Contrôles routiers à St-Denis : trois véhicules immobilisés, deux conducteurs sous l’emprise de stupéfiants

2 min de lecture
4

Aujourd’hui, en fin de nuit, la Brigade de Sécurité Routière assistée de motocyclistes de la Police Nationale a réalisé un contrôle de la vitesse à Saint Denis. Ce contrôle s’est déroulé Boulevard Jean Jaurès, à proximité du lieu de l’accident grave survenu de nuit le mercredi 30 juin. Les examens avaient alors permis de relever la présence d’alcool et de stupéfiant chez le conducteur. Suite au choc, la voiture s’était embrasée provoquant le décès du passager.

Lors de ce contrôle, une dizaine d’infractions a été relevée. Un conducteur était intercepté à 122 km/h sur une voie dont la vitesse est limitée à 50. Son permis était retenu, son véhicule immobilisé et mis, à ses frais, en fourrière.

Un autre conducteur, circulant en tenant en main son téléphone et franchissant un feu rouge était également intercepté. Son permis était immédiatement retenu, en raison du cumul de ces deux infractions. Le dépistage réalisé ensuite présumait d’une prise récente de produit stupéfiant (cocaïne). Le véhicule était donc immobilisé et placé en fourrière.

Hier, toujours sur Saint Denis, un véhicule était pareillement envoyé en fourrière pour le même motif (conduite avec usage présumé de cannabis), le conducteur circulant par ailleurs sans assurance.

Ces contrôles avec mises en fourrière systématiques vont se développer. Il s’agit de soustraire les véhicules des conducteurs, même s’ils n’en sont pas propriétaires, qui adoptent un comportement particulièrement dangereux.

Plus généralement, en cette fin d’année, les opportunités festives vont se multiplier. Il devient donc impératif d’intégrer dès maintenant une organisation permettant de proscrire toutes conduites alcoolisées et dangereuses. »

 

4 Commentaires

  1. Que les forces de l ordre viennent près du boulevard bank le soir y a des voitures trafiquées, volées, etc si c est des amendes que vous voulez en mettre y en a faire

  2. Il faut que les lois changent. Les comportements à risques sont trop présents dans nos vies. La perte d’un proche est horrible. Cela arrive souvent à ceux qui n’ont rien demandé et celui qui reprend la route et qui n’est pas sobre en revanche lui ressort sans aucune crainte. Il reprendra la route tôt ou tard et nous on continuera à pleurer l’être qu’on a perdu
    Ils faut que chacun prenne conscience que la route est à partager en toute sécurité et avoir consommé aucune substance par piété pensez aux autres arrêtons d’être égoïste. La vie n’a pas de prix et elle est bien trop courte

  3. Vive la légalisation…
    Ne faites pas de généralités…
    Tous ceux qui fument ne sont pas des dangers.
    Tous les jours je croise qqun au volant avec le téléphone à la main.
    Arrêtez un peu vos discours bidon, fumer amplifie la concentration, l’OMS a demandée à déclassifiér la cannabis du tableau des stupéfiants.
    La France sera tjs à la traîne.
    Triste monde

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

EPSMR : des points-Justice au plus proche des usagers hospitalisés

Article suivant

A l’entrée de Bras-Canot à St-Benoit : coucou les makotes !

Free Dom