Contrôles routiers nocturnes: 11 conducteurs interceptés à Saint Denis

3 min de lecture
3

Profitant de l’affluence lors de la fête de la Musique à St Denis, les effectifs du SIAAP de la Délégation Départementale de la Sécurité Routière ont procédé à de multiples dépistages des conduites sous influence dans la nuit de vendredi à samedi . Et le constat reste sans surprise, nombre de conducteurs persistent à prendre le volant ayant bu de l’alcool plus que de raison. Résultat: en un peu plus de deux heures, onze conducteurs dont l’alcoolémie dépassait les taux légaux étaient interceptés.

Dans le détails, 6 délits (dont 3 scootéristes) et 5 contraventions liés à des conduites alcoolisées étaient relevés. Une jeune conductrice dépassait contraventionnellement le taux minoré la concernant, et après verbalisation, elle voyait son véhicule immobilisé, son passager n’ayant pas le permis. Deux pilotes mélomanes, l’un guitare sur le dos n’ayant peur de rien, partaient au guidon de leurs scooters à l’assaut des rampes de la Montagne. Leur élan peu assuré était rapidement stoppé: alors qu’ils déclaraient avoir “bu deux bières”, l’un était contrôlé avec une alcoolémie de 1,84 gramme d’alcool par litre de sang, l’autre à 2,12 g. La tempérance de ce dernier avant même toute vérification était sujette à discussion car le pilote chutait en tentant de stationner son deux-roues. Un autre conducteur, transportant sa fille mineure, se garait précipitamment en voyant le contrôle. Après avoir été intercepté par les motards de la Formation Motocycliste, il admettait avoir roulé un mètre puis s’être subitement arrêté d’initiative en constatant qu’il n’était vraiment pas en état de circuler. Il avait vu juste: son alcoolémie était mesurée à 1,14 g/l. de sang. Son permis était retiré, son véhicule immobilisé.Une dizaine d’autres infractions était relevée; elles concernaient principalement des manquements relevés à l’encontre de scootéristes la encore (trois défauts de gants et casques, feux défectueux, plaque illisible…).

En zone Police, pour le premier trimestre 2019, les deux roues motorisés apparaissent les usagers les plus concernés par les accidents corporels graves (41% des accidents). Tous usagers confondus, la présence d’alcool est relevée dans 40% des accidents mortels. A l’appui de ces constats, ces contrôles se poursuivront.”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



3 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox