Convention cannes : les planteurs « gardent espoir »

5 min de lecture
10

Après plus de trois heures de réunion, en soirée vendredi 8 juillet, la convention canne n’est pas encore signée. Tereos campe sur sa position et aurait indiqué qu’il n’est pas prêt à signer. Les planteurs se disent ainsi  « fatigués » et « en colère ». Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin a assisté à cette réunion avec les planteurs de l’île.

Ce samedi 9 juillet, une délégation de planteurs est reçue en préfecture avec les acteurs de la filière canne en présence des ministres.

Peu avant 16h30, les planteurs se sont montrés beaucoup plus confiants et détendus au micro de Matthias Ramsamy.

Il semble que cette seconde rencontre avec le ministre ait été plus fructueuse avec des propositions plutôt satisfaisantes pour les planteurs.

L’intersyndicale se dit satisfaite des discussions et garde espoir. La signature de la nouvelle convention canne pourrait se faire si les propositions des planteurs sont acceptés par TEREOS.

 

Le Syndicat du sucre salue les efforts de chacun, au premier rang desquels le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, et le ministre délégué aux Outre-mer, pour leur engagement dans la progression des négociations.

Les discussions d’aujourd’hui ont porté sur les mesures à prendre si la conjoncture se retournait et menaçait l’équilibre économique des sucreries et donc la pérennité de la filière tout entière.

Dans un monde de plus en plus instable et aléatoire, aucune industrie responsable ne peut s’engager à acheter sans garantie une matière première à un prix fixé à l’avance sur une longue durée, au risque de graves difficultés en cas de retournement du marché ou de circonstances économiques défavorables.

Grâce à l’engagement des ministres, une solution a été proposée permettant de garantir le maintien du prix de la tonne de canne de référence à 40,07 euros sur la période 2022-2027.

Les producteurs de sucre de La Réunion sont prêts à poursuivre les échanges dès ce jour pour parvenir à un accord acceptable par tous et permettant d’inscrire la filière canne-sucre dans la durée.

Pour rappel : Le jeudi 07 juillet,  une nouvelle réunion a eu lieu à la Préfecture dans la matinée, car la convention canne 2022-2027 est toujours en attente d’une signature, toujours pas d’accord entre les industriels et les planteurs. Vers 13h, la réunion a été suspendue. Elle a repris vers 18h, mais cette nouvelle réunion n’a rien donné, selon les agriculteurs, c’est Tereos qui ne serait toujours pas en phase avec leurs demandes.

Dans un communiqué, les Jeunes Agriculteurs Reunion déclarent : « En état, il n’est pas possible d’accepter les propositions telles qu’elles sont. »

De ce fait, des contres propositions ont été faites par les planteurs qui feront l’objet d’une nouvelle discussion demain en CPCS.

– Point positif : on retient quand même la volonté de trouver quelques pistes de revalorisation , qui mis bout à bout devraient finir par aboutir à quelque chose d’acceptable.

Le préfet de La Réunion, Jacques Billant, souhaite que cette convention soit signée ce vendredi en présence du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, et du délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco qui arrivent ce matin.

Les agriculteurs restent mobilisés devant la préfecture.

10 Commentaires

  1. Zon qu’a planter des choux , à la mode de chez nous, ces gras du bide qui ne vivent que de subventions d’années en années !!!! trop fainéants pour changer de cultures …..

  2. Y a pas que ces beaux tracteurs, y’en a qui vivent avec des femmes et enfants avec beaucoup d alloc et le rsa comment ça se fait que la caf n arrive pas les prendre la main dans le sac ?

  3. l’année prochaine sera le même refrain comme tt les ans, une fois que zot n’aura zot gain de koz zot plantèr canne zot n’ora pu rien à foutre de la population réunionnais et réunionnaise, l’année prochaine sera la même chose comme in disque rayé zot va refait chié la population, l’année prochaine ce coup ci nous va attend à zot oci

  4. l’année prochaine sera le même refrain comme tt les ans, une fois que zot n’aura zot gain de koz zot plantèr canne zot n’ora pu rien à foutre de la population réunionnais et réunionnaise, l’année prochaine sera la même chose comme in disque rayé zot va refait chié la population, l’année prochaine ce coup ci nous va attend à zot oci

  5. l’année prochaine sera le même refrain comme tt les ans, une fois que zot n’aura zot gain de koz zot plantèr canne zot n’ora pu rien à foutre de la population réunionnais et réunionnaise, l’année prochaine sera la même chose comme in disque rayé zot va refait chié la population, l’année prochaine ce coup ci nous va attend à zot oci

  6. Super ben tous les travailleurs allez nos bouche partout fait grillades comme sa l’état i paye a nous regarde les planteur avec tous les subventions i gagné zot la re gagné plus encore a nous aussi allons fait pareil

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Noyée de la Loire : déclarée morte, elle présente pourtant des signes vitaux

Article suivant

La communauté musulmane célèbre l’Aïd El-Kebir

Free Dom