Coronavirus: 30 000 morts à ce jour, l’inquiétude grandit en métropole

La barre des 30 000 morts des suites du Coronavirus a été franchie ce vendredi 10 juillet en France.

Et les derniers bilans de 4 départements métropolitains laissent craindre une potentielle reprise du virus sur le territoire.

25 morts en une semaine

Santé Publique France publie ce vendredi le dernier bilan de l’épidémie de Coronavirus. À l’échelle nationale, on dénombre 25 décès supplémentaires par rapport au précédent bilan, il y a une semaine. Les hospitalisations en cours et les cas en réanimation continuent de baisser.

Voici le bilan chiffré par rapport à la semaine dernière :

  • 170 752 cas confirmés, soit 658 de plus
  • 30 004 décès au total, soit 25 de plus
  • 19 528 décès à l’hôpital, soit 25 de plus
  • 10 476 décès en Ehpad
  • 7 062 hospitalisations en cours, soit 115 de moins
  • 496 personnes actuellement en réanimation, soit 16 de moins
  • 78 377 personnes sorties de l’hôpital, soit 207 de plus
  • Taux de positivité des tests : 1,1%, soit 0,1 point de moins
  • 77 clusters en cours d’investigation, soit 11 de plus
  • 4 départements en vulnérabilité : Guyane, Mayotte, Mayenne et Gironde

Certains départements vont-ils être reconfinés ?

En Mayenne, la situation est préoccupante : le nombre de personnes infectées par le coronavirus a été multiplié par quatre en deux semaines. Le département a été déclaré “en situation de vulnérabilité” vendredi par Santé publique France, tout comme la Guyane et Mayotte. La Mayenne est le seul département de France métropolitaine à être classé ainsi depuis la fin du confinement.

Le département de la Mayenne a été déclaré “en situation de vulnérabilité” vendredi par Santé publique France. Plusieurs clusters se sont développés sur le territoire de 300.000 habitants et les laboratoires d’analyse débordent. Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d’honneur de la Fédération des médecins de France, a appelé samedi au micro d’Europe 1 à un reconfinement de la Mayenne.

Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d’honneur de la Fédération des médecins de France, a tiré la sonnette d’alarme samedi au micro d’Europe 1 : “La précaution élémentaire aurait été de confiner temporairement la Mayenne, le temps que les gens soient testés et que les cas contacts soient identifiés et isolés correctement”.

“Les conditions sont réunies pour qu’on ait affaire à un mini-Mulhouse. Il y a trois laboratoires d’analyse en Mayenne, c’est d’habitude un nombre suffisant par rapport à la population de 300.000 habitants, mais ce n’est pas le cas quand on a un redémarrage de l’épidémie !”, poursuit-il. “Il y a dix jours de délai pour tester quelqu’un de symptomatique, les chiffres passent de 230 à 300 en moins de cinq jours et quatre foyers différents sont répartis dans le département. Je pense que le gouvernement devrait réagir plus fermement qu’il ne le fait actuellement”, a-t-il poursuivi.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué vendredi qu’une telle mesure n’était, pour le moment, pas envisagée. Mercredi, l’Agence régionale de la santé (ARS) des Pays de la Loire et la préfecture avaient annoncé qu’une nouvelle campagne de dépistage massif, sur la base du volontariat, allait être lancée à Laval, où se concentre quatre des six clusters.

La Gironde classée depuis hier département vulnérable

Dans le bilan du Covid-19 délivré hier, un quatrième département a été placé en “vulnérabilité modérée” par Santé publique France : la Gironde. Plusieurs signaux laissent croire en effet à une recrudescence des contaminations dans le département.

Dans son dernier point, l’ARS de Nouvelle-Aquitaine met en garde face à une légère hausse des cas dans la région. L’instance sanitaire souligne que, depuis début juillet, “des frémissements au niveau des indicateurs sont observés”. Le nombre de cas testés positif au Covid-19 est passé de 47 du 24 au 30 juin à 82 cas du 1er au 7 juillet, ce qui a poussé l’ARS à diffuser un message de mise en garde : “Dans ce contexte et à la veille d’un week-end prolongé et de départs en vacances, l’ARS en appelle donc à la prudence de chacun et au maintien strict des gestes barrières afin de contenir le virus durant la période estivale.

Alors que jusqu’à présent, la situation était pourtant stable, comme rapporte Sud Ouest, trois clusters ont été recensés en Gironde. L’un d’eux serait lié à une personne de retour de l’étranger. Dès mardi, le Pr Patrick Dehail, conseiller médical du Directeur Général de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine, soulignait un nombre de tests positifs “en légère augmentation, à Bordeaux comme en Nouvelle-Aquitaine”. “Cela nous rappelle que, même s’il circule à bas bruit, le virus circule toujours”, assurait-il, alertant sur un relâchement “notamment chez les jeunes”. Pour se prémunir d’une seconde vague, l’unité Covid-19 du CHU de Bordeaux a annoncé à la presse, mardi 7 juillet, la mise en place de nouveaux outils de traitement des informations relatives au virus.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

11
Poster un Commentaire

avatar
10 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
AAAVVVEEEFermeture aéroports Mayptte et GuyaneDe plus en plus grave7ACNono Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
MIKA
Invité
MIKA

L’inquiétude devrait grandir à la Réunion avec 60 cas en 10 jours !
Depuis l’ouverture de Gillot.

Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Prudence ! Pas de relâchements (sauf si on s’est purgé) ! Gestes barrières même au lit ! Masque à porter partout et en tout lieu !

Pierrot
Invité
Pierrot

Y a encore des oreilles a l’écoute au gouvernement ? Au vu des images a la télé, il n’ y a pas de problème en France, et même sur les médias in minimise en métropole, le message est bien passé mais chez le covid qui est sourd et aveugle.
Vive les vacances chargées !!!!

Mone
Invité
Mone

Ce n’est pas rassurant.
La deuxième vague va frapper semble-t-il. Les gens sont trop têtes dures.

Lafe
Invité
Lafe

Personne ne respecte les gestes barriers ect…. Alors ne vous étonné pas s’il y a un deuxième vagues, mais ils ont parlé de possibilités de reconfinement, aux journal télévisuel !!!!

Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Pas de soucis pour moi , j’ai été testé négatif !

Nono
Invité
Nono

Les chiffres donnés au début de l’article sont tous en baisse (positivité, hospitalisation, réanimation) mais on parle de reconfinement ? La technique de la terreur marche bien apparemment…

Que le médecin qui parle de reconfinement lise plutot l’article sur l’explosion et l’effondrement à venir des cas de psychiatrie suite au confinement : entre les suicidaires, les enfants abusés sexuellement et battus et enfin ceux qui perdent la tête, ça devrait faire réfléchir.

7AC
Invité
7AC

De quelle inquiétude parlez vous, celle de la contamination au Coronavirus, ou de la destination vacances ?

Des milliers de kilomètres d’embouteillage pour aller dans le sud, c’est l’exode, ou le farniente ?

Foutage de gueule, on verra bien comment d’avoir laissé les écervelés aller en transhumance pendant deux mois, va mettre la santé de tous à mal !

De plus en plus grave
Invité
De plus en plus grave

16 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 enregistrés à La Réunion ce dimanche 12 juillet à 15h00

Fermeture aéroports Mayptte et Guyane
Invité
Fermeture aéroports Mayptte et Guyane

Fermeture aéroports Mayotte et Guyane : décret samedi 11 juillet 2020.

AAAVVVEEE
Invité
AAAVVVEEE

Hum 25 morts sur une semaine…
France = environ 600000 morts par an habituellement, soit 11000 à 12000 morts par semaine

De quoi parlons nous ? Nous perdons toute proportion et sens commun.

Ou allons-nous comme cela ?