Coronavirus : le nombre de cas diminue, mais la vigilance reste de mise

12 min de lecture
10

Durant la semaine du 7 décembre au 13 décembre (semaine 50), le nombre moyen de cas confirmés est de 32 cas par jour (à rapporter aux 36 cas en moyenne de la semaine 49 et aux 53 cas en moyenne de la semaine 48). Le taux d’incidence était de 26/100 000 habitants et il reste donc en dessous du seuil du « seuil national d’alerte » (50/100 000).

Cette semaine, le  nombre de cas diagnostiqués se stabilise et reste à moins de 300 cas.

Il est à noter pour les autres indicateurs :

  • un taux d’incidence à  51,9/100 000 chez les 15-24 ans qui continue à décroitre mais qui reste le plus élevé en rapport aux autres classes d’âge,
  • un taux de positivité des tests à 2,6%, en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5%),
  • un nombre de tests en très légère hausse,
  • un nombre hebdomadaire d’admission qui se stabilise en médecine et qui diminue légèrement en service de réanimation.

A ce jour, 12 clusters sont actifs et 89 ont été clôturés depuis le mois d’août.

Cette situation favorable appelle néanmoins à une poursuite de la vigilance de chacun dans l’application des gestes barrières au quotidien afin de contenir l’épidémie dans l’île. Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d’un mètre ne peut être respectée, pour éviter une transmission du virus. Les limitations de regroupement de plus de 6 personnes doivent être strictement respectées.

Il est tout particulièrement rappelé que :

  • toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ou lors de dépistage organisé dans la commune
  • les voyageurs sont incités à se faire dépister 2 à 4 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont systématiquement adressés par l’ARS
  • les voyageurs en provenance de Mayotte sont encouragés à se faire dépister dès leur arrivée au sein de l’aéroport (test antigénique)
  • chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l’application TousAntiCovid qui facilite l’information des personnes qui seraient contact d’une personne contaminée, et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.

LES CHIFFRES DU 17 ET DU 18 DECEMBRE

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé confirment 120 nouveaux cas de coronavirus covid-19 enregistrés à La Réunion les 17 et 18 décembre, soit une moyenne journalière de 60 cas sur 2 jours consécutifs.

Parmi les nouveaux cas :

  • 96 cas sont classés autochtones,
  • 9 cas sont classés importés,
  • 15 cas sont en cours d’investigation.

Parmi les cas précédemment annoncés en cours d’investigation :

  • 15 cas sont classés autochtones,
  • 1 cas est classé importé,
  • 4 cas sont invalidés suite à des investigations complémentaires.

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 18 DECEMBRE 2020

Au total, 8 704 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 66 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale.

Au 18 décembre 2020, hors décès, compte tenu des 8 219 guérisons, 434 cas sont encore actifs à ce jour.

8 688 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 10% sont des cas importés.

  • Surveillance en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) :

Après une augmentation du nombre de signalements réalisés par des ESMS en novembre, seul 1 signalement a été réalisé en  semaine 50. Il s’agit d’un cas possible.

Les clusters identifiés en ESMS sont désormais maîtrisés ou clôturés.

  • Surveillance individuelle :

Evolution du nombre de cas par type de cas et par semaine de prélèvement
(source ARS/Assurance Maladie/ Santé publique France)

 Le nombre de nouveaux cas se stabilise en semaine 50 autour de 250 cas.

Ces nouveaux cas sont essentiellement autochtones, même si le nombre de cas importés commence à augmenter en semaine 50.

Malgré la diminution importante du nombre de cas depuis la semaine 48, la circulation du virus se stabilise et reste active à La Réunion.

CONTACT-TRACING

Depuis le 11 mai 2020, le contact-tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l’Assurance maladie, l’Agence Régionale de Santé, avec l’appui de la cellule régionale de Santé publique France.

 30 à 35 personnels de l’Assurance Maladie et de l’ARS sont mobilisés chaque jour. Plus de 1 000 personnes ont été contactées cette semaine et près de 27 000 depuis le 11 mars.

APPLICATION TOUSANTICOVID : UNE BARRIERE SUPPLEMENTAIRE CONTRE LA COVID-19

Tout en garantissant leur anonymat, TousAntiCovid prévient les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.

Cette application vient compléter l’action des médecins, de l’Assurance maladie et de l’ARS, en lien avec Santé publique France.


 L’application est téléchargeable sur Apple Store et Google Play :
bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

L’application prend en compte les contacts à moins d’un mètre pendant au moins 15 minutes. Les autres utilisateurs avec qui la personne malade est restée en contact prolongé durant sa période de contagiosité sont ainsi avertis par une notification. La période de contagiosité débute à partir des 48h précédent la date de début des symptômes ou sept jours avant son test positif si la personne est asymptomatique.

 Les personnes notifiées comme contacts à risque via TousAntiCovid sont invitées à contacter leur médecin.

Une application respectueuse de la vie privée des utilisateurs, conçue par des experts français, « Tous AntiCovid » ne stocke que l’historique de proximité d’un téléphone mobile et aucune autre donnée. Il n’est pas possible de connaitre l’identité d’un utilisateur de l’application, ni qui il a croisé, ni où, ni quand. L’utilisateur peut également faire le choix d’effacer son historique ponctuellement s’il le désire.

 

Pour en savoir plus, une foire aux questions est à votre disposition : cliquez ici

COVID-19 : OPERATIONS DE DEPISTAGE SAINT LOUIS LA  SEMAINE PROCHAINE

Afin de faciliter l’accès aux tests et freiner la circulation du virus dans l’île, l’ARS La Réunion poursuit, avec le concours des communes, les campagnes de dépistage Covid-19 auprès de la population dans les quartiers et en vue des fêtes de fin d’année.

La prochaine opération de dépistage aura lieu à Saint-Louis :

le lundi 21 décembre 2020 de 8H30 à 12h00
au Centre Commercial Auchan Bel Air 
(sous un barnum avec le laboratoire Réunilab)

Le dépistage covid-19 est gratuit et sans ordonnance.

Les habitants de Saint-Louis et des alentours sont invités à participer à cette opération de dépistage, munis de leur carte vitale, d’une pièce d’identité et de leur propre stylo. Le port du masque est obligatoire.

Le test se fait par un prélèvement dans le nez et peut occasionner une légère gêne. Il ne dure que quelques secondes. L’équipe du laboratoire réalisera le prélèvement par test RT-PCR.

Les personnes sont informées des résultats par le laboratoire dans un délai de 24h-48h.

CHECKLIST CONSEILS : FAITES LA FETE SANS COVID-19 ! 

Le nombre de cas est actuellement stable à La Réunion. Néanmoins, à l’approche des vacances et des fêtes de fin d’année, chacun doit renforcer sa vigilance pour éviter une intensification de la circulation virale sur l’île.

Le respect des gestes barrière et des mesures de protection permet de limiter la transmission du virus, en particulier dans les circonstances les plus à risque que représentent les regroupements de personnes.

C’est aussi une façon de protéger nos proches les plus fragiles. La campagne «Faites la fête sans Covid-19 ! » vise à transmettre aux Réunionnais des conseils et astuces pour passer des moments conviviaux en petit comité, en famille ou entre amis, en respectant les gestes barrières et en protégeant leur entourage.


10
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
10 000 arrivés à GollitMissoukMarieanonymePour combien de temps ?, Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Grojabo
Invité
Grojabo

Ça va être le déluge covid avec ses avions blindés qui débarquent pour les fêtes à la réunion.. bravo Mr le préfet on en parlera mi janvier .. un test non obligatoire à j +4 pour ses gens qui sortent dans un pays ou le taux covid 19 sont très fort… vive la fête

Content
Invité
Content

Moi suis content car y’a plus motifs imperieux
Mes enfants et petits enfants vont venir passer les fêtes ici

Missouk
Invité
Missouk

Vien pas pléré su freedom kan ou va goute bouton

Samwinsa
Invité
Samwinsa

Préfet i interdit 20 désanm et i rouve grand l’aéroport po 2-3 fêtards covidés. Bann’ na i sa répand ça dans les 4 coins de l’île…
I pe porte plainte contre un préfet ?

Je porte plainte
Invité
Je porte plainte

Non porte plainte contre le président car c’est lui qui autorise les deplacements entre les régions.
Si il avait laissé les motifs imperieux pour les déplacements entre la metropole et les DOM, beaucoup aurait dit….on est pas considéré comme des français et bla bla …..le refrain habituel
Ensuite a ceux qui arrivent d’être respectueux des gestes barrieres et faire un test apres leur arrivee, et a ceux qui reçoivent leur famille de prendre toutes les precautions nécessaire pour éviter les futurs clusters

Pour combien de temps ?,
Invité
Pour combien de temps ?,

Avec la fin du motif impérieux pour venir à la Reunion.

Avec le travail des lobby hôteliers et touristiques .

Merci a ces personnes de penser a la sante des Reunionnais.

La baisse va t-elle continuer ?

On en doute !

anonyme
Invité
anonyme

Tout sa la faute Gillot même il y as pas eu de geste barrière !!!

Marie
Invité
Marie

Créole fait des effort et la y sa fait rentre bande touriste ici avec la levée des motifs impérieux sûr et certain les cas vont augmenter
C’est un mal pour un bien
Mais nous sera pas épargné

Marie
Invité
Marie

Ce sont les personnes qui arrivent ne respectent pas les gestes barrières

10 000 arrivés à Gollit
Invité
10 000 arrivés à Gollit

10 000 passagers arrivent à Gillot le 18 / 20 décembre

Combien de cas Covid ?

Free Dom
WordPress Video Lightbox