Le porte-hélicoptères “Le Mistral” déployé dans l’océan Indien

Lors de son allocution depuis l’hôpital militaire de Mulhouse mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé “un plan massif d’investissement pour l’hôpital” à la fin de cette crise sanitaire sans précédent. Le président de la République a également lancé l’opération militaire “Résilience”. Celui-ci comprend l’envoi de porte-hélicoptères dans les Outre-mers, largement touchés par le coronavirus. Le Mistral sera déployé dans l’océan Indien, à proximité de La Réunion et de Mayotte et le porte-hélicoptère Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles Guyane.

Les professionnels de santé prennent très au sérieux la propagation rapide de l’épidémie dans les Outre-mers, d’autant que ceux-ci n’ont pas les moyens d’accueillir un grand nombre de malades et qu’ils ne pourront pas transférer les personnes atteintes du coronavirus dans d’autres départements pour que ces dernières soient prises en charge. Le gouvernement prend donc des mesures d’urgence pour tenter d’éviter une catastrophe sanitaire.

La mission Jeanne d’Arc dans l’océan Indien début avril

Comme évoqué par le président de la République au cours de ses allocutions du 16 mars et du
25 mars, le ministère des Armées s’engage pour apporter son soutien à la Nation dans la lutte
contre le coronavirus. Sur ordre du chef d’état-major des armées, la mission Jeanne d’Arc,
composée du porte-hélicoptères amphibie Mistral et de la frégate légère furtive Guépratte a vu
sa trajectoire modifiée afin de rejoindre la zone sud de l’océan Indien. Cette décision fait suite
aux travaux d’anticipation conduits localement depuis le début de la crise sous l’égide du préfet
de La Réunion (préfet de zone de défense et de sécurité).

Comme tout bâtiment de la Marine nationale et fort du groupe tactique embarqué de l’armée de Terre embarqué à son bord, les bâtiments du groupe Jeanne d’Arc peuvent à tout moment être engagés pour intervenir, dans un contexte national ou multinational. La mission Jeanne d’Arc apporte des capacités très polyvalentes. Elle contribuera aux missions de souveraineté des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), notamment dans le domaine de la surveillance maritime, mais pourra également contribuer aux actions engagées pour répondre aux demandes effectuées par la préfecture de zone dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

L’état-major interarmées des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien planifie cet engagement dans le cadre de l’opération Résilience. Cette opération constitue pour les armées leur contribution à l’engagement interministériel contre la propagation du Covid-19. Il s’agit pour les armées, directions et services d’aider la population en apportant des moyens et des savoir-faire aux autorités civiles dans cette crise sans précédent, tout en continuant à protéger la nation à travers son engagement sur le territoire national comme en opération extérieure.

La planification concernant les détails de l’éventuel emploi de cette capacité est en cours. Elle sera établie avec les Préfets de La Réunion et de Mayotte. L’arrivée des bâtiments de la mission Jeanne d’Arc dans la zone sud de l’océan Indien est estimée entre le 4 et le 8 avril 2020. Dans l’attente, les FAZSOI fournissent un appui logistique en répondant aux demandes de concours exprimées par la Préfecture dans le cadre du dispositif interministériel. Les FAZSOI peuvent notamment répondre aux sollicitations en fournissant du matériel, comme cela a déjà été le cas au profit du CHU Sud Réunion, mais également dans les domaines du transport et du stockage.

Réaction de Farid Mangrolia

Ce mercredi 25 mars 2020 depuis Mulhouse, le Président de La République a annoncé le lancement de l’opération « Résilisience » afin d’aider et soutenir, la population réunionnaise et le service public dans la lutte contre l’épidémie du Covid-19. Dans les faits, cela acte le déploiement immédiat du porte-hélicoptère Mistral dans le sud de l’océan indien.

Farid MANGROLIA : Comme l’a rappelé le Président de La République et la Ministre des Outre-mer nous ne devons prendre aucun risque et rester chez nous. La vie démocratique et économique reprendra son cours dès que possible mais l’urgence est aujourd’hui sanitaire, sauvons des vies, restons chez nous.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

11
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
gerardHugoZHERISSONMerkel y gèreTi rhum Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Dadou97410
Invité
Dadou97410
Squaw
Invité
Squaw

Punaise, ça va coûter un bras…et toujours pas de masques pour nos soignants….

Covid 19
Invité
Covid 19

Contradictoire !

La Corse a eu droit au Tonnerre !

Moi
Invité
Moi

Beau navire ! comme il n’y a pas de guerres en ce moment , autant l’utiliser au lieu de le laisser rouiller dans un port militaire !

Zarlor
Invité
Zarlor

Tjrs entrin critiquer vs croyez que être un chef d’état c facile ? Pour l’instant il gère bien regardez autour de vous dans les autres pays la situation est pire. .Nous sommes face à une situation que le monde entier n’a jms vécu depuis plus d’un siecle..respectons les consignes arrêtons les critiques dans une situation pareille il fo se serrer les coudes jusqu’au bout!!!!

leyabdelarun
Invité
leyabdelarun

“a proximité de la Reunion et Mayotte” ? faut qu’on m’explique la géographie. il va se mettre en pleine mer a même distance ? il sera a la Reunion, alors que Mayotte aura peut-être plus besoin de renfort que nous ?

gerard
Invité
gerard

toujours a critiquer. S’il était venu a la Réunion tu aurais dit et Mayotte alors et vice versa .Donc si j’ai bien compris ton raisonnement un pour chaque ile sans oublier les TAAF et les Glrieuses

Ti rhum
Invité
Ti rhum

Comme ou ?

Merkel y gère
Invité
Merkel y gère

L’Allemagne effectue désormais 500.000 tests par semaine

Selon un directeur d’hôpital, interrogé par l’AFP jeudi, nos voisins allemands sont passés à la vitesse supérieure.

La France ?

ZHERISSON
Invité
ZHERISSON

MANGROLIA 2, le retour, mais t’étais OU?

Hugo
Invité
Hugo

C’est grâce à une visioconférence de Didier Robert que ce bateau est arrivé ? Mdr.