Coronavirus : « quoi qu’il en coûte »…, « on n’a pas les moyens ! »

Quand Emmanuel Macron dit : « quoi qu’il en coûte » pour lutter contre la crise sanitaire, Annick Girardin répond : « on n’a pas les moyens ». Explications !

Je vous le concède, à la longue, le confinement, bien que nécessaire, vital, devient un tantinet fatiguant. Fatigue oblige (et télétravail intense n’aidant pas vraiment) je vais vous livrer aujourd’hui un édito pour le moins… confiné. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. A vrai dire, je n’ai pas trop envie non plus de vous casser les oreilles, ou plutôt de vous fatiguer les yeux, avec ce Coronavirus qui commence à vous sortir par tous les pores. Coronavirus par ci, coronavirus par là, il y en a à toutes les sauces, matin, midi et soir, telle une posologie de Chloroquine disparue des pharmacies. Mais il faut tenir malgré tout. Pas de relâchement s’il vous plaît. Ne baissons pas les bras. Ce virus est dangereux : plus d’un million de personnes infectées et plus de 50 000 morts dans le monde. Plus de 300 cas positifs ici, à La Réunion. Et encore ! Vous savez, tout comme moi, que ces chiffres ne reflètent pas du tout la (vraie) réalité.

Le fait de ne voir à la télé, dans la presse écrite, sur les sites internet, sur les réseaux sociaux, ou de n’entendre à la radio, chaque jour, que le préfet, la directrice de l’ARS, la ministre de l’Outre-mer, le Premier ministre (pas plus tard que hier soir encore jusqu’aux environs de minuit), le Président de la République, le Professeur Salomon et autres « sommités » administratives, politiques, médicales… ça devient un peu lassant. Envie d’air pur ! Je ne sais pas vous, mais c’est mon ressenti à moi. Lassitude mais aussi un certain agacement !

J’aurai pu vous parler d’autre chose mais à bien y réfléchir, y’a quoi d’autre dans l’actu ? Les municipales, l’annulation du scrutin du 15 mars ? Franchement ! Qu’est-ce qu’on en a à cirer ? La question qui s’impose aujourd’hui c’est : pourquoi avoir laissé se dérouler le premier tour en pleine crise du Covid-19. Rappelez-vous du discours d’Emmanuel Macron, le 12 mars dernier. Il disait que rien n’empêchait le déroulement du premier tour du scrutin et il ne voyait pas ce qui empêcherait les Français, même les plus vulnérables d’aller voter. Vous connaissez la suite ! Alors, pourquoi cogiter sur le report des élections aujourd’hui ? Ce n’est pas la priorité. Et les citoyens n’ont strictement rien à faire de la politique en ces temps de crise sanitaire. Ils n’ont qu’un seul souci, qu’une seule interrogation : à quand la fin du Coronavirus ? Bien malin celui qui détient aujourd’hui la réponse. Election ou pas, en septembre ou en octobre, ça changera quoi ? Le Premier ministre a dit hier soir qu’on sera fixé le 23 mai car, pour le moment, une équipe travaille sur le sujet.

A l’échelle locale, depuis 30, 40, 50 ans, on voit toujours les mêmes têtes graviter dans la stratosphère politique. Ne dit-on pas qu’on a les élus qu’on mérite ! On connaît la musique : les citoyens sont les premiers à crier, à vociférer et, au final, pour un billet de 20 €, ils sont prêts à tout, à voter pour les anciens, les « dinosaures », comme dirait l’autre. De toute façon, ça servirait à quoi de voter « jeunes » quand on sait que certains de ces jeunes élus nous emmènent tout droit dans le mur, de par leur gestion catastrophique basé sur le gaspillage d’argent public ou au remplissage des poches des « amis ». Je ne vise personne. Les exemples ne manquent pas ici. Tout cela, pour vous dire que ce n’est pas le moment de vous parler politique et municipales. Même s’il est vrai que certains maires sortants qui sont toujours dans la course des municipales à venir doivent très bien profiter de la gestion de la crise Covid pour se refaire une santé politique auprès de leurs administrés, dans la perspective justement du prochain scrutin. C’est une réalité, pourquoi la cacher ?

Mensonges et scandale d’Etat

Revenons donc au Coronavirus, à cette crise qui nous préoccupe depuis bientôt un mois. Que dire de nouveau, tout en prenant le risque de se répéter ? Que nos autorités (hauts fonctionnaires, politiques…) ont « foiré » depuis le début dans la gestion chaotique du Covid-19 ? Cela relève, vous l’aurez compris, de l’euphémisme.

Un vrai scandale d’Etat alimenté de mensonges permanents au plus haut niveau pour tenter de masquer, de couvrir une incompétence notoire.

Entre les beaux et solennels discours présidentiels ou ministériels et la morbide réalité due à la crise sanitaire, il y a eu des profondeurs abyssales. Ne parlons même pas des effets d’annonces, pour faire joli, pour plaire, pour séduire, pour caresser dans le sens du poil… Certains ne s’en sont pas privés. Complètement indécents, « gros doigt » !

Cette crise a surtout été marquée dès le départ par la valse hésitation de nos décideurs. Elle n’a pas été prise au sérieux, a été gérée à la légère, par dessus la jambe. Et ne venez surtout pas me demander qu’est-ce que je propose et qu’est-ce que j’aurai fait moi ! Quand bien même, les bonnes volontés auraient eu l’audace de le faire, elles auraient été « blackboulées » par les autorités dites habilitées et compétentes. A chacun son job. Il y a celles et ceux qui sont payés (et bien payés » pour gouverner, pour gérer, pour veiller à la protection de la population. La République met à leur disposition tout un panel d’avantages les plus confortables pour ce job. Ont-ils fait le boulot ?

Non ! Attention, je ne suis pas en train de dire que celles et ceux qui ont cette responsabilité n’ont rien foutu. Loin de là ! Je dis, et je ne suis pas le seul à le penser et à le dire, qu’il y a eu un flou incontestable, indéniable dans la gestion de cette crise sanitaire. Sans doute aussi parce que les ordres venant de Paris n’étaient pas les bons. Sans doute encore parce qu’il n’y a pas eu de « réflexion réunionnaise » adaptée à la lutte dans une région insulaire où les consignes nationales n’avaient plus lieu d’être. C’est dans ce genre de situation que nos élus auraient dû monter au créneau et parler d’une seule et même voix pour dire « Paris i commande pas nous ! ». Pour mettre la pression sur le représentant local de l’Etat, sur la ministre de l’Outre-mer, pour exiger des contrôles sérieux à l’aéroport, un confinement systématique pour les passagers qui débarquent, puis très rapidement la fermeture de Gillot, sauf pour les avions de marchandises et de moyens médicaux (masques, gants pour le personnel soignant).

Dans d’autres régions de France hexagonale ou ultra-marine, des solutions plus radicales ont été mises en œuvre tels que des couvres feu dès le début. Certes, la situation n’est pas similaire entre La Réunion et Saint-Pierre-et-Miquelon, le nombre de passagers qui débarquent dans notre île et dans cet archipel français de l’Amérique du Nord n’a rien de comparable, mais c’est une question de principe car il en va de la santé de la population. Comme nous vous le signalions déjà depuis hier sur notre site, pour Saint-Pierre-et-Miquelon, Paris (le ministère de l’Outre-mer) a ordonné la fermeture complète de l’aéroport depuis le 21 mars (voir le document ci-dessous) :

Chez nous, nombreux sont les élus qui, à l’instar de la députée Ericka Bareigts et d’autres, ont demandé d’appliquer cette mesure localement. Ils n’ont jamais été entendus. « Pas possible », a répondu la ministre. Il aura fallu attendre le 31 mars pour que les autorités locales, sur ordre de Paris, et à la demande de certains élus locaux, commencent, non pas à fermer l’aéroport, mais à confiner systématiquement les passagers qui débarquent à Gillot en les conduisant dans des centres d’hébergement dédiés Covid-19 dans la région Ouest de l’île.

Pourquoi ne l’avoir pas fait avant ? Pourquoi l’ARS s’est-elle contentée de distribuer un flyer aux voyageurs ou de leur faire signer une déclaration sur l’honneur ? Pourquoi n’avoir pas réalisé des tests de dépistage sur ces passagers ? Pourquoi, comme l’avait suggéré à Marseille le Professeur Raoult, n’avoir pas imposé un dépistage massif ? Dans une interview à nos confrères du Quotidien, le 31 mars dernier, la ministre de l’Outre-mer Annick Girardin a répondu : « on n’a pas les moyens ». Ben, il faut savoir ! Le 12 mars dernier, d’un ton solennel, lors de son allocution, le Président de la République avait pourtant bien dit par trois fois : « quoi qu’il en coûte, l’Etat mettra les moyens… ». Par trois fois, Emmanuel Macron a souligné que « l’Etat mettra les moyens pour lutter contre la crise sanitaire, pour protéger nos entreprises, pour protéger vos salaires, pour sauver l’économie ». Comment Macron peut-il marteler d’un côté que l’Etat est prêt à casser la tirelire car la santé n’a pas de prix et, de l’autre, entendre la ministre Girardin annoncer « qu’on (l’Etat) n’a pas les moyens » ? Il y a un problème. Qui ment ?

Masques : scandale et effets d’annonce, deal entre l’ARS et la Région

Autre exemple du mensonge d’Etat : cette histoire abracadabrantesque de masques pour le personnel soignant. Depuis le début de la crise, les autorités ont « masqué » la vérité si on peut dire. Le préfet, la directrice de cabinet et la directrice de l’ARS avaient parlé d’un stock disponible de 500 000 masques à La Réunion dont 250 000 correspondant au « stock H1N1 ». Après contrôle, 175 000 de ces masques sont distribués via les pharmacies aux libéraux. Surprise : ces masques sont « pourris ». Bonjour le contrôle ! Où sont passés les 325 000 masques restants ? Mystère ! Le 27 mars, le dir-cab de la ministre de l’Outre-mer confie à la députée de Saint-Denis que des masques nouvellement commandés par le gouvernement ne devraient pas tarder à arriver dans l’île. Le lundi 30 mars, tous les parlementaires sont réunis pour une réunion par visio avec la ministre Girardin qui parle alors de 425 000 masques distribués le 8 février (alors que la crise n’était pas encore déclarée ici) et le 23 mars.

Dans le même temps, l’ARS rédige un communiqué dans lequel il est question de 469 000 masques. L’ARS précise qu’elle attend une autre commande et qu’elle va elle-même, sur ses propres moyens, en commander 180 000 afin de pallier le retard. Il faut noter aussi que sur les 469 000 masques, il y a 86 100 masques pédiatriques. Donc, rien à voir avec le Covid-19. Avant-hier, 1er avril, lors du point-presse, l’ARS a annoncé l’arrivée, jeudi 2 avril, de 96 000 masques. Autrement dit, à l’heure où le pic est attendu, La Réunion disposerait pour le moment de 96 000 masques. Autrement dit, pas grand-chose face à l’évolution de la maladie.

Le Premier ministre qui est intervenu durant près d’une heure hier soir sur TF1 n’a été guère plus rassurant sur la question de ces masques dont la France attend toujours les commandes faites en Chine, pays d’où est parti le Covid-19.

Quid des 100 000 masques venant d’Afrique-du-Sud promis par Didier Robert ? Aucune nouvelle. Quid encore du million de masques que la Région a commandé en Chine que le président de la pyramide inversée avait claironné dans la presse locale ? Au même moment, les parlementaires ont reçu un compte-rendu de réunion de l’ARS (voir document ci-dessous) faisant état d’une commande de 850 000 masques chirurgicaux et de 350 000 masques FFP2 (soit 1,2 million de masques). Or, dans cette même note, l’ARS précise que cette commande est passée « en lien avec la Région », qu’elle « est financée par le FSE » (Etat) et que le « fret serait pris en charge par la Région avec Air Austral ».

C’est quoi ce deal, cet accord politique entre l’ARS/Etat et la Région Réunion ? C’est l’ARS qui commande, l’Etat qui finance et Didier Robert (président de Région et candidat aux municipales à Saint-Denis) qui se charge de la Com’ ? Bizarre ! Lisez-bien le document ci-dessous. Les étudiants infirmiers y trouveront également leurs comptes.

Bourde, boulette, maladresses, imprécisions…

Autre flottement : c’est ce fameux « cas autochtone » annoncé par l’ARS, qui a plongé les Réunionnais dans une certaine panique faisant croire que le virus était déjà à La Réunion avant d’être « importé », alors que depuis le début de la crise, les autorités n’ont cessé de répéter que les premiers cas ont été « importés » et que le reste s’est fait « par transmission ». Ce qui semble logique.

Comment expliquer alors ce cas « autochtone », c’est-à-dire qui est « né » à La Réunion. Du pipeau ! En fait, l’homme de 47 ans qui a contracté le virus a forcément été en contact avec un individu qui lui-même a été en contact avec une autre personne qui elle même a été en contact avec une personne habitant l’île mais revenant de métropole ou d’un autre pays.

Mais avant cette incohérence, nous avons eu droit à un autre mensonge concernant le fameux bateau « Le Mistral » dont on nous a dit qu’il avait été dépêché par le Président de la République pour venir en aide aux Réunionnais en laissant presqu’entendre qu’il allait servir en bateau-hôpital. Il aura fallu attendre toute la franchise du général des FAZOI pour comprendre que ce bateau n’avait pas vocation à soigner les malades du Covid-19 mais à rapatrier des Français se trouvant dans les pays étrangers de la zone océan Indien.

Entre le mensonge sur les masques, sur « Le Mistral », la bourde sur le « cas autochtone » et la boulette de la ministre sur « La Réunion au stade 3 » de l’épidémie, on ne peut pas dire que les instances publiques ont fait preuve d’un grand professionnalisme dans la gestion de cette crise sanitaire. Ajoutez à cela un confinement très discutable, avec dans un premier temps l’autorisation préfectorale des marchés forains, puis l’interdiction des mêmes marchés, puis tout compte fait l’autorisation de la tenue des « marchés de producteurs » (qui n’en sont pas moins des marchés forains), la verbalisation à 135 euros l’amende des pères et mères de famille dont certains allaient réellement au boulot ou faire des courses alors que dans le même temps les forces de l’ordre fermaient les yeux sur les gens qui font des fiestas nocturnes (repas entre potes du quartier généreusement arrosées de Dodo…) au bas des immeubles, y compris à Saint-Denis, sous les yeux de la police… on peut dire que le virus s’est bien baladé. On peut dire aussi que les chiffres que nous donnent chaque soir la préfecture et l’ARS sont loin de refléter la réalité, qu’ils sont sans doute à l’image de toutes les bourdes, les maladresses, les imprécisions, les mensonges qui ont pu être orchestrées depuis le début de la crise et qui viennent nourrir aujourd’hui au sein de l’opinion publique ce doute, ce sentiment d’insatisfaction, de tromperie. La crise sanitaire n’est pas terminée. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Les Réunionnais, et notamment les personnels soignants, les élèves infirmiers, les aides ménagères, les forces de l’ordre, les militaires, les éboueurs, les agents communaux, les caissières et caissiers des grandes surfaces…, disposeront-ils de masques, de gants, de gel hydro-alcoolique suffisants pour se protéger ? Dans un pays où la livraison de cercueils (comme c’est le cas à Colmar et Mulhouse) est plus rapide que celle des masques, nous avons toutes les raisons légitimes de nous inquiéter, d’être en colère, d’éprouver ce sentiment de crainte face à un certain amateurisme de nos gouvernants. Après la crise sanitaire, viendra le moment de gérer la crise économique et financière. Notre « renaissance » de l’après-confinement ne s’annonce guère évidente. D’autres traumatismes sont à prévoir.

Y.M.

([email protected])

 

 

 

 

 

 

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

40
Poster un Commentaire

avatar
21 Comment threads
19 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
27 Comment authors
Balance. PTitoCalculParis 974Eudoxie Nonge Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Raphh
Invité
Raphh

Tout le monde se focalise sur cette histoire des masques dont quasiment tous les pays du monde sont à la recherche. Mais c’est l’arbre qui cache la forêt, car il y a les ruptures de médicaments, la pénurie de nourriture dans quelques semaines, l’effondrement du système économique mondiale, tous les pays empruntent des milliards, ce qui va entraîner la chute des systèmes financiers mondiaux, l’inflation galopante va arrivée accentuant la crise économique. Des guerres civiles risquent d’éclater un peu partout dans le monde, pouvant même conduire à un conflit mondial. Vous allez me dire que ce scénario catastrophe n’arrive que… Lire la suite »

PRIVAT
Invité
PRIVAT

Bill Gates en…2005 (cf sur YouTube “the next outbreack” suite à la contagion Ebola.

Tito
Invité
Tito

Oui et alors il va avoir des conflit manque de nouriture et la mort fait vendre…vivement qe le senario catastrophe comence

Pierrot
Invité
Pierrot

Oye au vu de cette confession littéraire, on ne fait que constater, mais vous avez raison, toutes nos errances sont répertoriées, mais il faut synthétiser: égoïsme, pouvoir, hypocrisie, incompétence,arrivisme, discrimination, déshumanisation,l’argent,et j’en passe, je laisserais le soin aux autres d’en rajouter. C’est ce qu’on a développé et enseigné aux citoyens. Il est opportun de faire du contre courant et parler, d’amour,de paix, de joie, de la vie, et rappeler a tout le monde où on était il y a peine trois mois.,…. Un vrai château de carte, mais les manipulateurs de ces cartes n’ont pas été à la hauteur et… Lire la suite »

Supprimer l'octroi de merde
Invité
Supprimer l'octroi de merde

Un commentaire disait que même le papier Q était taxé et que quand un réunionnais s’essuie les fesses, il participe au budget régional. Cet impôt local est devenu le symbole de l’incompétence de certains élus.

Azoulay
Invité
Azoulay

Moi je sais pourquoi. Nos élus qui doivent nous représenter, c’est élus ne vaut rien, d’ailleurs ils n’ont pas le habitude de travailler sauf la veille des élections. On a des élus incompétent. Les maires des 24 communes sont nul , le président région nullard, le président du département est un billard, députés sont dépité, les senatrices ils coulent douce à ne rien faire. Le préfet doit être démissionner et l Mme la douchette est pas futé futé. Comment ou veut la Réunion y avance. Il faudra qu une association pousse devant le tribunal tous ces élus et haut fonctionnaire… Lire la suite »

Azoulay
Invité
Azoulay

Réunionnais arrêt fait achete à nous la veille des élections.
La nous va mort avec ce Corona.
Mettons fin à ce problème
Demandons à nos élus de démissionner.

Ti rhum
Invité
Ti rhum

Comme a mayotte n’est ce pas ? Parlons pas aux comore
Tu peux ns raconter un petit peu comment ca passe labas ?

Balance. P
Invité
Balance. P

Présentez -vous dans ce cas aux élections ,puisque les élus sont nuls mais ils sont reconduits. Oui par les nuls mais reconduits quand même majoritairement. Par contre, il faudra absolument que vous révisiez votre orthographe , conjugaison et grammaire française car je pense que vous n’êtes pas moins nul voir encore plus nul que ceux cités. Après nullard non ,Didier Robert est intelligent, très intelligent. Vous avez vu un homme politique avant lui construire une route sur un océan aussi houleux, tous ont promis mais n’ont rien fait. Donc nul non. Melchior n’est pas mauvais du tout, il est humble.… Lire la suite »

Noé
Invité
Noé

Le confinement est inutile et néfaste pour la santé de tous ! Cette “infection” de Covid-19 est nécessaire pour s’auto-vacciner … on doit appliquer les lois de la forêt : “Les plus forts restent , les faibles partent dans l’Au-delà !” Pourquoi vouloir combattre le destin ? ça ne sert à rien si ce n’est de faire plus souffrir les personnes âgées !

Jupp i tèr
Invité
Jupp i tèr

Pourquoi construire un arche pour un usage provisoire au lieu d’une tombe qui nous servira toujours ? Noé tu meurs de trouille ? Suis mort de rire!

Noé1
Invité
Noé1

M. Monrouge , je voudrais savoir c’est qui , ce ou cette élu(e) qui fait le buzz dans les médias et qui a fait venir toute sa famille à la Réunion avant de demander avec rage , la fermeture de notre aéroport ! C’est Mme Girardin , la ministre des outre-mer qui en a parlé …

Patricia
Invité
Patricia

Qui a fait rentrer sa fille à la montagne? Qui? Qui? Vous l’avez vu?

Brubru
Invité
Brubru

Ce n’est pas celle qu’il passe son temps a encenser ?????

VIENNE
Invité
VIENNE

Pas cet nou la envoye foto Montrouge dan cimetière marin saint Paul la çà ? PA lu mêm ça ?

oté la Réunion
Invité
oté la Réunion

Il faut garder en tête que Girardin est responsable de la situation de l’île. Dès le début du confinement, elle aurait dû restreindre tous les vols (en 15 jours de confinement près de 20000 voyageurs sont entrés, sans confinement). Maintenant que nous sommes potentiellement contaminés, nous n’avons pas de masques, de tests, ni de respirateurs! Donc nous sommes en danger de mort! Donc un élu a fait revenir sa fille mais dans la légalité puisque dès les premiers jours nos élus ont demandé la suspension des vols et le gouvernement ne l’a pas fait! Il n’y a rien d’illégal à… Lire la suite »

Paris 974
Invité
Paris 974

Pourquoi Freedom ne parle pas de cette information.?de cet (te) elu (e) qui ne voulais pas que sa fille soit en quarantaine stricte? Que l aeroport ne ferme pas tant que sa famille ne soit pas rentré? A t’il ou (elle) des affinités fortes avec FREEDOM (LA RADIO LIBERTÉ ).Que nous cachez vous?Mr Montrouge’Montrouge, vous vallez mieux que ce silence assourdissant de votr part!! Mes salutations

RIPOSTE974
Invité
RIPOSTE974

La composition du conseil scientifique pose problème :
Des scientifiques, des représentants d’institutions publiques et plusieurs cadres de l’industrie pharmaceutique, dont quatre de chez Sanofi. le Pr Jean-François Delfraissy, 72 ans, président du Comité consultatif national d’éthique , une quarantaine de personnes entourent Emmanuel Macron, Edouard Philippe et le ministre de la Santé, Olivier Véran .
Confrontée aux carences de l’Etat dans la lutte contre la pandémie, l’opinion s’impatiente…

Koo2gle
Invité
Koo2gle

Je vous fais un petit cours de Communication : – Nous allons commander des millions de masques; – des millions de masques vont être commandés; – des milliers de masques arrivent (oui les millions deviennent des milliers, des centaines, et enfin “quelques”…); – nous allons signer une commandes de milliers de masques (la Région, l’ARS, le préfet, l’Etat, Tartempion (rayez les mentions inutiles, de toutes façon c’est toujours la même commande !); – des masquent sont en cours de fabrication; – les masques sont emballés; – les masques sont prêts dans des containers; – il manque des coups de tampons… Lire la suite »

Eudoxie Nonge
Invité
Eudoxie Nonge

Merci de lire l’article, les premiers masques vont bientôt arriver, je me demande comment vous allez réagir

Calcul
Invité
Calcul

Petit calcul : – il y a environ 800 000 habitants à la Réunion; – un masque dure entre 2 heures et 4 heures, disons 3 heures en moyenne; – il faut porter un masque quasiment en permanence (sauf pour dormir), soit en moyenne disons 15 heures par jour; – donc il faut au moins 5 masques par personne et par jour; – certaines activités, santé, contacts proches avec le public, etc… en demande beaucoup plus. – donc disons qu’il il faut, par sécurité, autour de 5 000 000 de masques par jour; – donc par quinzaine (durée de vie… Lire la suite »

ecolo
Invité
ecolo

Moi le pompn la moque en tòle serait pour ce gavé de subventions et de fin de placards de, ptoduits trop couteux de nos enseigne, c gave de molonpapalele qui a fait son sketch a la Tv Faudrait vraiment lui demander de rendre public ses comptes, ce qu il fait de tout notre pognon alloué par la Region et le CG. merde alors… et vomle je demande un zudit d argent public, inutile de me censurer voys les medias merci.

Noé1
Invité
Noé1

On n’a pas de moyens en fric mais on a la langue qui bat tout le temps en causements négatifs , sans fondements , sans preuve , sans façon pour certains écervelés sans cervelle pour faire le buzz dans nos médias !

fred
Invité
fred

C’est vraiment une réalité qu’il publie
Sûrement faite vous partie des ces incompétents

LÉ GRAS
Invité
LÉ GRAS

SOfer i doi konet ou sa mask i lé, demande à lu dans son caravane en France okilé lo mask

Détourne minm...
Invité
Détourne minm...

Pas de nouvelles concernant les masques commandés par la région ? L’argent public est à nouveau détourné par le roi bourbon….

Eudoxie Nonge
Invité
Eudoxie Nonge

Merci de lire l’article, les premiers masques vont bientôt arriver, je me demande comment vous allez réagir

shehulk
Membre
shehulk

nou connait pu qui croire. un jour nou va decide pou zot. la france pays développé ? couche y doit rit

TYRANNOSAURES
Invité
TYRANNOSAURES

Oui, Didix a encore menti. Où sont ces masques qu’il nous a promis ? Il tente par tous les moyens de profiter de cette épidémie pour se mettre en avant afin de tirer un profit électoral. Il a dit qu’il se sacrifie pour le 2eme tour sachant que le ministre de l’OM lui a déjà informé du report. Il promet des masques qui n’arrivent pas sinon des masques pourris, vraiment un incapable que les dionysiens lui a déjà donné un avant goût de sa défaite en le rejetant massivement.

Brubru
Invité
Brubru

Et sa concurrente qui veut faire confiner les voyageurs en sachant que c’est déjà décidé ???

Eudoxie Nonge
Invité
Eudoxie Nonge

Merci de lire l’article, les premiers masques vont bientôt arriver, je me demande comment vous allez réagir https://www.regionreunion.com/actualite/toute-l-actualite/article/conference-de-presse

marc
Invité
marc

pour votre copine députée du nord de notre ile monsieur monrouge lisez un peu votre copain de zinfos974 ce qu’il écrit c’est un peu différent de vous je sais pas si c’est vrai mais cela calmera peut etre votre ardeur elle était ministre aussi avant pour quel resultat pour nous reunionnais ? vous aimez le politiquement correct a freedom en fait

tatie Arlette
Invité
tatie Arlette

Emmanuel Macron comme Brigitte Girardin payent l’incompétence cumulée de Sarkozy et de Hollande. L’un comme l’autre on décidé de réduire le stock de masques qu’on ne constitue pas en claquant des doigts. Pareil pour les test qu’on ne peut pas fabriquer en 3 secondes. Si il y a scandale, il a été créé depuis bien avant le président actuel ! Par contre la gestion des flux de voyageurs arrivant (et partant) de l’île est un scandale. Certes il fallait permettre aux réunionnais de rentrer mais un flyer contre un virus, c’est totalement fou. Le premier malade revenait des Etats-Unis tranquillement…… Lire la suite »

tatie Arlette
Invité
tatie Arlette

Didier Robert espère que le temps jouera en sa faveur et qu’il gagnera en octobre où on va refaire les 2 tours des élections… C’est pathétique. Comment des élus avec cette mentalité peuvent encore oser s’agiter dans la presse ?

Andréa
Invité
Andréa

Puisque la Région a été totalement incapable de faire fleurir l’économie locale, il faut supprimer l’octroi de mer et permettre une hausse du pouvoir d’achat des réunionnais dès la sortie du confinement. Si la Région n’a plus d’argent qu’est ce qu’on en a à battre puisqu’ils ne font rien avec tous les milliards qu’ils reçoivent !

Didier où sont les masques ?
Invité
Didier où sont les masques ?

Où sont les masques que tu as promis Didier ?

Dudu
Invité
Dudu

Quand vous parlez de D. Robert vous prenez soin de dire qu’il est candidat aux municipales de St Denis, ce qui est juste, mais lorsque vous Ericka bareigts vous ne le faites pas M. l’éditorialiste, pourquoi ce traitement . un oubli j’imagine.

Brubru
Invité
Brubru

Entièrement d’accord avec vous

Geo-va
Invité
Geo-va

Je vous remercie pour vos écrits sur la vérité coronavirus. Il n ‘y a aucun cas autochtone chez nous , cependant, je pense véritablement que nous sommes au stade 3 car en une journée il y a eu pratiquement 100 cas supplémentaires. Mais il y a tellement de mensonges sur le covid 19 partout dans le monde et encore plus chez nous. Qui dit vraiment la vérité au final ? Par ailleurs, si je peux me permettre Madame Girardin a demandé la fermeture de St Pierre et Miquelon car elle s’inquiète pour son peuple. Nous les Réunionnais, ne sommes pas… Lire la suite »

Jean Philippe Desby
Invité
Jean Philippe Desby

Au cas où on n’en douterait encore, la situation dans laquelle notre État-nation se trouve aujourd’hui ne nécessite ni redressement ni affaiblissement et encore moins de l’improvisation quotidienne… Le peuple souverain a besoin de promptitude et d’efficacité dans les mesures exigées [vrai plan de “guerre” contre un ennemi pernicieux et dangereux et surtout mortel] par les circonstances planétaires. Et, comme ce gouvernement a failli, il doit remettre sa démission, il n’y a pas à tergiverser là-dessus (la plus grande preuve restera à tout jamais le maintien du calendrier électoral pour les élections municipales du 15 mars 2020, alors que le… Lire la suite »