Grève dès ce vendredi chez Corsair : les actionnaires « prêts à prendre en considération les demandes » de l’intersyndicale

4 min de lecture
3

C’est  l’intersyndicale constituée des syndicats CFTC, SNPNC, SUD Aérien, UNAC qui a déposé ce préavis de grève sur le bureau de leur direction.

Il entre en vigueur dès demain 22 avril.

Ce sont les PNC qui ne sont pas contents, le « personnel navigant commercial ». Ils veulent être augmentés et avoir de meilleurs conditions de travail. La direction de Corsair s’y était engagée fin 2021 mais cela reste toujours sans effet.

Le préavis de grève court jusqu’au 15 septembre prochain.

En réponse à ce préavis de grève, la compagnie aérienne indique dans un communiqué que les actionnaires sont prêts à prendre en considération les demandes des organisations syndicales.

« Une intersyndicale PNC (CFTC – SNPNC – SUD AERIEN) a déposé un préavis de grève à compter du vendredi 22 avril au sein de la compagnie aérienne Corsair avec diverses revendications principalement axées sur des sujets de rémunérations et ce, malgré de nombreuses réunions organisées avec la direction de Corsair et les actionnaires dont des échanges effectués, les 13, 15 et 19 avril 2022.

Même si la situation financière de la compagnie demeure en difficulté dans un secteur en crise, les actionnaires et la direction de Corsair se sont dits prêts à prendre en considération les demandes des organisations syndicales et à décider des mesures concrètes.

Ainsi, le 15 avril, il a été proposé aux délégués syndicaux le versement d’une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite prime Macron qui n’a pas retenu l’adhésion de toutes les organisations syndicales. Le 19 avril, la direction de Corsair a alors proposé de remplacer le versement de cette prime Macron exceptionnelle par des mesures portant en particulier sur la revalorisation des indemnités kilométriques et des indemnités repas. Par ailleurs, il a été annoncé qu’une politique d’augmentation des salaires PNC reprendrait, et ce, à hauteur de 2% dès le 1er octobre 2023, sous réserve de la réalisation de l’objectif budgétaire, avec une poursuite de ces augmentations de salaires sur les années suivantes, sous réserve de l’atteinte de l’objectif.

Ces mesures viendraient compléter des mesures déjà prises en faveur des PNC de Corsair, en fin d’année 2021.

Corsair continue de prendre en compte au quotidien les problèmes et revendications exprimées et reste toujours ouvert au dialogue. En outre, des réunions ont été organisées pour discuter en direct avec les collaborateurs les 20, 21 et 22 avril.

Les vols Corsair sont peu impactés pour l’instant et un point est régulièrement fait.

La compagnie aérienne espère voir aboutir la levée du préavis de grève dans un contexte compliqué avec en particulier la hausse du prix du fuel et du dollar. »

3 Commentaires

  1. Profitez pendant qu’il est encore temps…
    Bientôt la crapule la plus vérolée de France, voire de toute l’Europe arrivera au Conseil d’administration de Corsair.
    Et quand il sera là, il s’accaparera de tout, absolument de tout.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Dernier jour pour l’hôpital des Nounours à la Mairie St-Denis ce vendredi

Article suivant

Vols au Carrefour Market du Port : Quatre suspects relâchés et convoqués devant la justice

Free Dom