Coup de gueule d’un infirmier en réa : « je ne souffre pas, j’ai la rage »

1 min de lecture
21

Un infirmier en réanimation a adressé une lettre ouverte au Préfet, à la directrice de l’ARS, au représentant syndical CFTC, au médecin de la CME et à la direction du CHU.

21 Commentaires

  1. Voilà tout est dit et bien dit. Ont ressent sont ras le bol face à la crise et à être le premier sur le front et de vouloir lui et ces collègues ce donnés à 100 %, pendant que les bureaucrate décident et décrive tout le contraire de ce qu’il faudrait faire.
    L’un dès mieux placé pour aidé à trouver une solution et qui n’est pas entendu.
    Courage à vous et à vos collègues.
    Déçu d’apprendre que vous êtes un pions comme beaucoup dans cet foutu crise connaissant que vous êtes l’un des pilliers pourtant durant cet crise car sans vous les morts seraient encore plus nombreux.

  2. Bravo, bravo ! Mr le soignant c’est bien la vérité, il faudrait publier ce courrier au niveau national.

    Ici, comme en France, il y a tellement de personnes qui se croient tout puissants.
    Ces personnes se permettent de se mettre à notre place, à répondre à notre place, à réfléchir à notre place, …
    et pourquoi ils ne viennent pas mettre la main à la pâte ? (prendre notre place)
    Ces bandes d’incapables, ces grandes gueules !
    A se faire vaccinés à notre place, …

    • Ce soignant ou soignante dit que ces personnes « non vaccinées » ne se sentent pas concernés par la COVID, mais pas anti, cela me fait sourire car depuis des mois on dit que le virus peut conduire en réanimation et que le seul moyen actuel est de se vacciner pour éviter les formes graves. Si avec toutes les communications sur le virus elles ne sentent pas concernées, on peut dire que les non vaccinés, nous prennent, les prennent pour des couillons

  3. Bravo Monsieur ! Malheureusement je pense que les personnes nommées feront la sourde oreille comme dab !!! Courage aux personnels médical ..

  4. Bravo mr l Infirmier!!!!vous avez tout dit!!!!et ce que je peux affirmer c est votre professionnalisme en rea je dit sa car j ai été au rea y a 2 ans et c est grace aux infirmiers comme vous et certains aide soignant que j ai pu garder espoir et le moral je vous en remercie de tout coeur ! !!!Merci d avoir parler pour vous et pou nous!!!!je vous en suis reconnaissant !!!!

    • il ou elle travaille pas en réa, juste en hospitalisation normal car les soignants en réa ont une formation pour et c’est pour cela que des soignants sont arrivés de métropole pour completer les équipes

  5. Avant de dire commenter ce courrier, verifiez bien l’authenticité. Un courrier anonyme. Comment être sûr que l’auteur n’est pas qqn qui veut manipuler l’opinion publique ? Et dans le cas où le courrier est authentique, il faut dire qu’il y a aussi une majorité de médecins et infirmières/infirmiers qui demandent à la population de se faire vacciner et de respecter les gestes barrières. Donc, quel avis estcplus représentatif?

  6. Le constat, en règle générale, c’est que les décisions ne sont jamais prises en concertation avec le personnel de terrain car, ceux qui sont dans les bureaux pensent qu’ils ont la science infuse et qu’ils sont à même de mettre en place des mesures non coercitives pour flatter leurs égos. Bon courage au personnel soignant.

    • la science infuse ce sont les anti qui pensent l’avoir et maintenant, que ce soit ici ou en metropole, les hopitaux sont sous tension et beaucoup ont déclenché le plan blanc pour soigner les formes graves des non vaccinés

  7. un soignant qui a la rage mais ne demande pas aux personnes de se vacciner pour éviter d’engorger son service de réanimation, très bizarre.
    Ah oui, ces personnes ne se sentent pas concernées par le virus car elles vont pas en boite dans les bars comme si elles n’avaient pas compris que le virus un membre de la famille, un ami peut leur refiler, que ne pas se vacciner peut amener à de formes graves,……un peu plus, ce soignant anonyme allait dire qu’elles n’avaient jamais entendu parler du COVID.

  8. @Bizarre. Libre à vous de croire que le plan blanc est destiné à soigner les formes graves des non vaccinés. En attendant, ce que je vois à mon travail c’est que tous les cas positifs covidés sont des vaccinés (3 doses) avec des symptômes importants et les non vaccinés positifs covidés aucun symptôme. Alors qu’on m’explique pourquoi on maintient à dire que les non vaccinés saturent les services hospitaliers ? Si je ne vivais pas la situation actuellement j’aurai pu avoir un doute. Par ailleurs, je ne pense pas avoir vu ou entendu les antis dirent qu’ils ont la science infuse. A toute question claire, il faut une réponse claire. Pourquoi avoir misé uniquement sur le vaccin au lieu de soigner par tous moyens existants comme beaucoup de pays et çà, tous les médecins qui ont fait le serment d’Hippocrate le savent.

  9. Le Préfet et l’ARS vous ont donné des masques moisis et des sacs poubelles pour vous protéger. Ensuite, nous vous avons applaudi à 20h puis vous avez été virés parce que non injectés (ce n’est pas un vaccin!). Un plan blanc alors que tout est sous contrôle, après un grand raid, un sakifo, un aéroport ouvert aux tourisme et surtout des contacts réguliers avec l’Afrique du Sud où est né Omicron!
    Tout va très bien Madame la Marquise, sous les tropiques, nos vies sont si peu!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Mon logement est insalubre, je ne sais plus quoi faire ! Aidez-moi ! »

Article suivant

St-Benoit : « Mon frère jumeau m’a donné un coup de couteau à l’abdomen »

Free Dom