Courrier des lecteurs de Roland Lambert sur l’autorité environnementale du Préfet

2 min de lecture
4

Remise en cause de l’autorité environnementale par le Conseil d’État :

L’AURC dénonce les élus qui sont contre les développement de La Réunion

 

Le Conseil d’Etat dans son arrêté du 06 décembre 2017 a prise une décision qui remet en cause l’autorité environnemental des préfets régionaux. Cette décision du Conseil d’État n’a pas été prise directement en lien avec les carrières nécessaires pour les besoins du chantier de la Nouvelle Route du Littoral mais elle aura peut-être un impact sur ce chantier. L’Association des Usagers de la Route en Corniche (AURC) dénonce le cynisme des élus Thierry Robert député de La Réunion et ex maire de saint-Leu, Karine Nébénésa conseillère régionale et directrice de cabinet du maire de Saint-Leu et Bruno Domen maire de Saint-Leu qui cyniquement se sont réjouis de cet arrêté et en ont même profité pour réclamer l’arrêt total de la procédure d’ouvertures de carrières en roches massives pour les besoin du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Ce qui provoquerait un retard dans la livraison de la NRL et ceci aurait des conséquences sur l’économie de l’île et la sécurité des usagers de la route littoral actuelle (embouteillages, pertes de temps et pertes économique lors des basculements et fermetures, risque d’éboulis avec des risques pour la vie des réunionnais).

Les Réunionnais méritent mieux que ces politiciens pour les représenter et soutenir le développement de notre île.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox