Course poursuite au Port : le « chauffard-voleur-escroc » en prison. Jugement la semaine prochaine.

4 min de lecture
22

L’auteur d’une course poursuite au Port comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de St Denis. L.F a été condamné à 9 mois de prison avec un sursis probatoire de 18 mois, ainsi qu’à l’annulation de son permis de conduire, l’interdiction de le représenter dans les six mois à venir, et la confiscation de son véhicule. Il devra aussi indemniser ses victimes et assister à un stage de prévention routière.

Il avait donné du fil à retordre à la police portoise le 15 février 2022, et avait même été filmé au moment de son passage dans un des ronds points du centre ville par un internaute.

Hier, il a été présenté au juge pour  une vingtaine de chefs d’accusations liés à ce refus d’obtempérer, à ce comportement routier dangereux, mais aussi pour ses anciens délits pour lesquels il était activement recherché, comme une série de cambriolages, de vols de véhicules, et des faits d’escroquerie.

L’homme a été placé en détention provisoire, et sera jugé dès la semaine prochaine

REVOIR LA VIDEO

C’est sur le groupe privé RADAR974 qu’un internaute a filmé une scène digne, selon lui, de « Fast & Furious » dans le rond-point McDonald’s du Port. Une course-poursuite s’est engagée au pied des immeubles, en pleine nuit et surtout, en plein couvre feu.

En fin d’après-midi ce mercredi 16 février, la gendarmerie a indiqué : « L’auteur de la course-poursuite de mardi soir au Port qui a mis en danger plusieurs policiers a été interpellé par les gendarmes de la compagnie de St-Paul« .

L’individu était activement recherché par les militaires qui le soupçonne d’être impliqué dans plusieurs vols aggravés ainsi que dans un dossier d’atteinte aux personnes.

« Les investigations et surveillances mises en œuvre par les gendarmes ont permis de localiser le véhicule volé utilisé par l’auteur dans le quartier de Villèle à St-Paul en milieu de journée.
Un dispositif d’observation et d’interpellation discret est alors rapidement mis en place autour du véhicule. Vers 15h20, l’individu est repéré se dirigeant vers le véhicule volé. Il est interpellé alors qu’il s’apprêtait à monter à bord. Il devra répondre de ses actes devant la justice« , précise la gendarmerie.

Ce vendredi 18 février, l’auteur de cette course-poursuite a été présenté au tribunal dans le cadre de la comparution immédiate.

Vidéos d’une internaute

22 Commentaires

  1. Heu….les consignes du GIGN en France sont de ne pas interpeller de véhicule roulant ….pour ne pas mettre la population en danger….enfin, sans dire de mal, je crois que c’est pas les cadors des gendarmes que l on envoi à la Réunion…..
    Pas besoin de Rambo ici….leur dernier coup, c’est quoi ? TITUS ? ou le patron du Gign, bourré à contresens sur la voie rapide, mdrr….

  2. sois disant la réunion un pays tolérant pas raciste « vive ensemble » mais partout ousa mi regard na que des commentaires raciste et haineux. décevant vraiment voir tout ça

    • OUI .et en plus les habitants des citées H L M DEFFENDENT LA DITE RACAILLE
      en mettant ceci sur le compte de la misère de la pauvreté non simplement un manque de civilité –
      d’ éducation des parents et d’instruction .

  3. Il n’y a pas qu’au port il y a de la délinquance, faut arrêter avec ce cliché, si zot y regarde bien les Infos na pire, alors si na 1 peu point rien pou dit aller tri bréde, pou info nou nena bon moune aussi ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Sébastien Lecornu à Jean-Louis Lagourgue : « les prêts garantis par l’Etat seront maintenus pour les agriculteurs » 

Article suivant

Lettre de Bachil Valy, référent LREM, à Jean-Luc Mélenchon : « bienvenue, bon retour… »

Free Dom