Covid-19 : 3 décès et 1308 cas recensés en 7 jours à La Réunion

12 min de lecture
16

L’application des gestes barrières s’impose plus que jamais en toutes circonstances et en tous lieux.

Depuis maintenant plus de trois semaines, les principaux indicateurs de suivi de l’épidémie sont en forte augmentation.

Du 6 au 12 novembre, le nombre de nouveaux cas hebdomadaire a ainsi quasiment doublé, passant de 740 cas à 1 308 cas, avec un nombre de cas moyen journalier de 186 (contre 106 la semaine précédente). Le taux d’incidence s’élève au terme de cette semaine de référence à 152,8/100 000 habitants et le taux de positivité à 3,8%.

Cette augmentation s’est encore poursuivie ces derniers jours pour atteindre le taux d’incidence de 180/100 000.

Cette hausse du taux d’incidence concerne toutes les tranches d’âge.

Sur les 7 derniers jours, les admissions quotidiennes en hospitalisation en médecine sont aussi en augmentation. Même si le nombre de patients admis en réanimation reste encore stable sur la période, il faut  être extrêmement vigilant, car la situation peut basculer rapidement au vu de la forte augmentation du nombre de cas. De plus, il est constaté un rajeunissement des patients admis en réanimation, qui sont tous non vaccinés ou incomplètement vaccinés. Cette semaine, 3 décès liés à la Covid-19, dont un EVASAN, sont à déplorer.

La reprise épidémique se confirme donc très clairement dans l’île dans un contexte où la couverture vaccinale reste insuffisante et où trop peu de personnes éligibles à la dose de rappel ont effectué leur injection indispensable pour conserver leur immunité vaccinale.

Les mesures de protection et de prévention doivent plus que jamais être scrupuleusement respectées par l’ensemble de la population :

  • Se faire vacciner au plus vite pour se protéger des formes graves de la maladie :
    > respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter
    de la 1ère injection pour une efficacité optimale

> effectuer la dose de rappel pour les personnes éligibles (personnes de plus 65 ans,
personnes vulnérables, professionnels de santé) dès le délai requis (à partir de 6
mois après la 2ème injection du vaccin Pfizer, 4 semaines après le vaccin Janssen et 3
et 6 mois après pour les personnes sévèrement immunodéprimées)

  • Respecter les gestes barrières en toutes circonstances et porter le masque partout où il est imposé
  • Se faire dépister au moindre doute ou si l’on est cas contact
  • Respecter l’isolement strict de 10 jours si on est positif à la Covid-19 et 7 jours si on est cas contact
  • Participer au Contact-tracing pour aider à stopper toute chaîne de transmission virale.

 Point sur la situation sanitaire

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce 16 novembre 2021 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de trois patients : deux personnes originaires de La Réunion et une personne venue en évacuation sanitaire.

Les patients réunionnais avaient plus de 75 ans, présentaient des comorbidités et n’étaient pas vaccinés.  Le patient EVASAN avait plus de 60 ans.

Du 6 au 12 novembre, 1 308 cas ont été recensés en 7 jours. Le taux de positivité est en hausse à 3,8 % (2,8 % la semaine précédente).

Le taux d’incidence hebdomadaire est également en forte hausse à 152,8/100 000 habitants, au-dessus du seuil d’alerte de 150/100 000 habitants (contre 85,5 la semaine précédente). Le nombre de dépistages réalisés sur la semaine est en nette augmentation, soit 34 412 tests réalisés.

Parmi les 1 308 nouveaux cas de la période, on note :

  • 1 267 cas classés autochtones,
  • 34 cas classés importés,
  • 6 cas classés autochtones secondaires,
  • 1 cas classé importé EVASAN.

Compte tenu des 54 801 guérisons et des 379 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 993 cas sont encore actifs à ce jour.

57 173 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Recherche de mutations Covid-19

Du 6 au 12 novembre, 1 652 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation :
1 339 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 81 %, en légère diminution par rapport à la semaine précédente.

Le variant Delta (indien) représente plus de 99 % des mutations détectées.

 

Point sur les clusters :

Au 16 novembre 2021, on note 32 clusters actifs et 497 clusters clôturés.

Parmi les clusters actifs, 17 sont classés à criticité élevé ou modéré :

  • 8 clusters à criticité élevée : La Possession (1), Le Port (1), Saint-Denis (3), Saint-Paul (1), Saint-Pierre (1) et Saint-Benoît (1)
  • 9 clusters à criticité modérée : Le Port (2), Saint-André (1), Sainte-Marie (1), Saint-Paul (3), Saint-Pierre (1) et Saint-Benoît (1).

Concernant les autres indicateurs

Le taux d’incidence est en très forte hausse dans toutes les tranches d’âge :

  • chez les 0-14 ans : + 132,3 %
  • chez les 15-24 ans : + 79,5 %
  • chez les 25-34 ans : + 53,4 %
  • chez les 35-44 ans : + 65,1 %
  • chez les 45-64 ans : + 70,9 %
  • chez les plus de 65 ans : + 64,5 %
  • chez les plus de 75 ans : + 286,7 %

Patients en réanimation :

Au 16 novembre 2021, 7 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 74 lits de soins critiques installés à La Réunion.

Les patients hospitalisés actuellement en réanimation ne sont pas vaccinés ou ont un schéma vaccinal incomplet.

Sur les personnes admises en réanimation depuis le 1er novembre :

  • 75% sont des hommes et 25% des femmes ;
  • 37% sont âgées de 15 à 44 ans, 37% sont âgées de 45 à 64 ans, 13% sont âgées de 65 à 74 ans, et 13% ont plus de 75 ans ;
  • 88% ont des comorbidités ;
  • Toutes ne sont pas vaccinées ou incomplètement vaccinées.

Sur cette dernière période, il est à noter un rajeunissement des patients admis en réanimation : 74% des personnes ont moins de 65 ans.

Point sur la vaccination

Suite à un problème technique, les données concernant la vaccination ne sont pas disponibles à ce jour. Elles seront communiquées dès que possible.

Si vous êtes éligible, faites votre dose de rappel pour maintenir la protection contre la Covid-19

Face à la reprise de l’épidémie dans l’île, il est primordial pour les personnes concernées par le rappel vaccinal de se faire vacciner dès le délai requis, afin de maintenir un bon niveau de protection contre la Covid-19.

Au fil des mois, l’efficacité des vaccins (Pfizer ou Janssen) diminue légèrement tant que l’organisme n’est pas stimulé par la rencontre avec le virus. De plus, l’arrivée de nouveaux variants peut également rendre les vaccins un peu moins efficaces.

La dose de rappel s’effectue uniquement avec un vaccin ARN Messager. A La Réunion, c’est donc le Pfizer qui est utilisé.

Les personnes concernéesDélai d’administration de la dose de rappel
·         les résidents en EHPAD et en USLD

·         les personness de plus de 65 ans

·         les personnes à risque de formes graves de Covid-19 (atteint de diabète, d’obésité, de cancer, maladies respiratoire, rénale, hépatique ou neurologique…)

·         les personnes sévèrement immunodéprimées ainsi que leur entourage de plus de 18 ans

·         l’ensemble des professionnels des secteurs de la santé, du médico-social ou du transport sanitaire

·         les personnes ayant reçu l’injection unique du vaccin Janssen

 

·         Personnes vaccinées avec le vaccin Pfizer : à partir de 6 mois après la 2ème injection du vaccin Pfizer

 

·         Personnes vaccinées avec le vaccin Janssen : 4 semaines après l’injection unique

 

·         Personnes sévèrement immunodé-primées, sur avis médical : entre 3 et 6 mois après la dernière injection du vaccin Pfizer

Le rappel vaccinal peut être réalisé :

  •  Dans un des 6 centres de vaccination de l’île situés à Saint-Paul, Saint-Denis, Saint-André, Saint-Pierre, Saint-Joseph et Le Tampon, avec ou sans rendez-vous
  • Pour éviter d’attendre, prenez RDV sur www.sante.fr ou appelez le 02 62 72 04 04.
  •  Auprès de son médecin, pharmacien, infirmier, ou sage-femme
  •  Lors des opérations de vaccination organisées dans les communes (centres éphémères ou Vaccinobus)

16 Commentaires

  1. Julie le Gaillard, 31 ans, championne de boxe, doublement vaccinée est, ce week-end, morte du coronavirus, un doute quand même, est du coronavirus ou du vaccin ?

    • le corps d’une personne peux dévellopper des effets secondaires jusqu’a 24mois apres l’injection et cela aucun medecin ne vous le dira qu’il aille se faire foutre avec leur poison

      • Alix75, êtes vous spécialiste en médecine pour avancer cette nouvelle ? ou avez vous entendu quelqu’un en parler qui lui même détenait l’info d’une autre personne ….

  2. Concernant les vaccins, certains peuvent ne pas être recommandés en cas d’immunodépression, afin d’éviter des effets indésirables suite à une réplication non contrôlée du virus vaccinal. Le système immunitaire n’étant en effet plus fiable, il convient de rester prudent en injectant des vaccins.

  3. Je parle pour les personnes qui veulent se faire vacciner #chacun son choix:
    Quand est ce qu’ils vont mettre la 3e dose accessible à tous?
    Ils devraient le faire pour ceux qui veulent se faire vacciner

  4. Mdr…on a vacciné les vieux pour qu’il soit protégé…bilan plus de 75 ans + de % que tou les otre tranche d’age…De même des parients de plu en plu jeune…ben oui vu le nombre de diabétiques d’obésité d’asthme de cancers…ah oui vu la quantité de sucre dans nos aliments tout com les pesticides…et lé produits récemment rappelé car pouvait donné des cancers…eh ben g m’arrête là…si l’état s’occuperait de tout cela…mais bon lol vaccin 3eme dose

    •  »Toti 16 novembre 2021 à 22 h 32 min »

      . l’Italie avait averti la v France depuis septembre 2020, les autorités ont attendu juillet 2021 pour prendre des mesures et décembre 2021 pour interdire la vente des produits contaminés..
      Plus d’un an, largement le temps d’écouler le stock, quand arrivera les les cancers qui fera un lien avec quels produits

  5. Encore 1 mensonge de l état satanique zot la point la honte manipule domoun kome sa eske zot i gagne regarde à zot enkor dans 1 miroir le matin kan zot i lève , zot i doit avoir 2 corne dessi la tete, la guerre civile le proche

  6. Il fallait s’y attendre ! Les gens ont marre d’être priver de leur liberté donc lorsque c’est autorisé ils en profitent ! Il n’y a pas que les gens qui sont têtu, les communes ont autorisé une grande fête commerciale en ville de St Paul et au Port alors St Denis à été annulé et aussi Le grand Raid ! Les discothèques, les plages, les église, les centres commerciaux qui sont bondés, les pique-niques, et les cérémonies. Donc avec un vaccin qui n’arrête pas le virus on ne peut avoir que ce résultat !

    • si moi Antivax on me traite comme étant le plus dangereux pour la société et bien je suis tout à fait d’accord avec toi enfermons chez eux des types comme moi, je te signale quand mème que chaque mois je fais un test Antigénique et que je suis toujours négatif car je prends des précautions je me soucis du bien etre des autres ok

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Maurice : un quadragénaire arrêté pour avoir montré des photos obscènes à sa nièce

Article suivant

Drame sur l’île Maurice : un jeune de 28 ans meurt noyé

Free Dom