Derniers chiffres Covid à la Réunion : 7 décès et 922 cas en une semaine

7 min de lecture
2

La préfecture et l’ARS ont le regret d’annoncer ce mardi 18 mai les décès intervenus au cours de 7 derniers jours de 7 patients originaires de La Réunion.

Du 7 au 14 mai, 922 cas ont été recensés en sept jours soit un taux d’incidence hebdomadaire en baisse porté à 108/100 000 habitants.

Parmi les 922 cas :
• 910 cas sont classés autochtones.
• 12 cas sont classés importés

Du 7 mai au 14 mai, 1 263 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces 1 263 tests, on comptabilise 900 cas de variantes COVID (860 sud-africains ou brésiliens et 40 britanniques), soit une proportion de 71% en hausse par rapport au 67% de la semaine précédente).

Compte tenu des 21 709 guérisons et des 176 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 681 cas sont encore actifs à ce jour.

23 566 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 92,6 % sont des cas autochtones.

Au 18 mai 2021, 41 clusters sont actifs et 234 clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :
• 14 à criticité élevé : Le Port (2), Saint-Denis (4), Sainte-Suzanne (1), Saint-Louis (2), Saint-André (1) et Saint-Paul (4).

• 12 clusters de criticité modéré : Le Port (3), Saint-André (2), Saint-Denis (2), Saint-Paul(2), Le Tampon (1) et à Saint-Benoit (2).

Concernant les autres indicateurs, il est à noter :

• un taux d’incidence en augmentation chez les 45-64 ans : +4,78% (114/100 000),

• un taux d’incidence en diminution :
-  chez les 15-24 ans : – 20,41 % (102.1/100 000).
-  chez les 25-34 ans : -7,18% (151.8/100 000),
-  chez les 35-44 ans : -7,68% (146.8/100 000),
-  chez les 65 ans et plus : -26,29% (97.9/100 000),
-  chez les plus de 75 ans : -16,18% (107/100 000).

• un taux de positivité des tests stable à 5,3 %, qui se situe toujours au-dessus du seuil de vigilance (5%) ;

• un nombre de dépistage qui diminue de 19, 3 % avec 19 965 tests réalisés (contre 24 748 tests la semaine précédente), en lien avec les vacances scolaires.

Le maintien d’un taux de positivité à 5,3%, au-dessus du seuil de vigilance, doit alerter sur la réalité d’une baisse apparente de l’épidémie : la diminution du nombre de cas est davantage imputable à un moindre recours aux tests. Le virus continue de circuler à un rythme soutenu, ce qui appelle à la vigilance de chacun au quotidien.

Au 18 mai, 29 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 117 lits de réanimation comptabilisés sur le territoire réunionnais.

Bien que les indicateurs montrent une situation stable, l’épidémie de Covid-19 se poursuit à La Réunion. La situation peut évoluer d’une semaine à l’autre. Il est important pour chacun de continuer à être vigilant en toute circonstance : maintenir les gestes barrières, limiter ses contacts sociaux et respecter la mesure du couvre-feu.

Nouvelle souche de variante signalée à La Réunion

L’ARS et Santé publique France organisent la surveillance génomique des souches de Covid-19 à La Réunion, compte tenu des capacités de séquençage disponibles sur l’île auprès du laboratoire PIMIT et avec la contribution active des laboratoires de biologie médicale et des centres hospitaliers

Le séquençage réalisé par le laboratoire PIMIT sur les prélèvements de personnes ayant été contaminées par le virus COVID-19 ont montré la présence d’une variante nouvellement identifiée. Sur les 1 230 échantillons séquencés par le PIMIT depuis le début de l’année 2021, 70 cas de cette variante jusqu’alors jamais décrite ont été détectées. La toute récente confirmation par le CNR de Lyon a permis de la déclarer dans la base internationale descriptive de l’ensemble des variantes connues. Elle a été nommée B.1.622. Après échange avec le CNR, dans l’état actuel des données, il a été décidé qu’elle ne sera pas listée dans les variantes préoccupantes.

Les cas porteurs de cette variante étaient âgés entre 5 et 69 ans, avec une moyenne d’âge égale à la médiane de 33 ans. Les 4 secteurs de l’île sont concernés (15 communes réparties sur tout le territoire). Pour ce qui est des symptômes, 43% des cas sont asymptomatiques et 57% sont symptomatiques. Parmi les personnes hospitalisées :
-  Une personne de 69 ans est retournée à son domicile sans conséquence supplémentaire.
-  Une personne de 57 ans a été admise en réanimation avec plusieurs comorbidités, elle a pu retourner à son domicile grâce à une évolution favorable de son état de santé.

Aucun décès de personnes porteuses de ce variant n’a été constaté.

Une analyse de l’état de santé des personnes ayant eu cette variante ne montre pas de différence sur la gravité avec les autres personnes contaminées. Cette variante n’implique pas non plus une diffusion plus importante sur le territoire au regard des données épidémiologiques et hospitalières disponibles à ce jour.

La vaccination désormais possible pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus
La vaccination est notre meilleur allié face à la COVID-19. Depuis le 14 mai, la campagne vaccinale été élargie aux personnes de 18 ans et plus.
Toute personne âgée de 18 ans ou plus peut désormais se faire vacciner sur les créneaux de RDV disponibles. Les autorités sanitaires recommandent de se faire vacciner pour se protéger contre le virus et ses formes graves.

 

2 Commentaires

  1. Comme par hasard ça a baissé quand le lobby des gros vous étrangle et vous oblige à mentir c est pas beau de mentir les guignols m enfin de toute façon ce couvre feu n à servi à rien pff

  2. contrairement aux complotistes qui veulent réinventer le monde, faut se vacciner et en même temps nettoyer pour la dengue. mais ce sont souvent les mêmes qui confondent tout.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Double manifestation demain et samedi, à St Denis, pour dénoncer les violences en Palestine

Article suivant

Les horaires des grandes surfaces changent : embouteillages ce matin !

Free Dom