Covid-19: 87 nouveaux cas les 10 et 11 décembre à La Réunion

9 min de lecture
2

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé confirment 87 nouveaux cas de coronavirus covid-19 enregistrés à La Réunion les 10 et 11 décembre, soit une moyenne journalière de 43 cas sur 2 jours consécutifs.

Parmi les nouveaux cas :

  • 73 cas sont classés autochtones,
  • 14 cas sont en cours d’investigation.

Parmi les cas précédemment annoncés en cours d’investigation :

  • 9 cas sont classés autochtones,
  • 1 cas est en cours d’investigation,
  • 1  cas est invalidé suite à des investigations complémentaires.

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE AU 11 DECEMBRE 2020

Au total, 8 431 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 66 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale.

 

Au 11 décembre 2020, hors décès, compte tenu des 8 037 guérisons, 344 cas sont encore actifs à ce jour.

 

8 416 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 10% sont des cas importés.

  • Bilan des cas investigués * : 
  Cas cumulés Variation par rapport à J-7
Cas importés
(personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire)
810 +5
Cas issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale 66 =
Cas autochtones secondaires
(personnes ayant un lien direct avec des cas importés)
108 =
Cas autochtones
(personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé)
7432 +218
Nombre total de cas investigués 8416 +223

 

* tient compte des évolutions des derniers jours

  • Situation sanitaire:
  Nombre de cas Variation par rapport à J-7
Patients hospitalisés hors service de réanimation

hors évacuation sanitaire

44 -8
Patients hospitalisés hors service de réanimation

issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale

1 -1
Patients hospitalisés en service de réanimation

hors évacuation sanitaire

7 -1
Patients hospitalisés en service de réanimation

issus d’une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale

0 =
Patients diagnostiqués (depuis le 11 mars) 8431 +231
Patients guéris (au 11/12/2020) 8037 +308
Patients actifs (au 11/12/2020) 344
Hors EVASAN EVASAN
Décès liés à la covid-19 39 2
Décès liés à une autre pathologie 4 5

Evolution des clusters identifiés

Au 11 décembre 2020, 14 clusters sont actifs et 83 clusters ont été clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

– 3 clusters de « criticité limitée » ;

– 2 clusters de « criticité modérée » ;

– 9 clusters de « criticité élevée ».

On note par ailleurs :

– 5 clusters maîtrisés ;

– 1 cluster à diffusion communautaire.

Localisation des principaux clusters de criticité modérée ou élevée :

Saint-Denis (2)

Saint-Pierre (3)

Saint-Joseph (1)

Sainte-Marie (1)

La Plaine-des-Palmistes (1)

Le Port (1)

Saint-Benoit (1)

L’Etang-Salé (1)

 

Les causes de contamination dans les clusters identifiés sont diversifiées (établissements de santé et médico-social, milieu professionnel, évènements privés ou publics avec rassemblements de personnes, …).

 

  • Dépistage :

 

  Chiffre de la semaine Variation par rapport à la semaine précédente
Nombre total de dépistages (S 49 – du 30/11/2020 au 06/12/2020)   10 300 – 21%
Dont dépistages des voyageurs 1 170 + 4%

 

Sur la semaine 49, le taux de positivité était de 2,9 % (source SIDEP, ARS). Il est stable par rapport à la semaine précédente (2,9%) et reste inférieur au seuil de vigilance (5%).

Le taux de positivité chez les voyageurs a significativement diminué et est de 0,2%. Le taux de dépistage connait une baisse (23% du total des voyageurs).

Depuis la semaine 41, le délai moyen entre la date des premiers symptômes et la date de prélèvement est stable autour de 3 jours, et est similaire au délai observé au niveau national.

  • Surveillance en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) :

Après une augmentation du nombre de signalements réalisés par des ESMS en novembre, seul 1 signalement a été réalisé en  semaine 49 et concernait 1 cas confirmé dans un établissement de l’aide sociale à l’enfance.

Les clusters identifiés en ESMS sont désormais maîtrisés ou clôturés.

  • Surveillance individuelle :

Evolution du nombre de cas par type de cas et par semaine de prélèvement
(source ARS/Assurance Maladie/ Santé publique France)

 

La baisse du nombre de cas se poursuit en semaine 49, avec moins de 300 cas recensés.

Ces nouveaux cas sont essentiellement autochtones. Une diminution du nombre de cas importés est observée depuis la semaine 46.

Bien qu’il soit noté une baisse de cas importante depuis 2 semaines, la circulation du virus est toujours active à La Réunion.

  • Le R eff (nombre de reproduction effectif: nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer)

A La Réunion, en semaine 48, le nombre de reproduction effectif était de 0,60 (source SIDEP). Il a légèrement diminué par rapport à la semaine précédente (0,68).

Ces résultats doivent être mis en perspective avec les autres données épidémiologiques.

  • Le taux d’incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100000 habitants)

 

Du 30 novembre au 6 décembre, le taux d’incidence (TI) était de 29/100 000 habitants en dessous du seuil d’alerte (50/100 000 habitants) et du seuil national (96/100 000). Ce taux a considérablement baissé à La Réunion par rapport à la semaine 48 (43/100 000).

Le taux d’incidence connait une diminution dans toutes les classes d’âge sauf pour les 25-34 ans qui se stabilise. Il est en dessous du seuil d’alerte pour chaque tranche d’âge, hormis pour les 15-24 ans se situent à plus de 50/100 000.

Deux communes avaient un taux d’incidence supérieur à 50/100 000 en semaine 49 : Saint-Benoit et Saint-André.

CONTACT-TRACING

 

Depuis le 11 mai 2020, le contact tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l’Assurance maladie, l’Agence Régionale de Santé, avec l’appui de la cellule régionale de Santé publique France.

 30 à 35 personnels de l’Assurance Maladie et de l’ARS sont mobilisés chaque jour. Plus de 800 personnes ont été contactées cette semaine et près de 26 000 depuis le 11 mars.

  

APPLICATION TOUSANTICOVID : UNE BARRIERE SUPPLEMENTAIRE CONTRE LA COVID-19

 

Tout en garantissant leur anonymat, TousAntiCovid prévient les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.

Cette application vient compléter l’action des médecins, de l’Assurance maladie et de l’ARS, en lien avec Santé publique France.


2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
PierrotNouvelle vague ? Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Nouvelle vague ?
Invité
Nouvelle vague ?

Avec la fin du motif impérieux le 15 décembre le nombre de cas va sans doute augmenter.

Reste zot caze ?

Pierrot
Invité
Pierrot

23% de voyageurs qui se font tester !!!!!!
On trouve ça normal….. Agaçant de lire ça !!!!!!

Free Dom
WordPress Video Lightbox