Covid-19 à La Réunion : couvre-feu à 18h prolongé jusqu’au 5 avril

9 min de lecture
17

Si la situation épidémique est stable,  pour autant les indicateurs révèlent toujours une présence forte de l’épidémie sur l’ensemble du territoire. Afin de poursuivre le freinage de la circulation épidémique et de limiter l’impact sur le système hospitalier, le Préfet de La Réunion a décidé en lien avec l’Agence régionale de santé et en concertation avec les maires de reconduire la mesure de couvre- feu pour une période 15 jours. L’arrêté préfectoral prenant fin ce dimanche 21 mars sera prolongé  jusqu’au 5 avril inclus.

La mise en place du couvre-feu vise à limiter les interactions sociales, les rassemblements amicaux et familiaux propices à la contamination dans un contexte de circulation active des variantes de la Covid-19. Au regard des indicateurs épidémiologiques et des conséquences économiques de la crise sanitaire, cette mesure reste adaptée ; Elle permet de conforter  la phase de stabilisation actuelle et doit surtout permettre d’engager une baisse de la circulation épidémique dans les prochains jours. Pour ce faire, elle doit bien sûr être combinée à l’application stricte des gestes barrière dans la vie quotidienne, tant dans la sphère privée que professionnelle.

Couvre-feu départemental de 18h à 5h

Les sorties et  les déplacements sont  interdits entre 18h et 5h sur l’ensemble du département, sauf dérogation.

Les restaurants peuvent maintenir une activité de livraison à domicile jusqu’à 22h.

Des dérogations permanentes peuvent être établies pour les motifs suivants :

  • les forces de l’ordre, services de secours, dépanneurs d’urgence,
  • les déplacements professionnels pour certains salariés,
  • les déplacements scolaires pour accompagner les enfants vers ou depuis les établissements scolaire,
  • les chauffeurs livreurs (nourriture, carburant, fret alimentaire).

Des dérogations temporaires sont prévues sur présentation d’une attestation pour les motifs suivants :

  • les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation,
  • les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé,
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour participer à des missions d’intérêt général,
  • les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.

Ces attestations sont disponibles sur le site internet de la préfecture et sur l’application TousAntiCovid. Elles peuvent également être présentées sur papier libre, datées et signées.

Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 € pouvant être portée à  3 750 € en cas de réitération.

Vigilance de mise pour la rentrée scolaire

A l’approche de la rentrée, la vigilance reste de mise dans l’application des protocoles au sein des établissements scolaires :

  • Le port du masque est obligatoire pour tous élèves des écoles élémentaires (CP au CM2) dans les espaces clos et les extérieurs des établissements scolaires. Seuls les masques chirurgicaux ou grand public de catégorie 1 sont autorisés,
  • En maternelle, dès l’apparition d’un cas confirmé,l’ensemble de la classe (hors enseignants et ATSEM portant le masque) est mis en septaine
  • En école primaire, collège, lycée, dès l’apparition de 3 cas confirmés de fratries différentes,  l’ensemble de la classe (y compris enseignants) est mis en septaine,
  • En cas de signalement d’un cas de variant, la classe est fermée,
  • En cas de suspicion d’un cas de variant, une concertation est engagée entre l’ARS, le rectorat, le chef d’établissement et la préfecture pour décider de la fermeture ou non,
  • La distanciation de 2 m ou dispositif de séparation entre les groupes sont mis en place dans les lieux de restauration collective,
  • Les élèves de classes différentes (sport, restauration collective, activités…) ne sont pas mélangés
  • Les journées portes ouvertes et forums lycéens se feront à distance
  • Les réunions parents-professeurs seront organisées sous forme de rendez-vous individuels

Rappel des mesures en vigueur

 

  • Le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus se déplaçant à pied sur la voie publique
  • La distance minimale est de 2m entre deux personnes en cas d’absence du port du masque
  • Les motifs impérieux sont nécessaires pour justifier d’un déplacement aérien.
  • Les pique-niques,  de la consommation de boissons ou de nourriture dans les espaces publics et sur la voie publique sont interdits
  • Les rassemblements et activités de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique
  • Les protocoles d’accueil dans les hôtels sont renforcés (le port du masque obligatoire pour les clients et le personnel, la mise en place d’une jauge de 8m² par personne dans les espaces communs, les lieux d’activité aquatique et sportifs (affichage obligatoire), la prévention de la constitution des groupes de plus de 6 personnes dans l’enceinte des établissements. Les services de restauration à table restent ouverts de 18h à 22h, uniquement pour les clients de l’hôtel et dans le respect des protocoles afférents à la restauration.)
  • Les moments de convivialité au travail sont interdits
  • Le déploiement du télétravail doit se faire dès que cela est possible.
  • Les commerces de + de 20 000m², hors pharmacies, restaurants, commerces alimentaires sont fermés
  • Une jauge est imposée dans les magasins
  • La distanciation est de 2m entre chaque fidèle dans les lieux de culte
  • Les protocoles sont renforcés pour les cérémonies funéraires
  • Les séjours avec hébergement dans les structures d’accueil collectives de mineurs à l’exception des publics de l’aide à l’enfance ou les enfants handicapés sont interdits
  • Le port du masque est obligatoire pour tous élèves à partir du CP
  • La pratique de la danse est interdite
  • Les compétitions, les rencontres et les manifestations sportives dans toutes les disciplines sont interdites
  • La pratique des sports collectifs et de combat est interdite

17 Commentaires

  1. Allez,punissez bien les gens, j’espère qu’ils s’en souviendront en 2022 pour virer MACRON et ses technocrates incompétents qui sont en train de tuer la FRANCE et le français.

  2. Merci M; le Préfet pour ce couvre-feu ! je propose que dès 18h1mn , les Forces de l’Ordre verbalisent tous les contrevenants qui ne respectent pas le couvre-feu … Faut leur donner juste l’amende de 135 € payable de suite !

    • Noé moi je propose que tu ferme ton c.. et a 18h1mn tu va dormir comme la poule que tu es je dis poule parceque tu n’est sûrement pas un coq lèche couille tu aime sa toi

  3. @HULK. Les “punitions électorales” contre Macron ou n’importe qui , on les connaît. Prenez l’exemple
    de la Réunion: qui va “punir” Didier Robert (pour incompétence, NRL), ou Nassimah Dindar (malgré les
    procès) pour revenir au Département ? Les anciens élus condamnés (C. Hoareau/ C. Hamilcaro..) ont
    tous été réélus après leur condamnation.. Il faut croire que les Électeurs/Électrices aiment ce genre
    de “flambeurs”.

    • Bien dit GRAMOUNE, il faut croire que les électeurs en générale ont la mémoire courte, on râle mais on prend souvent les mêmes et çà repart pour un tour. c’est ce qui va se passer aux prochaines élections.

  4. Pourquoi ne pas prolonger au 05-01 2022 ..??? Mi pence kan guise de civet canard, mi sa mange un civet pingouin pou le dimanche Pâques…

  5. Confinez, ferme et définitif, sans passe droit, pendant 15 jours ou 3 semaines, plutôt que de faire c h i e r les gens qui bossent, sans déconner 1h50 pour faire 8 kilomètres, les grands décideurs ne sont pas dans la vie réelle

  6. Et puis vos consignes, on s’en tape, oh mais oui, je pourrais pondre des gosses, toucher la caf et pas bouger mon gros c u l pour profiter du système, suis-je bête

  7. Pourquoi s’enteter avec ce couvre-feu lorsque les medecins et l’ARS estime qu’un reconfinement serait plus raisonnable pour réellement faire bouger les choses dans le bon sens !
    Ils veulent battre le record du nombre de cas dans un petit departement comme le notre ou quoi?
    Et pour ceux qui parlent du nombre de décès de la grippe ou de la dingue ect… oui y’en a peut etre + mais sur combien d’années?
    Pres d’1 millions de personnes connues touchés en 1 an tout juste vous trouvez que c’est peu vous?!!!

  8. Le Premier ministre Jean Castex a également annoncé que le couvre-feu allait passer de 18 à 19h à compter de samedi dans toute la France métropolitaine.

    La REUNION ???

    • Bin c’est pour tomber juste au niveau des heures, là ils vont passer de 3h à 2h de décalage avec nous, ça doit être pour ça.

  9. Depuis le début de la soi-disant pandémie, nous avons assisté à un crescendo dans la mise en place d’une dictature sanitaire perpétuelle. Confinement “brutalissime” au début pour créer l’effet de sidération et la peur, desserrements et resserrements successifs, couvre-feu à 22 heures, puis 20 heures, puis 19 heures et à la fin 18 heures. Confinera, confinera pas : on nous a suspendus au bon vouloir d’une seule personne pour nous faire comprendre qu’il n’y aurait aucune échappatoire à la contrainte. Dans le même temps, on a tout entendu et son contraire, la parole publique contradictoire a sciemment semé le trouble et donc l’angoisse dans la population.

    Si rien de ce qu’il fallait faire pour enrayer la soi-disant pandémie n’a été fait, en revanche, tout a été fait pour en assurer la prolongation et pour méthodiquement conditionner l’opinion à subir sa privation de liberté. Toutes ces manœuvres n’avaient qu’un seul objectif : le placement en dissonance cognitive et la perte de repères permettant la mise en place de la dictature sanitaire.

Répondre à Joe Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

EVASAN : un homme d’affaires malgache décédé à La Réunion, deux personnalités politiques en traitement

Article suivant

La Réunion, département français depuis 75 ans

Free Dom