Covid-19 à La Réunion : l’épidémie continue de progresser, 308 personnes hospitalisées au CHU

14 min de lecture
15

Nous faisons toujours face à une circulation virale soutenue, puisque le taux d’incidence a encore augmenté pour s’établir à 5 480 cas pour 100 000 habitants au 21 janvier, contre 3 668 la semaine dernière ; sur la même période, le taux de positivité est passé de 30% à 36,6%, alors que 152 000 tests sont désormais réalisés chaque semaine.

Cette cinétique traduit la présence désormais majoritaire à La Réunion comme en métropole du variant Omicron, même si le variant Delta reste toujours présent (7% des cas) et continue de produire une pression constante sur les capacités de réanimation des centres hospitaliers. À noter que près de 80% des patients en réanimation relèvent encore du variant Delta au cours des derniers jours.

Pour faire face à la pression hospitalière, l’ARS a déclenché le plan blanc le 12 janvier 2022 et mobilisé  les établissements publics et privés de santé pour augmenter les capacités de soins critiques, de médecine Covid, de soins de suite et d’hospitalisations à domicile.

En outre, La Réunion a pu bénéficier la semaine dernière et à nouveau cette semaine d’un renfort national de médecins et d’infirmiers au titre de la réserve sanitaire. Pour autant, la situation reste fragile du fait de l’absence actuelle de décrue des admissions en soins critiques.

La semaine dernière encore, on a déploré 38 décès liés à la Covid-19.

Plus que jamais, le strict respect des mesures de freinage et de couvre-feu prises par voie d’arrêté préfectoral depuis le 1er janvier s’impose à tous. En effet, avec la contagiosité du variant Omicron, l’adhésion rigoureuse à l’ensemble des mesures barrières, dont le port du masque et la réduction des contacts, ainsi que l’aération fréquente des lieux clos et le télétravail sont plus que jamais nécessaires pour ralentir le nombre de contaminations et protéger les plus vulnérables.

L’intensification de la vaccination, y compris le rappel 3 mois après la seconde dose, tout comme le respect de l’ensemble des mesures préconisées en cas de contamination, d’apparition des premiers symptômes ou de situation de contact à risque sont essentiels pour la protection de chacun et de tous.

 

Situation sanitaire

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer le 25 janvier 2022 les décès, intervenus au cours des 7 derniers jours, de 38 patients originaires de La Réunion :

  • 4 personnes étaient âgées de 45 à 64 ans
  • 8 personnes étaient âgées de 65 à 74 ans
  • 26 personnes étaient âgées de plus de 75 ans

37 personnes présentaient des comorbidités et 33 d’entre elles n’étaient pas vaccinées. Les 5 personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

Taux de positivité 

Le taux de positivité est à 36,6% pour la semaine du 15 au 21 janvier 2022.

Les taux de positivité les plus élevés concernent toutes les tranches d’âge en particulier :

  • les personnes de 0 à 14 ans : 41,8 %
  • les personnes de 15-24 ans : 38,9 %
  • les personnes 35-44 ans : 37,2 %
  • les personnes 25-34 ans : 36,5 %

Le taux d’incidence hebdomadaire est en forte hausse à 5 480 /100 000 habitants (contre 3 668 la semaine précédente).

46 914 cas ont été confirmés du 15 au 21 janvier 2022.

Compte tenu des 108 771 guérisons et des 500 décès depuis le début de la crise sanitaire,  71 260 cas sont encore actifs à ce jour. 

180 531 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie depuis le début de l’épidémie.

 

Recherche de mutations Covid-19

Du 15  au 21 janvier, 9 355 cas positifs ont été criblés pour identifier une mutation, 8 603 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, dont :

  • 567 cas de variant Delta, soit 6,6 %
  • 8 014 criblages avec mutations spécifiques à Omicron, soit 93,1 %

 

Point sur les clusters :

La semaine dernière 55 nouveaux clusters ont été identifiés. Au 25 janvier 2022, on comptabilisait au moins 160 clusters actifs. Parmi ces clusters actifs :

  • 54 clusters étaient classés à « criticité élevée »
  • 60 clusters à « criticité modérée »

Les milieux professionnels, les crèches et les établissements de santé sont les plus impactés par ces situations identifiées.

 

Situation hospitalière :

Au 25 janvier, 65 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 111 lits installés à La Réunion, et 36 par des patients présentant d’autres pathologies (91% du taux d’occupation).

Pour les personnes admises en réanimation depuis début janvier   :

  • 60 % sont des hommes et 40% des femmes
  • 69% des patients admis ont moins de 65 ans
  • 82% présentent au moins une comorbidité
  • 9 patients sur 10 en réanimation ne sont non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet

 

Respectons les gestes barrières plus que jamais

  • Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible. L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire pour ne pas laisser le virus s’installer.
  • Porter le masque dans les lieux clos, dans l’espace public et quand la distance recommandée avec la personne voisine ne peut pas être respectée.
  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique  et éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres et limiter au maximum ses contacts sociaux

La distanciation physique est fortement recommandée en raison de la forte contagiosité des variants du virus, surtout en l’absence de port du masque et en particulier pendant les temps de repas.

  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique

 

Le dépistage

Face à la forte augmentation du recours aux tests, l’ARS La Réunion, en lien avec les laboratoires, a renforcé l’accessibilité au dépistage :

  • Extension des jours et plages horaires d’accueil du centre de la Nordev depuis le 21 janvier 2022
  •  Ouverture d’un nouveau centre à Saint-Pierre depuis le 24 janvier 2022

De même, le centre situé à l’aéroport Roland Garros peut bénéficier à d’autres publics (personne contact notamment) qu’aux voyageurs en partance vers la métropole ou la zone.

Retrouvez tous les sites de dépistage dans l’île sur le site de l’ARS www.lareunion.ars.sante.fr/covid-19-ou-et-comment-se-faire-depister-la-reunion

 

La vaccination

Point sur la vaccination

Du 17 au 23 janvier 2022, l’activité de vaccination connait une baisse, avec 34 704 injections effectuées, mais reste à un niveau haut :

  • plus de 4 100 personnes ont reçu leur première dose
  • et plus de 27 700 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel. Ainsi, 57 % des personnes éligibles ont effectué leur rappel à ce jour, soit 256 372 personnes

Au 23 janvier 2022, 543 122 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 562 775 personnes ont reçu au moins une injection.

70,6 % de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 65,7 % de la population totale,

68,2 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 63,5 % de la population totale.

Dose de rappel : élargissement aux mineurs de 12-17 ans

Depuis le 24 janvier 2022, la dose de rappel est possible pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans ayant un schéma vaccinal initial complet, sans obligation.

Pour ces personnes, le rappel doit se faire dès 6 mois après la dernière dose du schéma initial ou après une infection à la Covid-19 si celle-ci a eu lieu après la vaccination.

Pour les personnes âgées de 18 ans et plus, le délai est de 3 mois après la dernière dose du schéma vaccinal ou après une infection Covid-19.

Pour rappel, à partir du 15 février 2022, le délai de validité du certificat de vaccination sans dose de rappel pour le pass vaccinal passe à 4 mois. A cette datetoutes les personnes de plus de 18 ans n’ayant pas fait leur rappel alors qu’elles sont à 4 mois ou plus de leur 2ème injection verront leur pass vaccinal invalidé. En l’absence de rappel, le pass sera automatiquement désactivé.

Au 23 janvier 2022, 219 661 personnes n’ont pas encore effectué leur rappel.

Depuis le 24 janvier 2022, le pass vaccinal s’applique à La Réunion comme en France entière.

La mise en place du pass vaccinal concerne les personnes de 16 ans et plus, et remplace le pass sanitaire dans les lieux recevant du public où il était appliqué, à l’exception des établissements de santé et médicaux sociaux et pour les mineurs de 12 à 15 ans (inclus).

Les 3 types de preuves du pass vaccinal

Le pass vaccinal consiste en la présentation au format numérique (via l’application TousAntiCovid notamment) ou papier d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

  • 1. Le certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet
  • 2. Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-   19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois
  • 3. Un certificat de contre-indication à la vaccination à la Covid-19 pour les personnes concernées.

 

Les personnes de plus de 16 ans éligibles concernés à date ont d’ores et déjà  bénéficié d’une conversion automatique de leur pass sanitaire en pass vaccinal. 

Qu’est-ce que le pass vaccinal, comment et où s’applique-t-il à La Réunion ? Rendez-vous sur le site : www.lareunion.ars.sante.fr/le-pass-vaccinal

 

 

15 Commentaires

  1. Vous avez les pieds et poings liés Mr le Prefet, vous ne savez plus quoi faire, vous ne servez plus à rien en faite. Pour rappel, pour un cas de Covid à la Réunion, on était confiné.

    • Bien dit il s est pu gérer la situation sa devient grave . De laisser ce pays ds une telle situation . Prenez une décision arrêter de ns dire combien personnes positif combien décès. Se foutre la geule des gens.

      • quelque soit la décision qu’il prendra, vous serez toujours mécontents…. le français est comme ça jamais content…. c’est toujours les autres etc….

  2. POUR bien moins que ça nous avons eu droit au confinement total ou partiel, à des couvre feux à 18h,19h ,20h,21h,22h à des restrictions de circulations de circulations 10kms, 5kmsetc,etc,etc .Aujourd’hui la situation est sous contrôle alors que les chiffres sont catastrophiques ,des renforts sont venus d’ailleurs, l’ARS demande l’aide des communes,le plan blanc a été déclenché, le nombre de lits augmenté, MAIS pas de nouvelles mesures,Tout va très bien .En réalité MR le préfet vous avez reçu l’ordre de ne rien faire pour des raisons électorales et c’est bien triste!!!!!!!!!!!!!

  3. Le vaccin ne protège pas du Corona, il sert à quoi alors ? Ma sœur est vacciné de ses 3 doses et elle a eu le covid elle est malade au point de ne plus arriver de se lever du lit franchement un vaccin sert à ne plus àvoir la maladie mais celui du Corona vous le servez sur nous comme si on est des cobayes tous simplement

    • Ils te répondent que si elle était pas vaccinée, son état serait dix fois pire.
      Donc le vaccin marche.
      Pas difficile à comprendre.

  4. Toute cette actualité me fait penser à « Tout va très bien madame la marquise  » vielle chanson des années 30.

    Comme disait Chirac: « Le feu est dans la maison et nous, nous regardons ailleurs  »
    Espérons que les pompiers arriveront à temps

  5. Dans beaucoup de milieu professionnel les personnes vaccinées sont positives covidées développant des symptômes et les non vaccinées aucun symtôme. Qu’on m’explique pourquoi il est dit que ce sont les non vaccinés qui saturent les hôpitaux et meurent actuellement ? Par ailleurs, voilà comment embrouiller les réunionnais « 9 patients sur 10 en réanimation ne sont non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet », donc s’ils ne sont pas des non vaccinés ou schéma incomplet, alors ils sont tous vaccinés. Dans les hautes sphères on pense que les réunionnais sont des couillons et des moutons et nous ne faisons rien pour leur prouver le contraire. Asservir le peuple et le garder sous contrôle !

    • Ma fille non vacciné a chopé le virus par un vacciné les symptômes qu’elle a eut ont été minime par rapport à des vaccinés qui eux sont plus malades

  6. toujours la même propagande de cette clique de tortionnaires sadiques au pouvoir: faites vous injecter leurs

    poison expérimental, vous serez quand même malades…

    faut vraiment être con pour les croire.

    • faut surtout pas les croire ni vous faire vacciner. et surtout ne faites aucun geste barrière, faite la fête, rassemblez vous et embrassez vous, et surtout signaler bien que vous ne voulez pas de réa ni de médocs…. et n’allez pas faire un scandale, (comme je l’ai vu) dans un centre de vaccination en arrivant en bande et en disant « mon frère na covid, nous vient fait vaccine à nou » et quand on leur répond « faut faire un test  » zot y jure le momon le médecin

  7. Quand l’homme montre et pointe la lune de son doigt, les couillons regardent le bout de son doigt!
    Notre situation est similaire aujourd’hui, pauvres gens !

  8. Quand l’homme montre et pointe la lune de son doigt, les couillons regardent le bout de son doigt!
    Notre situation est similaire aujourd’hui, pauvres gens !

  9. bonjour, /Marie,merci de ce que tu dis mais je pense que sa va à l’encontre de ce que tu voulais dire grâce à la personne vaccinée heureusement ta fille n’a eue qu’une faible dose du corona ,j’ose même pas pensé si elle n’avait pas été vaccinée ,j’avais mes 2 doses j’ai eu aussi le corona ,à part le goût et l’odeur c’est tout et je n’était pas seul ,alors ne dis pas que les vaccinés sont à demi mort, regarde plutôt chez mes amis les antivax

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Présidentielle : Frédéric Amany critique la Primaire Populaire

Article suivant

Fin d’isolement ce mercredi pour Cyrille Melchior, testé Covid +

Free Dom