Dépistages anti Covid dès aujourd’hui à St-Pierre et St-Denis

1 min de lecture
1

Afin de limiter la propagation de la Covid-19 dans l’île, l’ARS La Réunion, les communes de Saint-Pierre et de Saint-Denis, avec le soutien des laboratoires et des pharmacies, organisent des opérations de dépistage pour la population.

Opérations de dépistage prévues dans les communes du 24 au 26 mars

Le dépistage est gratuit et sans ordonnance. Le test se fait par un prélèvement dans le nez et
peut occasionner une légère gêne. Il ne dure que quelques secondes. L’équipe du laboratoire
réalisera le prélèvement par test RT-PCR.
Les personnes sont informées des résultats par le laboratoire dans un délai de 24h-48h.
Les habitants sont invités à participer à ces opérations de dépistage, munis de :
• leur carte vitale,
• d’une pièce d’identité,
• et de leur propre stylo.
Le port du masque est obligatoire.

1 Commentaire

  1. Alors que l’OMS ne nie pas la validité de ses « directives trompeuses » en date de janvier 2020, elle suggère néanmoins de « Retester », ce qui dans la pratique est une impossibilité.

    La question litigieuse concerne le nombre de cycles de seuil d’amplification (Ct). Selon Pieter Borger, et al. :

    « Le nombre de cycles d’amplification [devrait être] inférieur à 35 ; de préférence 25-30 cycles. En cas de détection de virus, > 35 cycles détecte uniquement les signaux qui ne sont pas corrélés avec le virus infectieux tel que déterminé par l’isolement en culture cellulaire… » (en anglais, Critique de l’étude Drosten)

    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) admet implicitement un an plus tard que TOUS les tests PCR effectués à un seuil d’amplification (Ct) de 35 cycles ou plus sont INVALIDES. Mais c’est ce qu’ils ont recommandé au point de départ en janvier 2020, en liaison avec l’équipe de virologie de l’hôpital Charité de Berlin.

    Si le test est effectué à un seuil de 35 Ct ou plus (ce qui fut recommandé par l’OMS), les segments du virus SRAS-CoV-2 ne peuvent pas être détectés, ce qui signifie que TOUS les soi-disant « cas positifs » confirmés et enregistrés dans les bases de données au cours des 14 derniers mois sont erronés (n’ont aucune validité du point de vue scientifique).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : les 24 maires et le Préfet se rencontrent aujourd’hui mercredi

Article suivant

Uber Eats arrive à St-André

Free Dom