Covid-19 à Madagascar : 51 décès en 20 jours, les villes de Mahajanga et Nosy Be isolées pour 15 jours

3 min de lecture
4

A Madagascar, les villes de Nosy Be et de Mahajanga s’isoleront pendant une quinzaine de jours à partir du mardi 23 mars. La détection des premiers cas du variant Sud-Africain de Covid-19 dans ces deux villes de vacances et de destinations touristiques de la Grande île en sont en cause. Le président malgache, Andry Rajoelina, a annoncé samedi soir, lors d’une émission télévisée diffusée, que son pays est officiellement touché par la deuxième vague de l’épidémie.

Le dernier bilan de Covid-19 sur l’île, diffusé dimanche, fait état de 351 décès, dont 51 ces 20 derniers jours. Le nombre total des contaminés s’élève à 22 484 dont 209 cas confirmés en 24h. Les régions de Diana où se trouve Nosy Be, Boeny où se trouve Mahajanga et la région Analamanga sont les plus touchées par l’épidémie. Antananarivo, la capitale, dans la région Analamanga est considérée même comme l’épicentre de l’épidémie avec 63 nouveaux cas et deux décès ces dernières 24h.

Pour la mise en oeuvre des décisions prises par les autorités malgaches, le ministère de Transports, du Tourisme et de la Météorologie a précisé qu’aucun véhicule, particulier ou transport en commun, ne peut se rendre dans ces deux villes à partir du 23 mars. La navigation maritime en liaison avec elles sera également suspendue. Idem pour les liaisons aériennes. Les vols intérieurs reliant Mahajanga et Nosy Be aux autres villes de Madagascar seront annulés dès mardi. Les derniers vols internationaux programmés à Nosy Be auront lieu le 27 mars.

Pour faire face à l’épidémie, les autorités malgaches ont également décidé d’interdire tout rassemblement populaire de plus de 200 personnes et décrètent la tenue des manifestations sportives à huis clos, sauf dérogation spéciale émanant des autorités compétentes. Le président de la République malgache a, pour l’heure, exclu un nouveau confinement. Il annonce toutefois l’intensification de contrôle de respect des gestes barrières (port de masque obligatoire et respect de la distanciation d’un mètre).

 

4 Commentaires

  1. et la fameuse boisson tant vantée par le président !!!!! j’espère qu’il est satisfait de lui quand il entend dire qu’il y a des morts…. encore un qui exploite son peuple…..

    • Excatement ,le covid organic ,la sois disant potion magique
      Le monde entier est jaloux de nous les malgaches ,on va enfin sauvé le monde…c’est lui qui a dit …un vrai dictateur…

  2. Pour le petit peuple il demande de consommer son élixir “le covid organic” .Pour les riches et ses ministres il les autorisent de se faire soigner à la Réunion où en France. Il serai plus sage que le président Malgache abreuve ces gens là de sa boisson et qu’il les interdits d’aller voir ailleurs pour bénéficier des soins.

Répondre à jem'enf Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Couvre-feu : les cours maintenus jusqu’à 17h30 au Lycée Mémona Hintermann-Afféjee à St-Denis

Article suivant

Covid-19 à Jean-Petit : une opération de dépistage à St-Joseph

Free Dom