/

Covid-19, bilan municipal, projets pour la ville, cantine gratuite, liberté de la presse : les voeux d’Olivier Hoarau, maire du Port (VIDÉOS)

5 min de lecture
2

Après le Théâtre sous les arbres l’année dernière, c’est cette fois dans dans les locaux du Kabardock au Port qu’Olivier Hoarau, maire de la commune, a présenté ses vœux à la presse ce vendredi matin 21 janvier 2022, entouré de quelques uns de ses élus, de son staff administratif, de son cabinet et de sa direction de la communication. Pourquoi le Kabardock ? « Parce que c’est le phare musical du Port. Parce que la culture est un pilier essentiel de notre politique municipale. C’est notre poinçon naturel du lancement de la nouvelle année », a précisé d’emblée le maire du Port qui a pris de saluer l’équipe gestionnaire de cet équipement. « Une équipe qui accomplit un travail remarquable sous la houlette de sa directrice Nathalie Soler ».

Avant d’aborder les projets pour 2022, Olivier Hoarau est revenu sur l’année écoulée marquée notamment par la pandémie de Covid-19. « Nous devons nous adapter encore et toujours à cette calamité planétaire. Les puissances gouvernementales sont confrontées à des difficultés inédites et leurs réponses s’avèrent souvent inadaptées, voire inefficaces. La course aux vaccins obéit moins à l’urgence sanitaire qu’au lobbying des laboratoires pharmaceutiques et à l’obsession du profit », a souligné le maire du Port. Lequel a ensuite rappelé les grandes réalisations municipales qui ont marqué l’année  écoulée. Il a noté entre autres « l’avancée importante qu’a représenté 2021 pour le maintien des acquis sociaux en faveur du personnel communal tels que les avancements de grade et d’échelon des agents contractuels qui sont maintenus; La majoration de  salaire accordée aux agents contractuels (le 13ème mois) qui est également maintenue en étant versée tous les mois  dans leur salaire de base… » Ecoutez Olivier Hoarau au micro d’Yves Mont-Rouge :

« Au Port, la presse a toujours été et restera toujours une presse libre »

Après le rapide bilan, le maire du Port a insisté sur les projets parmi lesquels la mise en œuvre progressive de la restauration scolaire gratuite. Mais prenant parfois des accents « vergésiens », Olivier Hoarau ne s’est pas seulement contenté de sa commune. Il s’est aussi positionné en observateur du monde en attirant l’attention sur deux sujets qui l’interpellent à savoir « les attaques que subit la démocratie » et « la situation du journalisme  ou la liberté de la presse ». Le maire du Port, comme se plaisait à le faire jadis feu Paul Vergès, patron historique et emblématique du Parti communiste réunionnais, s’est livré à une analyse de la situation mondiale allant de l’Afrique Australe à la Réunion en passant par l’Amérique du Sud, les Etats-Unis, l’Europe de l’Est, l’Asie et la France. Concernant la liberté de la presse, il a rappelé que « 488 journalistes ont été, de par le monde, jetés en prison et près d’un journaliste par semaine a été tué en 2021. Assassinats, emprisonnements, prises d’otages et disparitions sont le lot liberticide du quotidien de vos confrères », s’est-il adressé aux journalistes présents ce matin au Kabardock dont votre serviteur.

Et Olivier Hoarau de conclure : « A la Réunion, vous n’êtes pas sous le joug de cette terreur, mais vous avez été touchés par une crise économique ayant entrainé des plans sociaux dans vos entreprises. C’est pourquoi j’ai souhaité vous marquer toute notre solidarité à votre profession et vous garantir qu’au Port, la presse a toujours été et restera toujours une presse libre ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. La cantine gratuite cela s’appelle de la démagogie…
    Vive les politiciens, les journalistes, vous me faites rire…
    Triste monde

  2. Il a pas parlé de son ti bazard de fruit …en tant que bon maire il aurait pu faire un petit geste de gratuité de letchi…au moin une fois en fin d’année un balo gratuit pour sa population

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

CINOR : fermeture partielle du chemin Tranquilin, une déviation mise en place pour les bus

Article suivant

Favoriser la production agricole locale : la ville de St-Denis et la SAFER s’associent

Free Dom