Covid-19 | Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn sont visés par une enquête judiciaire

Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn vont faire l’objet d’une enquête sur leur gestion de la crise Covid-19, annonce faite par le procureur général François Molins.

La commission des requêtes de la Cour de Justice de la République a étudié 90 plaintes d’un collectif de médecins, de syndicats, de particuliers, du personnel pénitentiaire, des policiers, ce qui est sans précédent et les plaintes ont été déposées à la Cour de justice de la République au cours des derniers mois et parmi ces 90 plaintes déposées, 53 ont été examinées, 34 ont été jugées irrecevables et 10 ont été classées.

Emmanuel Macron, lui ne peut pas être visé par des poursuites judiciaires pendant son mandat, car les présidents en exercice jouissent de l’immunité de poursuites.

Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn sont accusés de “ne pas avoir réussi à combattre une crise” et ils encourent jusqu’à deux ans de prison ou des amendes.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ZistispoutouskaskavelLoboNoé de l'Arche Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Du cinéma pour aveugles , tout simplement ! On préfère “juger” les puissants pour faire le buzz que les violeurs , tueurs , djihadistes , voyous ! Nos juges sont devenus des gamins en manque d’amour !

Lobo
Invité
Lobo

Tous au trou ! Ils vont peut etre finir par comprendre

Zistispoutous
Invité
Zistispoutous

Doux, tout doux petit rêveur, aspèr touzour, oupé mêm aspèr la guillotine, un 14 juillet sur les Champs-Élysées même.

kaskavel
Invité
kaskavel

Et surtout que si la relaxe n’est pas prononcée immédiatement, l’affaire durera 20 ans ou plus et à la fin, ce sera quand même le non-lieu

Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

La “séparation” des pouvoirs est mal conçue ! Comment des fonctionnaires nommés, les fameux juges, peuvent juger des personnes élus par le peuple ???