Covid-19 en France : le pass vaccinal pourrait-il remplacer le pass sanitaire ?

1 min de lecture
6
Le pass vaccinal pour remplacer le passer sanitaire? L’idée convainc déjà les professionnels de la santé. Mais les autorités françaises ne l’envisagent pas encore. Pourtant, plusieurs pays européens l’adoptent déjà.
Dans un communiqué du 8 septembre, l’Académie de médecine a déjà suggéré le remplacement plus tôt du pass sanitaire par un pass vaccinal. Ce, « devant la nécessité de compléter rapidement la couverture vaccinale pour atteindre cette immunité collective ».

Pour l’épidémiologiste Yves Buisson, membre de l’Académie, cette mesure aurait déjà dû être prise. « Il aurait fallu le faire depuis longtemps et ne pas laisser cette possibilité de contourner la vaccination en ayant recours à des tests à répétition. Non seulement revenir à un pass uniquement vaccinal, mais aussi étendre son champ d’application, notamment dans toutes les entreprises, la fonction publique, l’université ou encore l’école », a-t-il martelé.

Sur LCI, un autre épidémiologiste, en la personne de  Martin Blachier, pense qu’ on « pourrait aller un peu plus loin et passer comme les Autrichiens d’un pass sanitaire à un pass vaccinal ».

6 Commentaires

  1. Et pourquoi est-on obligé de faire comme le autrichiens ?
    Pfizer fait 1000 $ de bénéfices par minute pour un vaccin qui n’a pas prouvé son efficacité, en France, ils sont vaccinés à 80% et en plein 5ème vague, c’est le même bordel ailleurs, que ce soit en israël, Angleterre, Allemagne, état unis, etc
    . Il faut que les français se réveillent

    • Bin c’est l’accroissement inégalité Riches / Pauvres.
      C’est le monde moderne, encouragé par ton ( notre ) bien aimé Président Marquis de la République.
      Par contre, même si tu es pauvre, tu peux aider en tendant ton bras pour que Pfizer augmente ses actions financières, comme quoi tu es pas complètement inutile, moi pareil.

  2. Cette statistique du ministère de la Santé agite les «antivax» sur les réseaux sociaux. Y a-t-il une explication à ces chiffres qui peuvent dérouter ?

    En pleine reprise épidémique, un cap symbolique a été franchi : il y a désormais plus de personnes vaccinées admises chaque jour en réanimation pour une forme grave de Covid que de non-vaccinés.

    Ces chiffres ne sont pas l’invention de quelques réfractaires à la vaccination. Il s’agit de données tout à fait officielles de la Drees, le service «statistiques» du ministère de la Santé. On apprend ainsi que le 31 octobre (date des dernières données disponibles), 26 personnes vaccinées ont été admises dans un service de soins critiques, contre «seulement» 23 non vaccinées. Le même phénomène est constaté pour les hospitalisations conventionnelles.
    Voilà un nouvel os à ronger pour les «antivax». Certains y voient en effet la preuve éclatante que les vaccins ne fonctionnent pas. Sur Twitter, on brandit même les chiffres pour la région Pays de la Loire où, comble de la démonstration, 11 fois plus de vaccinés que de non vaccinés sont à l’hôpital. N’en jetez plus ! Aurions-nous été floués, comme l’entendent les sceptiques ? Ou est-il en réalité normal qu’il y ait désormais davantage de vaccinés que de non-vacciné à l’hôpital ?

  3. Contrairement à la France, la Belgique ou la population est majoritairement vaccinée et où on constate une flambée des cas, le discours est bien différent : « Le passe sanitaire (Covid Safe Ticket en Belgique) pose en effet de nombreuses questions scientifiques, éthiques, juridiques, démocratiques, sociales et culturelles, régulièrement exposées dans la presse. L’ensemble du secteur culturel s’y oppose, comme expliqué dans une carte blanche : « Si nous avons un rôle à jouer, c’est celui de maintenir du lien dans un cataclysme social, de préserver la vie sociale des effets anxiogènes et clivants de la crise sanitaire, de surmonter les inégalités d’accès et de participation à la culture. (…) Nous pensons qu’il y a d’autres manières d’envisager une campagne de santé publique et de s’adresser à la population non vaccinée » . Personne n’est dupe : Les gouvernements utilisent surtout le passe sanitaire pour convaincre les non-vacciné·e·s à se faire vacciner rapidement. Les gouvernements délivrent ainsi un « permis de citoyenneté », quitte à empiéter sur les autres droits : droit de circuler librement, droit au travail, droit à la culture, … « La généralisation des passes sanitaires marque l’émergence d’un nouveau modèle de politique de prévention fondé sur la gêne et la honte, au risque d’une division de la population », constate ainsi le socio-anthropologue Pascal Ducournau. Or il est important de rappeler que la médecine moderne suppose le consentement libre et éclairé du·de la patient·e à un traitement, quel qu’il soit ». L’épidémiologiste Yves Coppieters (ULB) se dit contre l’obligation vaccinale pour la population. « Lorsqu’un vaccin est obligatoire, il faut que son innocuité soit nulle », explique l’expert, qui n’est pas convaincu par certaines méthodes proposées actuellement. . J’espère que la Belgique ne va pas suivre les mauvais exemples européens que sont l’Autriche, voire parfois la France ». Tout est dit !

  4. Peter McCullough a lancé un avertissement DIRECT et EFFRAYANT pour tous ceux qui ont été directement impliqués dans la poursuite des protocoles COVID, des mandats de vaccination et des fausses études, ainsi que de la fausse pression des médias grand public, qui ont amené le monde à ce stade.

    Les vaccinations doivent être ordonnées pour s’ARRÊTER une fois pour toutes !

    « S’accrocher à la position de refuser des soins de compassion aux patients et de créer la peur, la souffrance, l’hospitalisation et la mort est immoral.

    C’est contraire à l’éthique et devant un tribunal civil, c’est illégal. Et vous serez tous chassés. Chacun d’entre vous qui écoutez en ce moment sera pourchassé et justice sera rendue. Ces actes sont considérés comme des crimes contre l’humanité. »
    Dr Peter McCullough

    Dr Peter McCullough lance un avertissement sévère à TOUS les « experts » qui ont poussé les crimes contre l’humanité’

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Souffrant de craniosténose, Djani est reparti en Métropole pour une seconde opération

Article suivant

St-Paul : la brocante du dimanche 21 novembre annulée

Free Dom