Covid-19 : la situation s’améliore, le préfet va peut-être lever les mesures

12 min de lecture
8

Ces 7 derniers jours, les principaux indicateurs poursuivent leur baisse. L’amélioration de la situation sanitaire se confirme dans l’île depuis 7 semaines.  Le taux d’incidence est proche de passer sous le seuil d’alerte fixé à 50/100 000 habitants.

Conséquence : le préfet de la Réunion, Jacques Billant, pourrait dès lundi, lever le couvre feu. C’est ce qui a été évoqué hier, lors de la réunion hebdomadaire avec les 24 maires de l’île. Et qui dit levée du couvre feu, dit , dans la foulée : levée aussi du port du masque obligatoire  dans l’espace public, sauf au sein des lieux fréquentés types centre commerciaux, centre-ville, ou les différents marchés.

Autre assouplissement envisagé : la possibilité de refaire des pique-niques, ce qui est une TRADITION ABSOLUE à la Réunion. Ces pique niques devraient être autorisés dès ce dimanche avec une jauge maximale de 15 personnes. Les discothèques pourraient aussi rouvrir dès la semaine prochaine, et le retour de la danse pourrait enfin se faire dans les fêtes et les mariages.

On attend désormais le communiqué officiel de la Préfecture pour confirmer ou pas ces pistes évoquées hier avec les maires. 

A propos des chiffres

Le nombre de cas est en effet toujours en diminution avec un taux d’incidence qui se fixe désormais à 51.7/100 000 habitants (contre 70 la semaine précédente) et le taux de positivité sur l’ensemble des personnes testées à 1,4%. De même, la pression sur les hospitalisations diminue. Depuis le début de l’année, c’est la première fois que l’activité en réanimation pour des patients positifs à la Covid-19 est aussi basse.

Pour autant, c ette évolution favorable de la situation ne doit bien sûr pas faire relâcher la vigilance : le virus continue de circuler et la part du variant Delta progresse encore (soit plus de 97 % des mutations recensées dans l’île). Cette semaine, 3 décès liés à la Covid-19 sont à déplorer.

A ce jour, 64,4 % des personnes éligibles (plus de 12 ans) disposent d’un schéma vaccinal complet. Le rythme vaccinal continue de ralentir alors que la vaccination est le moyen le plus efficace de  protection des formes sévères. Au cours des dernières semaines, 94 % des patients admis en réanimation n’étaient pas vaccinés ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Devant l’amélioration de la situation sanitaire, la couverture vaccinale doit progresser davantage pour permettre la levée des mesures de restrictions dans l’île et un retour au plus vite à une vie normale.

 Situation sanitaire

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce 28 septembre 2021 les décès de 3 patients originaires de La Réunion intervenus au cours des 7 derniers jours  :

  • une personne âgée entre 45 et 64 ans
  • une personne âgée entre 65 et 74 ans
  • une personne âgée de plus de 75 ans

Parmi ces décès : deux personnes n’étaient pas vaccinées et présentaient des comorbidités, et une personne présentait un schéma vaccinal complet.

Du 18 au 24 septembre, 441 cas ont été recensés en 7 jours. Le taux de positivité est en baisse à 1,4 % (1,7 % la semaine précédente). Le taux d’incidence hebdomadaire est en forte baisse et s’établit à 51.7/100 000 habitants (70 la semaine précédente). Le nombre de dépistages, avec 31 630 tests réalisés sur la semaine, est en diminution mais reste significatif.

Parmi les 441 nouveaux cas de la période :

  • 425 cas sont classés autochtones,
  • 7 cas sont classés importés, soit 0,7 % des cas.

 

Compte tenu des 52 663 guérisons et des 366 décès depuis le début de la crise sanitaire,
653 cas sont encore actifs à ce jour.

53 682 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 94 % sont des cas autochtones.

Recherche de mutations Covid-19

 

Du 18 au 24 septembre, 379 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation :
283 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 74.6 % contre 72 % la semaine précédente.

Le variant Delta (indien) représente 97,2 % des mutations, en augmentation par rapport à la semaine précédente (95.8 %) devant le variant Beta (sud-africain) à 2.8 % (contre 4.2 % la semaine précédente).

 

Point sur les clusters

 

Au 28 septembre 2021, 19 clusters sont actifs et 471 clusters sont clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

–          3 clusters à criticité élevé : Le Tampon (1), Saint-Pierre (1) et Saint-Leu  (1).

–          6 clusters à criticité modéré : La Possession (1), Le Port (1), Saint-Denis (1), Saint-Paul (1) et Saint-Pierre (2).

Concernant les autres indicateurs

Le taux d’incidence est en baisse dans toutes les classes d’âge :

  • chez les 0-14 ans : – 33,8 %
  • chez les 15-24 ans : – 5,4 %
  • chez les 25-34 ans : – 35,1 %
  • chez les 35-44 ans : – 15,5 %
  • chez les 45-64 ans : – 27,4 %
  • chez les plus de 65 ans : – 40,1 %
  • chez les plus de 75 ans : – 61,1 %

Au 28 septembre 2021, 16 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 86 lits de réanimation installés à La Réunion. Il s’agit du chiffre le plus bas depuis le début de l’année.

Caractéristiques des patients hospitalisés en réanimation pour Covid-19, du 30 août au 26 septembre (source Santé Publique France) :

  • 82% étaient des hommes et 18 % des femmes ;
  • 24% étaient âgées de 15 à 44 ans, 24% de 45 à 64 ans, 34% de 65 à 74 ans et 18% de 75 ans et plus ;
  • 94% des patients admis en réanimation n’étaient pas vaccinés ou présentaient un schéma vaccinal incomplet (une seule dose) ;
  • 88% des patients présentaient une ou plusieurs comorbidités (hypertension artérielle, obésité, diabète…)

Vaccination : plus de 900 000 injections depuis le début de la campagne

Du 20 au 26 septembre, plus de 17 800 injections ont été effectuées. Le rythme des premières injections ralentit.

A ce jour, 452 332 personnes sont  vaccinées :

  • 69 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal (ou 56.6% de la population totale),
  • 64.4 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet (ou 52.8% de la population totale)

L’amélioration de la situation sanitaire se confirme encore ces derniers jours. Néanmoins, la circulation du variant Delta se poursuit activement dans l’île et le taux de vaccination reste toujours insuffisant. Afin d’éviter un rebond épidémique, il convient de se vacciner sans plus attendre, de poursuivre les gestes barrières, de se faire tester et de s’isoler en cas de symptômes ou si l’on est personnes contact.

La préfecture et l’ARS rappellent à l’ensemble des Réunionnais la nécessité de :

  • se prêter au dépistage au moindre symptôme ;
  • respecter l’isolement strict prescrit pour éviter une diffusion du virus et de ses variants :

o    au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par la Covid-19,

o    au moins 7 jours si l’on est cas contact.

  • ne plus retarder sa vaccination ou attendre 2 mois si l’on a été contaminé :

o    2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour certaines personnes sur avis de leur médecin)

o    et une seule dose pour le vaccin Janssen.

è  respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter de la 1ère injection.

 

è  les personnes concernées par la dose de rappel (plus de 65 ans, présentant des comorbidités à risque de formes graves, sévèrement immunodéprimées et ayant été vaccinées avec le Janssen) sont invitées à se rendre en centre de vaccination ou auprès de leur médecin, pharmacien, infirmier :

  • à partir de 6 mois après la dernière injection du vaccin Pfizer,
  • 4 semaines après l’injection unique du vaccin Janssen,
  • entre 3 et 6 mois après la dernière injection du vaccin Pfizer pour les personnes sévèrement immunodéprimées, sur avis médical.

8 Commentaires

  1. 1 vrai maskarad tout sa la, kome zot la rendre la vie triste gouvernement satanique, zot heure de gloire i sa fini la bientôt la , invention, mensonge, manipulation et trahison envers lo peuple

  2.  » La vaccination nous est présentée comme fortement protectrice. Les décès de la covid-19 durant l’été correspondrait quasiment (85 %) aux seuls non vaccinés, selon le ministre de la Santé, que les médias français reprennent sans vérifier. Aujourd’hui, la DREES (= Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la Santé), dans un addendum, reconnaît avoir omis la moitié des décès (926 décès covid dont 728 non vaccinés dans la première mouture) entre le 31 mai et le 11 juillet, en réalité 1880 décès. Ses erreurs ont conduit le ministre à proférer une absurdité, et les explications de la DREES restent largement insuffisantes (cf. les trois bases de données SIVIC – hospitalisations et décès covid-19 : 1880, SIDEP – tests covid-19 et VACSI – personnes vaccinées !)

    En se référant aux statistiques de la Grande-Bretagne, on s’aperçoit que les chiffres français ne peuvent qu’être faux… En effet, Public Health England (PHE) a publié un rapport qui fournit ces données pour la période du 9 août au 5 septembre sur les cas de covid-19, les hospitalisations et les décès ventilés par âge et statut vaccinal »…

  3. Quand on voit le ratio contaminé/décès de cette maladie, c’est à vraiment se demander pourquoi toutes ces restrictions, privations, chantages à la vaccination. Pourquoi vouloir vacciner à tout prix, ceux qui n’en éprouvent pas le besoin, et qui sont passés à travers tous les virus depuis maintenant 2 ans. C’est vraiment inquiétant un tel entêtement, et ça ne fait que rendre les gens encore plus méfiants. Prenez vos responsabilités, et rendez ces vaccins obligatoires, un point c’est tout, comme ça, en cas de soucis, on saura qui pendre.

  4. Pour le pic nique à l’hérmitage, c raté.
    La commune est entrain de supprimer les parking sur le bord du lagon.
    (si un journaliste de freedom a le temps, je l’invite à venir voir par lui même.)

  5. Surtout ne pas lever trop vite ces restrictions !! A partir de demain beaucoup vont aller chercher des variants à Maurice et les ramener chez nous….

  6. Je présente mes condoléances aux familles de ses 3 décès. Mais Mesdames et messieurs de L’ARS et de la préfecture, avez vous compter combien sont décèdés du cancer ou d’un AVC en 1 semaine ? Je pense fortement qu’il y en a beaucoup plus…

Répondre à Jose Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Bruno Lemaire : le fonds de solidarité supprimé le 30 septembre (sauf dans les Outre-mers)

Article suivant

Malades ? Télé-consultez un médecin depuis…. une pharmacie de St Denis

Free Dom