Covid-19 à La Réunion : situation très tendue dans les hôpitaux !

4 min de lecture
34

Ce jeudi 6 janvier, au CHU, Martine Ladoucette, directrice de l’ARS a tenu une conférence de presse pour faire le point sur la situation sanitaire à La Réunion. Autour de la table, les intervenants sont :

  • Frédéric Nativel, directeur médical du SAMU
  • Philippe Ocquidant, directeur médical de crise du CHU
  • Lionel Calenge, directeur général du CHU
  • Frédéric Chomon, délégué régional RHP Océan Indien,
  • Geoffray Rambaud, 2ème vice-président de l’Union régionale des médecins libéraux

Martine Ladoucette en appelle à la responsabilité de la population et rappelle que le vaccin reste efficace contre le variant Omicron.

Ecoutez son intervention :

Pas assez de vaccination

Cependant, Geoffray Rambaud, 2ème vice-président de l’Union régionale des médecins libéraux, précise que les Réunionnais ne se font pas assez vacciner. « Au niveau de la troisième dose on pêche encore » a-t-il déclaré. « Et on n’a pas encore atteint le pic épidémique. »

Selon Philippe Ocquidant, « on est en retard sur la primo-vaccination et sur la troisième dose de rappel ».

Un flux d’appels de plus en plus important

Selon Frédéric Nativel, directeur médical du SAMU : « La situation du point de vue du SAMU est la suivante : le nombre d’appel reste très important, environ 1500 appels par jour. Depuis le mois de novembre, on observe une augmentation ininterrompue du nombre d’appel. Depuis 48h, un appel sur quatre est lié à la Covid-19 et le nombre de passages aux urgences est d’environ 20 à 25 patients par jour contre 5 auparavant. »

Crédits : CHU

Une situation inquiétante

Selon Lionel Callenge, directeur général du CHU : « On est dans une situation très inquiétante sur le plan qualitatif pour l’hôpital public, mais elle reste sous contrôle. On tient grâce à l’engagement du personnel. » bien qu’il précise par la suite que les soignants sont fatigués depuis deux ans.

Taux d’occupation des lits de réanimation

Au CHU, sur les 81 lits de réanimation disponibles, 77 sont actuellement occupés. Au CHOR et au GHER, tous les lits sont occupés explique Lionel Callenge :

60 opérations reprogrammées / jour

Afin de pouvoir maintenir un niveau d’occupation correct, Philippe Ocquidant directeur médical de crise du CHU précise que du personnel supplémentaire serait nécessaire pour permettre de gérer au mieux l’afflux de patients covid. A l’heure actuelle, il faudrait fermer 8 salles d’opération par jour et réquisitionner le personnel soignant pour ouvrir 15 lits supplémentaires au CHU.

Les hôpitaux privés se mobilisent

Selon Frédéric Chomon, délégué régional FHP Océan Indien, la clinique Sainte-Clotilde s’apprête à accueillir le premier patient covid aujourd’hui, avec une ouverture de 10 lits en médecine, afin de soulager le CHU.

Un éventuel reconfinement pas à « exclure »

Martine Ladoucette ne l’exclut pas si la situation venait à dégénérer encore plus :

34 Commentaires

  1. Cessez vos mensonges messieurs dames,donc il faudra un abonnement à votre soit disant vaccin,le premier ne fonctionne pas le deuxième non plus peut-être que le troisième dose mais j en route fort,alors qu il y a des remèdes simple et très peu coûteux ,dites enfin ce qui se cache derrière tout ça aux réunionnais

      • Il y en a plein, mais les autorités de santé les ont retirés de la vente, ou certains ont été soumis à ordonnance, et que les médecins n’ont plus le droit de prescrire contre la Covid.
        Administrés très tôt lors des premiers symptômes, ça fonctionne très bien, les pays pauvres s’ent sortent comme ça depuis des mois.
        Un pote à Mada, et toute sa famille, lui en grande détresse respiratoire, 3 jours de traitement, et il s’en sont tous sortis sans séquelles.

  2. La solution : punir ceux qui refusent le vaccin en leur interdisant les doses Pfizer ou autres.
    Réserver les vaccins qu’a ceux qui sont volontaires.
    Les non vaccinés seront bien embêtés, aucun vaccin pour eux !

    • Oui tou a fait d’accord punir lé non vacciné et réservé lé dose o vacciné…et surtout suprimé le pass a distance pour ce qui refuseront la 4eme dose allé lé papi 4 dose et 4…ah oui gaff o nouvo variant 5e dose ou nouvo vaccin

  3. C’est la troisième dose qui est efficace contre Omicron ou c’est efficace depuis les deux doses ?
    Ou la dose qui doit être fabriquée spécialement pour Omicron ?
    C’est juste qu’on essaie d’avoir les informations nécessaires.

  4. Ah bon le vaccin efficace face a omicron a bon la plupart des médecins disent que omicron est moins grave aussi non donc…par contre bientôt la 4eme dose les loulous et vous aurez pas le choix sinon pas de pass…hahaha…moi sous citoyen g vou donn mé dose et g deja eut le covid lol…par contre ma cousine 30ans doublement vacciné qui est positif o virus 5 jrs de fievre mdr…bon el va mieux mais g lui est dit qi lui manq la 3eme dose et manq plu 1 variant plu efficace mais sa va arrivé 1 variant plu mortel pou no aïeux quine veulent pa partir…place o jeune

  5. C est la galette de la reine ce jour.
    Pas critique encore, incroyable.
    Merci aux responsables, maire ou élus qui ont permis de nourrir ce foyer.
    Soyez pkus réactifs, sans condamner pour autant, des décisions doivent être prises pas des y a ka fo con
    Vrai bordel

  6. la douchette nous raconte n’importe quoi. j’ai un couple d’amis qui sont coincés en France en ce moment car ils ont chopé Omicron, pourtant ils ont les 3 doses.

  7. Oui plein de personnes aussi de mon entourage vaccinées complet jusk’a 3eme dose et qui ont attrapée le covid+++ mais Mon Dieu c claire le vaccin c satanique et sans effet.en plus la plupart vacciné etait fier et se vantait qu ils etaient protégé que maintenant ils se cachent quand ils on choper le micron kan meme.kel honte.le micron propage bien même sans cas contact .c dans l air c sur.cela explique l augmentation de cas et non pa cause non vacciné. blablabla

  8. Le scoop du jour de LADOUCETTE, le vaccin est efficace contre le variant omicron. Quand on ne sait plus quoi dire. Partout ailleurs le vaccin est inefficace sauf à la Réunion. Y a t-on rajouté de la poudre de perlinpinpin ? Avec autant d’efficacité, il faudrait revendre le brevet à Pfizer. Et pourtant elle ne cesse de dire que les cas augmentent. L’art de dire tout et son contraire !

  9. « A Retenir
    D’après le réseau Sentinelles en semaine 50 de 2021 le nombre de malades de la Covid était estimé à 39/100 000 habitants. Ce chiffre ne justifie pas une quasi obligation vaccinale sous-forme de pass vaccinal.
    De nombreuses publications montrent l’échappement du variant Omicron aux vaccins
    Les vaccinés et les primo-infectés sont plus à risque d’être porteurs de Omicron que les personnes non vaccinées et jamais infectées
    Omicron progresse rapidement mais n’entraîne pas d’augmentation des cas de pneumonies et pas de décès
    L’instauration de ce pass vaccinal n’est donc aucunement justifiée scientifiquement. »

  10. Pierre Gentillet remet les points sur les i sur CNEWS.

     » La population qui a peur de ce virus, elle se vaccine !
    On ne va pas imposer aux enfants de porter un masque, on ne va pas imposer des restrictions terribles là-dessus !
    Et si l’argument ne se justifie que par rapport à l’occupationde des lits de réanimation à l’hôpital, je dis d’accord !

    Par contre pour les fumeurs, si moi demain j’ai un cancer du poumon alors que je n’ai jamais fumé, les fumeurs vous paierez votre hôpital ? Vous partirez puisque moi je n’ai pas fumé !
    C’est pareil pour les personnes obèses !

    C’est votre choix individuel.

    Si on part sur une société où chacun assume ses choix individuels, où la collectivité n’a plus sa place, où il n’y a plus d’État providence, eh bien on y va à fond !

    Mais à mon avis, à la fin, il n’y a plus de société, puisqu’il n’y a plus de solidarité nationale »

  11. article 5 code des droits de l’homme :personnes ne peut obligé personnes par la contrainte ou de force contre son gré l’obligation de faire ce qu’il ne veut pas

  12. article 5 code des droits de l’homme :personnes ne peut obligé personnes par la contrainte ou de force contre son gré l’obligation de faire ce qu’il ne veut pas

  13. bizarrement tt les grandes institutions scientifiques reconnaissent l’inéfficacité du vaccin contre le variant delta et Omicron,y a que l’Ars et le préfet ki voit en se vaccin la solution miracle, jusqu’à quand y sa endors a nous avec la poudre perlinpinpin, depuis kan de moune y koné pas la réunion y koné ko sa lé bon pou nou

  14. bizarrement tt les grandes institutions scientifiques reconnaissent l’inéfficacité du vaccin contre le variant delta et Omicron,y a que l’Ars et le préfet ki voit en se vaccin la solution miracle, jusqu’à quand y sa endors a nous avec la poudre perlinpinpin, depuis kan de moune y koné pas la réunion y koné ko sa lé bon pou nou

    • La vaccination principalement vise à diminuer le risque d’hospitalisation et d’avoir une forme grave du covid.
      Si on a la tête en place, ça ne veut pas dire que le vaccin empêche d’avoir le covid!
      Donc ceux qui pointent du doigt de façon malsaine les gens vaccinés qui ont contracté la maladie, trouvez un autre argument pour continuer de vous auto convaincre de votre choix, mais je ne doute pas que vous en trouverez à foison.

  15. Dit ARS et le ministère de la santé de laisser les médecins soigné les malade du covid19 et non doliprane Sanofi le patron l’amie de Macron et qui a fait campagne en 2017 pour Macron soit elu.

  16. « Une très belle histoire, également inquiétante, puisqu’une patiente en a été réduite à devoir se cacher pour se soigner avec de l’ivermectine. C’est un récit incroyable — proposé par BIRD Group et World Council for Health — que nous livre Carol Hayes. Tombée malade le 8 novembre 2021, Carol est admise à l’hôpital, une pneumonie covid est diagnostiquée.

    « Pour sauver ma vie. J’ai fait entrer de l’ivermectine en douce à l’hôpital, cachée dans une plaque de chocolat. »

    Les médecins lui mettent la pression pour la placer sous respirateur, mais Carol aimerait prendre de l’ivermectine.
    Bien que ayant obtenu une ordonnance d’ivermectine d’un médecin extérieur à l’hôpital, elle n’a pas pu recevoir le médicament car son conjoint n’est pas autorisé à entrer.
    Le médecin de l’hôpital est ensuite venu la voir, afin de lui expliquer que l’ivermectine est un mauvais médicament, qu’il interdira de le faire entrer dans l’hôpital.

    Elle est donc prisonnière dans un lieu de soin. Heureusement son mari Mike réussit à lui procurer de l’ivermectine cachée dans une plaque de chocolat.
    La situation est délirante, puisque Carole se retrouve en situation de détention pour un crime qu’elle n’a pas commis et Mike est devenu passeur de drogue alors qu’il ne fait parti d’aucun cartel. Douze heures après que Carol a ingéré l’ivermectine, le médecin s’étonne des chiffres de la machine et dit

    « C’est impossible. Elle est passée de 100 % de dépendance à l’oxygène à 30 %. Elle respire pratiquement toute seule ». Elle sortira guérie. »

Répondre à Jeanbon Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Italie : obligation vaccinale pour les plus de 50 ans instauré, Pass Vaccinal obligatoire dès le 10 janvier

Article suivant

Des animaux morts et un cochon laissé devant son terrain agricole

Free Dom