Covid-19 : le vaccin boudé aux Antilles

1 min de lecture
1

Aux Antilles, la situation sanitaire reste catastrophique. Le nombre de vaccinés y est près de trois fois inférieur à celui en Métropole. Et les fake news qui circulent sur les réseaux sociaux ne facilitent pas une sortie de crise.

Pourquoi le vaccin est-il boudé aux Antilles ?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi la population reste fortement opposée à la vaccination.

En plus de réticences culturelles et religieuses, sans compte une défiance vis-à-vis du gouvernement, la Martinique reste marquée par le scandale du chlordécone. Jugé dangereux depuis 1969, cet insecticide a été utilisé dans les bananerais aux Antilles. Le chlordécone a été utilisé en Martinique et en Guadeloupe jusqu’en 1993 alors qu’il a été classé cancérigène pour l’Homme et interdit en 1990. Selon Santé Publique France, plus de 90% des Martiniquais et Guadeloupéens sont contaminés au chlordécone.

Face à la crise sanitaire actuelle, les Antillais préfèrent se tourner vers des plantes médicinales ou remèdes faits-maison.

1 Commentaire

  1. surtout que les billets d’avion sont moins chers et
    qu’ils se sont fait envahir par les touristes sans dépistages
    car vaccinés transmissible de ce covid….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un atelier pour sensibiliser les jeunes sur les enjeux de l’engagement citoyen ce jeudi

Article suivant

St-Gilles les Hauts : les forces de l’ordre présents au lotissement champs de merle

Free Dom