[Alt-Text] [Alt-Text]

Fêtes interdites, règle des 6 personnes… Toutes les consignes préfectorales à La Réunion

Le préfet de la Réunion Jacques Billant a annoncé la prorogation des consignes décidées le 29 septembre dernier jusqu’à la fin du mois d’octobre au moins. Tout dépendra ensuite de l’évolution de la maladie dans notre département.

Il faut savoir que depuis quatre semaines, la tendance est plutôt baissière. Le taux d’incidence est de 46,3 pour 100 000 habitants, c’est-à-dire en dessous du seuil d’alerte. Le taux de positivité est de 4,2. Le nombre de reproduction effectif est de 0,83 (bien deça de 2). On peut donc parler, épidémiologiquement, d’une courbe baissière. Cela grâce aux mesures mises en place par le préfet et les autorités sanitaires qui avaient anticipé depuis le mois d’août dernier. C’est aussi grâce à la vigilance des Réunionnaises et des Réunionnais qui, dans l’ensemble, respectent relativement scrupuleusement les gestes barrières. Les autorités rappellent l’importance de respecter ces gestes barrières, à commencer par le lavage régulier des mains.

Pour l’heure, la circulation autochtone du virus s’est ralentie mais concernant la tranche d’âge des 15-44 ans, elle reste au dessus du seuil d’alerte.

Voici ci-dessous la liste des consignes qui sont prolongées jusqu’à la fin du mois d’octobre :

  • Interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique 
    La consommation d’alcool propice aux rassemblements dans l’espace public reste par conséquence interdite jusqu’au 15 octobre 2020. Les autorisations d’ouverture tardive au-delà de 00h30 sont toutes révoquées pour les bars et restaurants.
  • Le port du masque reste obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans dans :

– les marchés forains de plein air ;
– les transports publics ;
– aux abords des établissements scolaires, universitaires et des crèches;
– les zones à forte fréquentation. La cartographie des zones concernées est consultable sur : http://www.reunion.gouv.fr/port-du-masque-obligatoire-cartes-des-zones-a7191.html

  • Interdiction des rassemblements dans l’espace public

Les rassemblements de plus de 10 personnes étaient interdits dans les espaces verts, les aires de loisirs, les parcs, les jardins, les aires de pique-nique aménagées, les plages et tout autre site utilisé à cet usage. En application de l’état d’urgence sanitaire, cette jauge sera abaissée à six personnes. Seules les manifestations revendicatives bénéficieront d’une exemption.

  • Rencontres sportives

Les rencontres et compétitions de sports collectifs et de sports de combat restent interdites jusqu’au 30 octobre. La concertation déjà engagée avec les maires et les ligues se prolongera dans les jours à venir pour préparer des modalités de reprise des compétitions sportives à compter du 31 octobre 2020.

  • Rassemblements festifs, familiaux et amicaux interdits au sein de certains établissements recevant du public (ERP) à compter de lundi 19 octobre

Les rassemblements festifs, familiaux ou amicaux étaient limités à 30 personnes dans les ERP de type L, CTS et lorsque les salles des ERP N, O et P louées à cet effet. À compter de lundi 19 octobre et comme cela a été annoncé hier par le Premier ministre, toutes les fêtes privées, comme les mariages et soirées, qui se tiennent dans les établissements recevant du public listés ci-dessus seront interdites. Le décret du Premier ministre précisera demain le périmètre exact d’application de la mesure.

  • Renforcement du plan d’urgence économique

Afin d’accompagner les acteurs économiques dans la mise en place de ces nouvelles mesures, des réunions se teindront en préfecture à compter de lundi. Par ailleurs :

– la prise en charge de l’activité partielle à 100 % est prolongée jusqu’au 31 décembre 2020 ;

– le fonds de solidarité pour les secteurs de l’hôtellerie-café-restauration, le tourisme, l’évènementiel, le sport, la culture est renforcé ;

– le dispositif de fonds de solidarité est élargi ;

– le prêt garanti par l’État et le prêt direct de l’État sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021.

Un décret précisera demain des mesures complémentaires

Parallèlement et suite au placement de l’ensemble du territoire national en état d’urgence sanitaire, un décret du Premier ministre précisera demain samedi 17 octobre les mesures complémentaires qui seront applicables à La Réunion comme partout en France et qui viendront durcir certaines des mesures préfectorales. Sera notamment précisé le fait que :

– toutes les fêtes privées seront interdites dans les salles des fêtes, les salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public ;

– tous les restaurants devront appliquer un protocole sanitaire renforcé ;

– dans tous les lieux où l’on est assis, il conviendra de n’occuper qu’un siège sur deux (entre deux personnes seules ou entre deux groupes d’un maximum de six personnes) ;

– dans tous les lieux où l’on circule debout (centres commerciaux, musées, etc.) le nombre de visiteurs sera régulé à 4m2 par personne ;

– le télétravail sera renforcé.

Le Préfet de La Réunion réunira en début de semaine prochaine la cellule de continuité économique et sociale afin d’accompagner les secteurs économiques concernés par la mise en œuvre de ces nouvelles mesures.

Tags:
Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
La vie me manqueJASESamwinsaPierrotJoel Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Saint Andrénne
Invité
Saint Andrénne

Peut être que le nombre de cas de covid à diminuer parce que c’est les vacances scolaire depuis 1semaine… Il ne faut pas crier victoire toute de suite… Moi je craint que dès la reprise, il y est encore beaucoup de cas… Comme quoi les établissement scolaires diffusent bien le virus contrairement à ceux qu’on veux nous faire croire…

Misuch
Invité
Misuch

Mais c est clair tant qu on peut prendre l avion… attendons fin octobre début novembre pour voir s il y a une augmentation… peut-être que les réunionnais ont compris qu il n a plus d inquiétude à avoir sauf envers nos élus…
Les cas viennent bien du milieu professionnel, scolaire et universitaire…

33 Ap. JC
Invité
33 Ap. JC

La règle des 6, reprise sur cette radio lobbyiste de la Macronie, insufflé sournoisement par des pseudo animatrices et animateurs dans des têtes préalablement vidées de toutes substances analytiques. Freedom est très active dans la propagande du gouvernement

Joel
Invité
Joel

Il faut arêté le foot on reprend l’année prochaine sera plus facile a gérer… 1 mois oi 2 mois de compétitions c’est du n’importe quoi.

Pierrot
Invité
Pierrot

Comme on avait rien vu venir, ben on subit…..
Autochtone va baisser pour que les importés reprennent leur droit…
On tourne en rond. Sauf dans l’avion.

Samwinsa
Invité
Samwinsa

Décisions faux-cul du préfet, qui laisse rentrer via l’aéroport comme dans un moulin et qui enlève les droits et libertés domoun ici.
FAUX-CUL!!

JASE
Invité
JASE

Qu’en est t-il des distances dans les bus et les supermarchés ? Et les rassemblements dans les lieux cultes, les cinémas ainsi que les mariages ou fêtes organisées chez eux ? Il prennent trop tôt cette décision car il faut attendre la fin des vacances pour voir une nouvelle flambée de l’épidémie. Et quand n’est-il du soit disant vaccin au mois de novembre ?

La vie me manque
Invité
La vie me manque

Et qu’en est il des prestataires evenementiel qui risque de mettre la clé sous la porte et bien d’autres encore. Et des familles qui ont investi depuis une a 2 ans de préparation qui ne sont pas tous remboursé.
Je comprends la situation mais la c’est nous couper les vivres. Certains ont perdu leur travail et j’en passe nous ne sommes plus libre.

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut