Covid-19 Mayotte : l’armée déploie une équipe de soignants et du matériel de réanimation

3 min de lecture
4

Sollicité par le ministère des Solidarités et de la Santé ainsi que le ministère des Outre-Mer, le ministère des Armées déploie des capacités de réanimation à Mayotte.

Un « Module militaire de réanimation » (MMR) vient d’arriver sur place.

  • Florence Parly, ministre des Armées, et Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, saluent ce déploiement qui permettra de soutenir et d’accompagner le corps médical et les Mahoraises et les Mahorais.
  • Depuis le vendredi 5 février, Mayotte est dans une situation de confinement afin de faire face à la progression de l’épidémie, qui connaît une évolution inquiétante, et protéger la population.
  • Grâce aux personnels soignants du service de santé des armées, au matériel déployés et aux forces réalisant ce déploiement rapide, cinq lits de réanimation vont pouvoir fonctionner simultanément.
  • Ce «Module militaire de réanimation » est composé de 39 militaires et de plus d’une tonne de fret (matériel médical et capacités de maintenance).

Après une évaluation menée par le Service de santé des armées (SSA) depuis le 28 janvier, une équipe mixte de renfort militaire du SSA et de l’armée de Terre est projetée le 7 février à Mayotte pour soutenir la population du département dans la crise liée à la pandémie de la COVID-19.

Cette équipe comprenant 31 personnels soignants du SSA va être intégrée au centre hospitalier de Mayotte et soutenue par 8 militaires du Régiment médical de l’armée de Terre (RMED).

Plus d’une tonne de fret du MMR (matériel biomédical, consommables spécifiques et capacité de maintenance préventive des appareils, etc.) est également acheminée, par un A400M Atlas de l’armée de l’Air et de l’Espace depuis la base aérienne d’Orléans.

Ce fret inclut le matériel médical nécessaire à la surveillance d’un patient de réanimation : respirateur, moniteur de surveillance multiparamétrique, appareil d’analyse biologique délocalisée, ainsi que le matériel nécessaire pour l’hospitalisation d’un patient (soins).

Le matériel déployé permet de prendre en charge 5 patients simultanément. Il est complété localement pour les consommables non spécifiques (injectables, fluides comme oxygène, etc).


4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
MissileKoué ti ve touéNoahKaf vré Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Kaf vré
Invité
Kaf vré

Pourquoi on a attendu pour déployer du personnel on léce les ça augmenter apré on deploi on marche a l’envers . Sa va être pareil a la réunion biento on va envoyer du personnel , mai c maintenant qui faut faire sa , fo prévenir que guérir . créole tro con endiré si i Di a nou méte un boll su boîte tête tout i fait arête plané don

Noah
Invité
Noah

Une excellente action pour Mayotte ! L’être humain avant sa couleur de peau …

Koué ti ve toué
Invité
Koué ti ve toué

Comment avez-vous pu laisser la situation se détériorer comme ça ? Il vaut mieux très très très tard que jamais c est ça ? ! C est qui les suivants ? Ben nous

Missile
Invité
Missile

C’est une bombe atomique faut lache sur Mayotte, qu’on entende plus parler de ces déchets

Free Dom
WordPress Video Lightbox