Covid-19 : la vaccination autorisée sans accord parental pour les plus de 16 ans

1 min de lecture
8

Les adolescents de plus de 16 ans peuvent se faire vacciner sans accord parental. Cette nouvelle disposition fait suite aux amendements apportés par les sénateurs sur le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire.

Le texte en question indique que « Seule l’autorisation de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale est requise pour la réalisation d’un dépistage ou l’injection du vaccin contre la covid-19, sans préjudice de l’appréciation des éventuelles contre-indications médicales ».

Les modifications apportées par les parlementaires ont notamment permis cette ouverture à la vaccination contre l’épidémie de Covid-19 à tous les adolescents de plus de 16 ans.

8 Commentaires

    • Pourquoi fait bourre l’état, si le jeune de 16 ans a envie de se faire vacciner c’est son droit . Vraiment n’importe quoi.

      • Pourquoi, pourquoi, pourquoi!! Béa, je ne souhaite vraiment pas que vous ferez « vacciner » vos enfants avec ce produit de l’ingénierie génétique dont les effets a long, très long terme nous sont encore inconnus! serez vous une mère ou une génitrice? Encore une fois les enfants n’ont quasi pas de risque de développer la Covid-19!

  1. Votre article se contredit : en titre, il est indiqué que la vaccination est autorisée sans accord des parents et juste après, vous expliquez que : »Le texte en question indique que “Seule l’autorisation de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale est requise » ».

    Donc il faut bien une autorisation parentale ou d’un des parents/tuteur.

    Vous êtes aussi clair que le gouvernement…

  2. 0 426
    Partager
    VACCINATION OBLIGATOIRE : LES SAPEURS-POMPIERS REFUSENT LA POLITIQUE DU BATON
    by Frederic 19 juillet 2021 Actualités départementales, Actualités nationales, Actualités SPP, Juridiques, Nos actualités
    LES SAPEURS-POMPIERS REFUSENT LA POLITIQUE DU BATON

    Sept organisations syndicales représentatives des sapeurs-pompiers professionnels et des agents des services d’incendie et de secours communiquent ce matin pour dénoncer la “politique du bâton” mise en place par le gouvernement dans le cadre de la campagne de vaccination contre la COVID-19.

    Nous refusons majoritairement l’avant projet de loi relatif à l’adaptation de nos outils de gestion de crise sanitaire. Nous demandons à l’ensemble des parlementaires des deux assemblées de faire un travail d’amendement de ce texte !

Répondre à bença Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : attention à la vente des QR Code, comment télécharger le pass sanitaire

Article suivant

Crise sanitaire : Ericka Bareigts s’oppose à un éventuel reconfinement

Free Dom