Covid/variants : pourquoi le préfet n’interdit-il pas les liaisons aériennes entre Mayotte et la Réunion ?

9 min de lecture
56

Comme chaque mardi, le préfet s’entretient avec les maires afin de faire le point sur l’évolution de la crise sanitaire dans l’île. Il en fait de même chaque jeudi avec les divers chefs de services de l’Etat. Auparavant, le préfet communiquait sur les chiffres le vendredi après-midi, mais depuis le début de la nouvelle année, Jacques Billant a décidé de communiquer publiquement le mercredi via son point-presse hebdomadaire en présence la directrice de l’ARS et de la rectrice.

Mercredi dernier, lors de sa conférence de presse, le préfet avait déjà donné le ton en précisant qu’il allait renforcer les mesures en cas d’évolution du virus, notamment si le seuil d’incidence dépassait les 50/100 000 habitants, voire plus.

Depuis la réunion de cet après-midi, mardi 9 février avec les maires, le préfet aurait annoncé son souhait d’envisager un couvre-feu territorialisé dans quatre communes où l’évolution du Coronavirus serait préoccupante. Il s’agit de Saint-Louis, Saint-Leu, La Possession et le Port où le seuil d’incidence serait de plus de 100 cas pour 100 000 habitants. A prendre au conditionnel pour l’instant jusqu’à l’annonce officielle du préfet.

Ce dernier, selon certains maires, pourrait alors annoncer un couvre-feu dans ces communes. Jacques Billant pourrait également décider de la fermeture des galeries commerciales à partir du jeudi 11 février. A noter que sa décision (à lui ou à celle de la rectrice) d’obliger les enfants de 6 ans et plus de porter le masque depuis lundi dernier fait beaucoup réagir du côté des parents d’élèves qui manifestent ce mercredi 10 février devant la préfecture. Le Collectif des parents 974 a déjà déposé mardi 9 février un référé-liberté auprès du Tribunal administratif afin de retirer cette obligation de l’Etat concernant donc le port du masque pour les marmailles à partir de 6 ans.

Des « mesurettes » très discutables !

Mais au-delà de ces « mesurettes » qui sont très discutables et qui, manifestement, ne permettent pas de régler le problème surtout à l’heure où les cas de variants en provenance des Comores via Mayotte ne cessent d’augmenter dans notre île, nombreux sont ceux, y compris les élus locaux à l’instar depuis environ deux semaines du député Jean-Hugues Ratenon, qui demandent l’arrêt des liaisons aériennes entre Mayotte et La Réunion.

Comment se fait-il, alors que de Mayotte est confinée pendant trois semaines, que des avions puissent continuer à voler librement entre l’île aux parfums et la Réunion ? Il est de notoriété publique maintenant que les motifs impérieux présentés par de nombreux voyageurs en provenance de Mayotte sont fantaisistes. Idem pour les certificats des tests PCR. Sans compter que la septaine n’est quasiment jamais respectée par ces mêmes voyageurs qui débarquent à la Réunion. Selon nos informations, plusieurs cas de variants sont récemment arrivés de Mayotte. Et lorsque ces derniers ont débarqué dans l’île, ils sont partis faire les soldes et les courses comme si de rien n’était. Et cela, sans aucun contrôle, puisque la septaine ne fait l’objet que d’une déclaration sur l’honneur. On sait ce que vaut l’honneur pour certains par les temps qui courent, notamment par ces temps de crise. De même, les contrôles auraient dû être beaucoup plus rigoureux concernant les passagers en provenance de la métropole.

L’objet de cet article-commentaire n’est évidemment pas de stigmatiser les voyageurs qui viennent de Mayotte, ni de remettre en cause les décisions du préfet qui le plus souvent s’inspire beaucoup de ce qui est fait dans l’hexagone, alors que la Réunion est une île et qu’elle ne devrait pas tout à fait être gérée comme en métropole en matière de crise sanitaire, mais il est pour beaucoup une évidence qui aurait dû s’imposer : c’est l’interdiction des liaisons aériennes entre Mayotte et La Réunion, sauf pour les « evasan ». Cela dit, l’Etat aurait dû d’abord mettre tous les moyens nécessaires sur place, c’est-à-dire à Mayotte, en créant une structure hospitalière d’urgence comme savent le faire les militaires en temps de guerre. C’est ce qu’a demandé, le week-end dernier l’ancienne ministre Ericka Bareigts.

Ce n’est pas avec les « ya ka » et les « faut qu’on » qu’on va régler la situation sanitaire qui devient de plus en plus critique à la Réunion, mais la préfecture, l’Etat aurait dû interdire durant un certain temps tout échange entre Mayotte et la Réunion. Il est presque « criminel » de toujours autoriser les vols entre Mayotte et la Réunion alors que Mayotte est confinée ; Alors que la majorité des cas variants provient de l’extérieur. Le préfet (ou son supérieur hiérarchique à Paris) aurait dû commencer par là avant de mettre en place des mesures qui tendent à culpabiliser les Réunionnaises et les Réunionnais en interdisant par exemple les pique-niques, en obligeant les marmailles de 6 ans à porter un masque toute la journée, en exigeant une distance de 2 mètres entre les tables dans les restaurants alors qu’il n’y a même pas 5 centimètres de séparation entre deux sièges dans un avion…y compris ceux bondés en provenance Mayotte. Sans vouloir être défaitiste et/ou pessimiste, on peut dire que, quand bien même l’Etat déciderait aujourd’hui d’arrêter tout trafic aérien entre les deux îles, ce serait quasiment trop tard pour endiguer les cas variants déjà arrivés depuis près d’un mois dans notre île et qui ont eu le temps de contaminer les locaux ! Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que les personnels soignants soient épargnés, eux qui sont en première ligne par rapport à tous ces cas qui débarquent à la Réunion.

Y.M.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




56 Commentaires



  1. La gestion de la crise sanitaire est problématique à la Reunion tout comme la métropole d’ailleurs.

    Sans défendre le prefet, c’est Paris qui decude.
    Et les les lobby liés au tourisme ont un poids non négligeables apparemment.

    L’économie a ses raisons que la SANTÉ ignore.

    Certains elus sont transparents, à défaut de faire le travail à moitié.

    • “les lobby liés au tourisme ont un poids non négligeables apparemment” dans le cadre général mwa lé d’accord, mais qu’apporte Mayotte dans le cadre du tourisme ?
      En parlant d’élus, entend-on nous nos édiles en ce moment ? On va les entendre très bientôt kan zot nora bezoin d’nou. I prouv’ à nou ke kan totochement lé fort, comme les flics, bana i arriv’ après, bien après…

      • Nous on vient ici pour une vie meilleur, c’est notre terre d’accueil avant,tout cousin notre destination paradisiaque, air austral,sais bien que avec cette destination il font une bonne chiffre d’affaires c’est tout a fait logique que
        liaison reste maintenue, l’économie avant,cousin le reste après

        • À koz zot sa pa Madagascar ou Afrique. Pkoi absolument la réunion. Zot i ve ke des aides, logements sociaux neuf et j’en passe. Créole les pu maître de son territoire. Zot po envahi à nous de plu en plu marmaille ta pa zot zot i tir là-bas po peuple à nou ici.

          • Les zoreil aussi vient à la réunion pourquoi vous vous en plaignez pas?il y a autant de mahorais que de zoreil qui vient à la réunion pourquoi ne se plaindre que des mahorais? Vous aimez pas les mahorais parce qu’ils sont noirs? C’est du racisme. Je suis choquée des propos racistes envers les mahorais je suis restée bouche bée.

          • La couleur de peau n’est pa le problème. Regarde kmen bana i lè la réunion zot i respect mm pa nou et ouve nou les gentille n’a des limite ôté . Oula fine entend un zoreil tape un créole ou ? Un zoreil aller vol fruit dans out cour ou ? Arête Di nou les raciste. La à koz nou essaie défend nout terroire ou rest bouche bouè par rapport à cet nou di. Les kma les kma.

          • Non c’est vrai le zoreil ne te vol pas directement mais intelligemment…il te déposséde de tes terres de ton taff mais tou cela en silence en plus il vivre entre eux ce mélange un tou petit peu pour ne pas ce faire passé pour des ssisera…leqel est le mieux

          • Justement la pauvre Charlotte la tjr pa compris que bana les la réunion ke po emprofitè. Charlotte prochain vacanciers mahorais /comore enmene out kaz.

        • Boina je suis extrêmement choquée par tous les commentaires racistes envers les mahorais ça prouve que les mentalités n’ont pas changé depuis le moyen âge. Ils sont extrêmement limités intellectuellement parlant. Ne les écoute pas ils ont rien compris à la vie.

          • Je te soutiens Charlotte, bcp de racisme à tous les niveaux… pour en venir à l’article c’est juste pour nous priver de “libertés” voilà tout. Plus de cas covid… moins de libertés.

    • parce qu’un Réunionnais y connait la mentalité des élus ici…. pas envie d’être embêter avec eux. Il y a des réunionnais qui sont haut placés en métropole mais ils ne font pas parler d’eux

    • Parce que pour toi Bola un préfet réunionnais fera mieux ! Ben voyons déjà le/les maire(s) depuis le début de la pandémie sont tellement présent…On reverra bien leur tête aux prochaines municipale, lol !!!

  2. Le Préfet a ses raisons que les autres ignorent ! Il doit accueillir nos compatriotes mahorais pour les soigner au mieux dans nos hôpitaux mieux équiper …

  3. Euh, c’est clairement mettre la vie d’autruis en danger !!! J’y comprend rien à cette politique et il y en a marre de ce priver de vivre a cause des autres

  4. on gagne mettre un collectif en place devant la préfecture pour que nos enfants ne portent pas de masque. mais pour faire fermer l’aéroport on ne peut pas mettre un collectif en place. bizarre !!!

  5. ferme ce put….. d’aéroport le préfet i ve confine la reunion pour laisse la place libre dans les hôpitaux pour les évacuation sanitaire. Mayotte zot i en fou de nous le préfet Mayotte n’a qu’à ocuppe zot

  6. voilà encore une chose monstrueux avec le taux qui augmente a Mayotte zot re confinement avec les varian sud africain que les fini arrive ici . i laisse même demoune rentre la réunion. Ben O dirigent zot i voit la réunion i bouge pas zot i emprofite sérieusement la situation après couvre feux par ci par là . fait les chose bien.

  7. L’avis et suggestions de la population ne compte que dalle, nos craintes, nos peurs, les politiciens reunionnais n’en a que à faire, ils sont tous préoccupé par comment en mettre encore plus dans leurs poches. Les variantes auraient pu être contrôler avec un peu plus de sérieux et notre situation géographique aurait pu être un atout

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous, nous aurions pu vivre sans masque et dans notre tranquillité habituelle….. Mais certains ont voulu voyager….

  8. il est tout à fait incompréhensible de continuer l’arrivée d’avion pleins à craquer en provenance de Mayotte …encore une fois il ne s’agit nullement de racisme … Merci de le croire ,..mais simplement d’un bon sens sanitaire ! de même ,je trouve la décision de ne plus nous tenir informés de l’évolution du covid qu’une fois par semaine est irresponsable de la part du préfet aidé de l’ARS … Je sais qu’il est plus facile de casser le thermomètre plutôt que de dire au malade sa température au quotidien …QUEL MÉPRIS DU PEUPLE ,MONSIEUR LE PREFET !!!!

  9. Pourquoi le préfet n’interdit pas définitivement les liaisons entre Mayotte et La Réunion ? Demandez leur avis aux Réunionnais, vous verrez ce qu’ils en pensent… ^^

  10. MACRON : fait passer l’économique – ou l’évolution de la bourse des rapports entre la présidence et le MEDEF au beau fixe avant la santé des Français . ET pourtant Mr MACRON monte dans les sondages de 50% il teste les Français pour sa réélection en 2022 .Quand aux motifs impérieux des MAHORAIS pour venir dans notre département il est scruté à la loupe là pas moyen de tricher sachant qu’ils risquent la prison et une forte amande .

  11. Mayotte oui mais les valable également pour la métropole c’est du n’importe quoi motif impérieux et ou voit un tas touriste i débarque l’hôtel, maison saisonnière et j’en passe sans même respecter la septaine

  12. Absolument d’accord, c’est absolument criminel de la part des autorités. Et ce n’est pas du racisme de dire que le maintien de cette ligne avec des gens manifestement irrespectueux des règles (ils ne sont pas les seuls) va nous mener droit dans le mur. Vouloir “bien vivre” à LA RÉUNION,,Boina,c’est respecter ses habitants. Il s’agit pas de ne pas soigner les malades, comme le dit Noah qui ne comprend jamais rien. Il s’agit de se protéger des malveillants. Mais bon, vous connaissez le problème avec les c…? Ils sont trop nombreux malheureusemen.

  13. boina , vous n’avez pas honte de dire que la Réunion est votre terre d’accueil. si vous venez ici pour une vie meilleure , alors bon sang !!! respecter au moins cette terre , si vous êtes incapable de respecter les gens qui y vivent. Les comors aussi viennent chez vous pour une vie meilleure. pourquoi ne pas les laisser entrer comme vous faites ici. Vous préférez les tuer. C’est mieux !!! Vous êtes un peuple qui ne pensez qu’à vous. Ici on est obligé de vous supporter

  14. Bien dit, les dispositions de ce Préfet sont totalement incohérentes, il voudrait installer les variants à la Réunion, il ne s’y serait pas pris autrement !
    Bêtise, sabotage, incompétence, où est le vrai ?

  15. Charlotte loue à ces mahorais une de vos biens ou habitez tout simplement à côté d’eux ; et vous verrez si vous êtes toujours choquée par les propos des réunionnais envers les mahorais .

  16. Et si on interdisait aux réunionnais de venir en métropole parce qu’ils sont des terroristes vous viendrez pleurer sur tout les médias que tout les réunionnais ne sont pas terroristes et la réunion fait partie de la France… Bande de mongol déjà il n’y a pas un vrai réunionnais vous êtes tous des métisses.. aller passer une agréable journée.. Protégez vous et vos proches

Free Dom
WordPress Video Lightbox