CREA, le mouvement de Vanessa Miranville présente « une équipe » pour les départementales 

7 min de lecture

« Nous présentons une équipe d’experts pour le troisième canton de La Possession. Cette équipe est composée de Christophe Dambreville (chemise blanche et cravate sur la photo) de Une), adjoint aux questions agricoles; Fabiola Lagourde (robe jaune à l’extrême gauche sur la photo), élue Petite enfance et intergénérationnel et Jocelyne Dalèle (robe rouge à l’extrême droite sur la photo), adjointe au logement. L’agriculture, le social et le logement sont trois compétences clés du Conseil Départemental. Gilles Hubert (à la gauche de Vanessa Miranville) apporte son expérience à nos adjoints », a d’emblée annoncé Vanessa Miranville, cet après-midi, lors d’une conférence de presse, de présentation des candidats de CREA -(Citoyens de la Réunion En Action ) aux élections départementales des 20 et 27 juin prochains.

 Le choix des quatre candidats a été acté à la suite d’une consultation collective de l’équipe CRÉA . En effet, le mouvement citoyen se positionne sur ces échéances pour mieux répondre aux attentes des Possessionnaises et Possessionnais, dans la continuité du travail déjà commencé au niveau communal depuis 6 ans, afin de renforcer la collaboration entre la mairie et le Conseil Départemental sur les sujets structurants (agriculture, social, éducation, mobilité, environnement et développement des hauts…). L’objectif de l’équipe est d’être réactive et proche de la population, notamment grâce à la tenue de permanences régulières des élus sur le canton.

Les mesures phares proposées pour le canton 3 de La Possession sont les suivantes :

  • AGRICULTURE : Développer une agriculture locale, suffisante et plus saine pour assurer notre sécurité alimentaire tant utile.

Rénovation du réseau d’irrigation de Dos d’Âne et achèvement du réseau d’irrigation de Plateau afin d’augmenter les productions agricoles dans la commune; Ouverture des espaces naturels départementaux à l’agroforesterie pour des activités d’apiculture et de culture de plantes médicinales endémiques entre autres; Accompagnement de la création d’unités de transformation, de conditionnement, et de vente (comme un magasin ou un marché de producteurs) afin d’ ffrir une gamme variée de produits alimentaires locaux accessibles à tous. Forte impulsion dans la production biologique en baissant les seuils d’aide à la production pour les agriculteurs indépendants (70% de la production) certifiés bio.

  • EDUCATION : Lutter contre l’illettrisme et le décrochage scolaire dans tous les collèges, pour un meilleur épanouissement de nos jeunes

La Réunion compte 111 000 illettrés. Plutôt que de finir dans la délinquance, les jeunes réunionnais doivent être éduqués et accompagnés. Nous encouragerons la création de postes de médiateurs et d’ateliers de remise à niveau.

  • CULTURE : Créer un conseil réunionnais de promotion et de défense de la culture et de la langue réunionnaise, en partenariat avec le Rectorat.

Assurer et transmettre le rayonnement culturel basé sur l’identité et l’ouverture réunionnaise, dans les écoles et ce dès la maternelle.   

Dans le domaine de la santé, développer à l’échelle du département, le sport sur ordonnance

  • SOCIAL : Soutenir la création de résidence intergénérationnelle avec des logements seniors et une crèche

Grâce à ces résidences, nous lutterons efficacement contre l’isolement de nos gramounes et créerons le lien social entre nos seniors et notre jeune génération, à travers des ateliers d’activités pédagogiques partagées, la transmission des mémoires, des expériences, du savoir faire et du savoir être de nos anciens, et des valeurs ancestrales.

  • LOGEMENT et VOIRIES : Répondre aux besoins en logement et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des familles

Réhabiliter les logements collectifs et privés via un financement commun et concerté (État, région, département, communes).Accélérer les délais de traitement de ces demandes de réhabilitation des logements privés : pour certaines familles, le délai est de 4 ans entre le dépôt du dossier et la réalisation des travaux.Créer des trottoirs supplémentaires sur les routes fréquentées où piétons et voitures cohabitent dangereusement comme à Halte-là, Dos d’Âne, Ravine à Malheur, Sainte Thérèse.

  • ENVIRONNEMENT

Mettre en valeur les sentiers des hauts et aménager des aires de départ sur Dos d’Âne, Ravine à Malheur et sur le reste du canton pour renforcer l’attractivité touristique du territoire ainsi que l’offre de loisirs. Embauche massive dans le cadre d’une expérimentation de « travail garanti », pour des travaux d’intérêt écologique visant à lutter contre les espèces invasives et à restaurer des espaces naturels avec des espèces endémiques.

« Ensemble, osons aller au Conseil Départemental pour faire Ensemble toujours mieux » concluent les candidats », a conclu Vanessa Miranville, présidente de CREA, maire de la Possession et tête de liste aux prochaines régionales.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Régionales : 12 maires de droite et du centre réunis autour de Didier Robert (VIDÉOS et PHOTOS)

Article suivant

Départementales : Jovanny Govindin/Marinette Atchicanon à St-André, Windy Biclaire/Thibaut Gosselin à St-Paul…

Free Dom