Crise énergétique : osons une Réunion Plus Verte, Changeons de Cap !

4 min de lecture

A l’heure où le populisme et le racisme s’invitent dans le débat politique, il y a des questions plus importantes qui impactent concrètement le quotidien de la population et des réunionnais. C’est le cas par exemple de la flambée de nos factures d’électricités et la hausse des prix du carburant et du gaz. Pourtant il est possible d’atteindre un certain niveau de sécurité énergétique en s’inspirant du modèle réunionnais.

Cette hausse du prix des énergies s’ajoute aux crises que nous subissons (sanitaire, sociale, économique, politique…). Aujourd’hui, les premières dépenses des ménages avant même de se nourrir vont vers le logement (loyer, crédit immobilier…) et les déplacements (crédits automobiles, carburants, assurances, frais de transport …). La situation dans laquelle nous nous retrouvons aujourd’hui est la conséquence de plusieurs décennies de choix et d’orientations politiques en faveur du productivisme, des multinationales, de la fabrication de déchets.

Dans son dernier rapport, le GIEC démontre que l’activité humaine est, sans équivoque” possible, responsable “ du réchauffement climatique. Si les solutions ne sont pas mises en place rapidement, les conséquences seront à court terme dévastatrices et même irréversibles pour la planète et l’humanité.

Face à la hausse du prix des énergies (électricité, gaz, carburant…) et la baisse de notre pouvoir d’achat, il existe des solutions issues de notre mode de vie réunionnais. Pour sortir de la précarité énergétique et de notre dépendance aux énergies fossiles, développons les circuits courts du producteur au consommateur, favorisons le rapprochement entre le lieu de travail et le domicile ainsi que le télétravail, exploitons les énergies renouvelables locales (soleil, géothermie, mer…), visons la sobriété énergétique avec la construction et la rénovation de bâtiments et logements bioclimatiques, déplaçons nous autrement (vélos, train) ou encore mettons en œuvre une politique efficace de réduction des déchets à la source.1

Ces solutions réunionnaises auront pour conséquences directes la baisse de notre facture énergétique (facture électricité, carburant, …) et la hausse de notre pouvoir d’achat qui peut nous permettre de mieux manger et mieux vivre. Il n’est pas si loin l’époque où nous n’étions pas encore tombés dans les filets de la surconsommation à tout va, le temps où la bouteille en verre consignée n’était pas encore remplacée par le plastique destructeur et pollueur.

Notre modèle réunionnais, notre identité réunionnaise, est aussi un modèle écologique qui met au-dessus de tout, cette valeur de la préservation de l’environnement. Aujourd’hui face aux élus qui refusent de faire face à leurs responsabilités, les Réunionnais doivent faire le choix du renouvellement, celui des défenseurs de notre patrimoine naturel et culturel, de notre identité et de notre modèle réunionnais.

Ensemble osons une Réunion plus verte ! Changeons de cap !

 

Stéphane ALBORA

Membre de Génération Ecologie et du Collectif Saint-Pierre PlusVerte

Candidat qualifié au 2nd tour des élections départementales de juin 2022 Canton 20 Saint-Pierre 1

Face-a-la-Crise-energetique-osons-une-Reunion-Plus-Verte-Changeons-Cap-1.png

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Recherche la fille de André Thévenin

Article suivant

« Le Parc du Volcan : la municipalité doit revoir sa copie ! » selon Isabelle Musso

Free Dom