Cyclone Batsirai à Madagascar : la Croix Rouge va intervenir

2 min de lecture

Le cyclone tropical intense BATSIRAI a touché terre à Madagascar le samedi 05 février à 20h (heure locale) dans le district de Mananjary. Alors que les premières évaluations de terrain sont toujours en cours de réalisation, nous estimons que plusieurs centaines de milliers de personnes auront besoin d’une aide humanitaire d’urgence dans les différentes régions affectées. L’œil du cyclone est passé à 14 km au Nord de la ville de Mananjary au stade de cyclone tropical intense : des vents de 165 km/h avec des rafales à 235 km/h et de fortes pluies ont été enregistrées, provoquant des inondations et d’importants dégâts dans la région Sud-Est de Madagascar. Selon un bilan provisoire du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC), 20 personnes sont décédées et plus de 69 000 personnes ont été déplacées dans 180 sites d’hébergement de manière préventive.

Mobilisation du Mouvement de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge malgache a activé son plan d’urgence plusieurs jours avant le passage de BATSIRAI, mobilisant plus de 400 volontaires et salariés. Afin d’aider les communautés des zones à risques à se préparer, les volontaires étaient présents sur le terrain pour mener des actions d’alerte précoce, de sensibilisation aux risques et d’évacuation des familles vulnérables vers les sites d’hébergement d’urgence. Aujourd’hui, les volontaires sont toujours mobilisés auprès des populations pour mener des évaluations des besoins, assurer la gestion des centres d’hébergement d’urgence et prodiguer les premiers secours. Par ailleurs, plusieurs stocks de matériel d’urgence ont été activés, dont ceux de la PIROI (la PIROI dispose de deux stocks de contingence basés à Antananarivo et Tamatave). Avant le passage du cyclone, du matériel a été prépositionné dans les zones d’impact potentiel afin d’être disponibles rapidement. La Croix-Rouge, à travers la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du CroissantRouge (FICR) a lancé un appel préliminaire d’un montant de 3 M CHF. Cet appel permettra dans un premier temps d’assister 50 000 personnes dans les secteurs de la santé, des abris temporaires, de la fourniture d’articles de première nécessité, de la fourniture d’une aide en espèce aux familles, des premiers secours, soutien psychologique, de l’accès à l’eau potable, la promotion de l’hygiène et de l’assainissement. Le plan d’urgence comprendra également une phase de relèvement et de réhabilitation durant 12 mois.

Rappelons qu’avant le cyclone BATSIRAI, dès le 17 janvier, de fortes pluies ont provoqué des inondations dans la région d’Antananarivo, affectant 8 districts du Grand Tana et 38 Fokontany (communautés). De plus, la Tempête Ana qui a touché terre le 23 janvier a aggravé la situation avec un bilan très lourd : 55 morts, 132 000 personnes sinistrées dans 12 régions et 14 780 déplacées dans 66 sites d’hébergement. De nombreuse activités étaient déjà en cours pour subvenir au besoin de ces personnes, la FICR avait débloqué un premier fonds d’urgence de 430 000 CHF.

Une possible intervention de la Croix-Rouge française via la PIROI

La PIROI, avec le soutien de ses partenaires, se tient prête à intervenir à partir de ses entrepôts régionaux de La Réunion et de Mayotte et pourrait déployer 75 tonnes de matériel – en plus de la mobilisation de ses stocks d’urgence à Madagascar qui contiennent des kits de reconstruction de l’habitat, des kits d’ustensiles de cuisine, des kits hygiène et assainissement (savons, sceaux, jerricans…), des unités de traitement d’eau, mais également d’autres biens de première nécessité. L’appui apporté par la PIROI est en cours d’étude et dépendra des résultats des évaluations des besoins afin de dimensionner l’opération d’urgence. Des équipiers de réponse de la Croix-Rouge française sont également mis en alerte (logisticiens, responsable des opérations, …) afin de renforcer l’équipe de la FICR et la Croix-Rouge malgache sur place

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

La Montagne aspyxhiée : « faites demi-tour et passez par la route du Littoral ! »

Article suivant

Arnaque : un faux infirmier se présente au domicile de personnes âgées proposant une 3e dose de vaccin contre la Covid

Free Dom