Danger ! L’électricité de La Réunion sous contrôle américain

3 min de lecture

Un fonds d’investissement américain, KKR, devient l’actionnaire majoritaire d’Albioma, propriétaire des centrales thermiques de Bois-Rouge et du Gol et donc principal fournisseur d’énergie de La Réunion.

Comment La Réunion peut-elle atteindre son autonomie énergétique si le principal producteur d’électricité de l’île passe sous le contrôle d’investisseurs américains ?

La production d’énergie est d’une importance stratégique et politique majeure et ne doit pas échapper aux Réunionnais. La souveraineté énergétique est un choix politique économique qui doit rester dans la main des Réunionnais.

Elu député, je défendrai les intérêts de la population réunionnaise en déposant une proposition de loi écocitoyenne issue d’un large débat citoyen. Cette proposition de loi visera à reprendre la main sur la production d’énergie à La Réunion via des coopératives énergétiques citoyennes. Ce texte législatif engagera La Réunion vers la sobriété énergétique par des mesures fortes d’économie d’énergie dans le bâtiment (normes bioclimatiques), par la création d’un transport en commun ferré pour en finir avec le « tout voiture » et sortir de notre dépendance aux énergies fossiles, au « tout pétrole » source de pollutions et du réchauffement climatique. Ce nouveau dispositif favorisera la production d’énergies renouvelables locales, le solaire par exemple.

Cette proposition de loi aura enfin pour objectif de protéger le pouvoir d’achat, ou plutôt le pouvoir de vivre, par une augmentation substantielle du chèque énergie et du forfait mobilités durables. En effet, les familles réunionnaises sont durement impactées par la flambée des prix des carburants, de l’électricité et du gaz. Le coût de la vie est de plus en plus élevé. De nombreuses familles ont du mal à payer à la fois les factures, la bouteille de gaz, faire le plein d’essence et nourrir les enfants.

Place à l’action politique ! A l’Assemblée nationale, je porterai la voix citoyenne pour défendre la souveraineté énergétique de La Réunion et redonner du pouvoir d’achat aux Réunionnaises et aux Réunionnais.

 

 

Vincent Defaud,

Membre du Conseil Exécutif de Génération Ecologie, chargé des Outre-mer.

Candidat du Pôle Ecologiste sur la 2e circonscription de La Réunion

telechargement-1.jpg

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

lettre aux 50 élus du conseil général : légalité du projet des 10 tyroloiennes sur le piton dugain?

Article suivant

« Non-sens écologique » la neige dans le futur parc du volcan ! association Domoun LaPlaine

Free Dom