//

David Lorion demande la réintégration de 3 communes dans le processus de déclaration « calamité agricole-sécheresse »

2 min de lecture

Alors que l’étude et l’enquête menées localement ont conduit le Comité départemental d’expertise (CDE) à demander la mobilisation du fonds de secours pour l’ensemble du territoire de La Réunion, les informations officielles font état de l’exclusion de trois communes, La Petite-Ile, Saint-Joseph et Saint-Philippe, sur la base de données météorologiques et pluviométriques largement remises en cause par les acteurs du monde agricole.

David LORION souhaite qu’en urgence le ministère, en lien avec les autorités locales de gestion de ce dossier, en concertation avec les représentants de la filière agricole, puisse réviser son appréciation et procéder à la réintégration de ces trois communes dans l’arrêté à paraître.

“Monsieur le Ministre, les communes de La Petite-Ile, de Saint-Joseph et de Saint-Philippe doivent absolument être réintégrées dans le processus de déclaration « calamité agricole-sécheresse » en cours et des aides définies par ce classement, essentielles pour que tous les agriculteurs du Grand Sud, mis à l’honneur lors de la visite du Président de la République en octobre 2019.  Ils doivent pouvoir eux-aussi bénéficier des indemnités de l’Etat et du Département, comme leurs collègues des autres communes réunionnaises, parce qu’ils ont subi le même phénomène de sécheresse exceptionnelle.

Leurs efforts, malgré ce contexte, et leur adaptation pour approvisionner de leurs productions les besoins alimentaires de la population pendant cette crise sanitaire ont été salués ; ils ont absolument besoin du soutien de l’Etat pour assurer leur capacité de produire et poursuivre leur modernisation.”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Football : Cyrille Melchior félicite l’Union des Comores pour sa qualification à la C.A.N 2021

Article suivant

Le massage pour apaiser bébé, vous connaissez ? Reportage

Free Dom