Décès de Camille BOURHIS, ancien conseiller municipal et adjoint aux maires de St-Denis

8 min de lecture
5

Camille BOURHIS, ancien Conseiller régional, Conseiller municipal et adjoint aux maires de Saint-Denis, également ancien combattant est décédé à l’âge de 97 ans.

Les élus lui rendent hommage

Didier Robert, Président de Région : Ce Réunionnais fait partie de ceux qui ont construit la Réunion d’aujourd’hui. Il laisse une trace forte sur Saint-Denis, où durant 25 ans, il a été Conseiller municipal et adjoint aux maires Gabriel Macé, Jules Reydellet et celui de Auguste Legros. On lui doit nombre de réalisations encore en fonctionnement aujourd’hui comme le premier plan de circulation de la ville. Il a aussi été le fondateur du premier syndicat des transporteurs routiers.

Celui qu’on surnommait affectueusement « l’Amiral » s’est battu pour La Réunion, dans tous les sens du terme, puisqu’il était le dernier survivant des 20 jeunes réunionnais embarqués pour la France Libre, à bord du Léopard en 1942.
Je rends enfin hommage au combattant politique puisqu’il a été Conseiller régional élu sur la liste URDP de Michel Debré en 1983, candidat sur la liste de Cassam Moussa à Saint-Paul en 1989.

La Réunion perd donc un de ses « vieux créoles » qui l’ont défendue corps et âme pour faire qu’elle soit libre et moderne en 2021.
Au nom des Conseillers régionaux, et en mon nom personnel, j’adresse mes sincères condoléances aux proches de Camille Bourhis, à son épouse ses deux filles et son fils.”

Jacques Billant, Préfet de La Réunion : “Camille Bourhis est né en 1923 à Saint-Denis. A 19 ans, il embarque à bord du contre-torpilleur « Le Léopard » pour combattre aux côtés de la France Libre. Il participera à l’arrestation du président du Liban puis au débarquement de Provence en 1944. De retour à La Réunion, il s’investira dans la politique et occupera les fonctions d’adjoint au maire de Saint-Denis pendant 28 ans. Président-fondateur du syndicat des transporteurs réunionnais, Président-fondateur de l’association sportive de cyclistes Dyonisiens, Camille Bourhis était décoré de la Croix du Combattant, de la Croix de guerre, officier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur et chevalier dans l’ordre national du Mérite. Avec Camille Bourhis, La Réunion perd l’une des dernières figures de la France Libre et un citoyen très engagé.”

Cyrille Melchior, Président du Département : “C’est avec tristesse que j’apprends le décès de Camille Bourhis, ancien Conseiller régional et ancien Conseiller municipal de la Ville de Saint-Denis, et Ancien Combattant.

Homme de conviction, travailleur acharné, Camille Bourhis portait en lui, tant le nécessaire aménagement de la commune dont il était attaché et élu, Saint-Denis, qu’une vision réaliste et même idéaliste du développement régional. C’était une personnalité éclairée et éclairante, qui a contribué, à son niveau, à construire La Réunion d’hier et d’aujourd’hui.

Je veux aussi rendre hommage à l’Ancien Combattant qui a été engagé à bord du Léopard durant la Seconde Guerre Mondiale, figure de La Réunion entrée en résistance pour protéger notre Patrie.

Nous perdons un Réunionnais authentique, valeureux, et travailleur, qui aura illuminé ces nombreuses décennies de son savoir, de son expérience, et de son courage.

A son épouse, à sa famille, et à ses proches, j’adresse, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Conseillers départementaux, nos plus sincères condoléances.”

André THIEN AH KOON, Maire du Tampon : “Je respecte les idéaux gaullistes que Camille BOURHIS a défendu toute sa vie. Sa fidélité aux mouvements gaullistes a été exemplaire, lui qui a durant toutes ces années post-coloniales, lutté pour une Réunion plus Département français, dans le cadre de la départementalisation, et en même temps, contre l’adversité qui prônait le séparatisme.
Camille BOURHIS a bien rempli ses devoirs et ses choix ont été exemplaires. Il doit être reconnu pour avoir toujours incarné la vigueur, la dignité et l’honneur. Passer sous silence son décès, aurait été pour moi – fondateur du mouvement des jeunes gaullistes de la Réunion – un poids que je ne saurais garder.
Bon soldat, Grand gaulliste, Camille, repose en paix. Sincères condoléances à tous”.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, ont appris avec tristesse la disparition de monsieur Camille Bourhis : “Il était le dernier des Français Libres de la Réunion, embarqués sur le contre-torpilleur Léopard. Les ministres adressent leurs sincères condoléances à son épouse, à ses enfants et à ses proches.

Fusilier marin, figure emblématique de l’Ile, « l’Amiral » était décoré de la Croix du Combattant et de la Croix de guerre. Il était officier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur et chevalier dans l’ordre national du Mérite. Cette reconnaissance de la Nation est due à l’exemplarité de son parcours militaire liée à un engagement citoyen dévoué à l’action locale.

La France salue le jeune homme de 19 ans qui a combattu pour la nation et pour la liberté. Son histoire épouse celle de La Réunion durant la Seconde Guerre mondiale. Il est des quelques dizaines de Réunionnais embarqués à bord du Léopard en janvier 1943. Le périple du soldat Bourhis le mena de Madagascar à Djibouti en passant par l’Egypte, Malte et le Liban. Enfin, il atteignit les côtes de Provence et le sol de France pour poursuivre le combat.

L’Ancien Combattant de la Seconde Guerre mondiale était un engagé par nature et par conviction. Il était aussi un combattant politique, un artisan du territoire et de l’identité réunionnaise. Incontestablement, Camille Bourhis fait partie des Réunionnais qui ont bâti La Réunion d’hier, construit La Réunion d’aujourd’hui et posé les bases de son avenir.”


5
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
lolClochard Noah Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Noah
Invité
Noah

Qu’il repose en paix maintenant !

Clochard
Invité
Clochard

Encore un nanti de la droite de Debre parti, je pense qu’il a été de ceux qui se sont bien goinfrer et bien loti

lol
Invité
lol

ok clochard tu nous rappelle quand t’aura fait la moitié de ce qu’il a fait pour la réunion

FANNY
Invité
FANNY

M. Camille Bourhis était un visionnaire, je l’ai connu en tant que adjoint au Maire à St-Denis. Rendons-lui hommage pour avoir réussi à convaincre M. Auguste Legros lorsque ce dernier présidait le Conseil Général avant 1990 pour réaliser le pont U2 du Bd Sud. Livré en 1991. Son obsession était que St-Denis se retrouve enclavé si jamais le pont de la Rivière Saint-Denis sur la RN2 venait à s’effondrer

Clochard
Invité
Clochard

Oui heureusement qu il a développé sûrement tout st denis avec tous les moyens qu il avait, vu son parti d à l époque était le plus riche et celui du gouvernement donc question budget il s en est pas privé j imagine tandis qu à cette époque les autres communes et j en citerai pas mendiait pour avoir un pécule alors lol je m en bas balance de ce que j’ai pu faire ou pas Pff

Free Dom
WordPress Video Lightbox