Décès de Gilbert Eclapier, ancien inspecteur de police à St-André

Paul Dennemont, militant communiste à Saint-André, rend hommage à celui qui fut son “ami”. Voici le courrier qu’il nous a transmis :

“Gilbert Eclapier, ancien inspecteur de Police à Saint-André, n’est plus. Il s’en
est allé mercredi dernier. Il avait 67 ans. Gilbert était un ami d’enfance. Nous
n’avions pas tout à fait le même âge, mais avions grandi ensemble, fréquenté le
même collège, partagé souvent les mêmes loisirs, les mêmes passions, et
beaucoup d’autres choses des années plus tard.
Issu d’une famille modeste, Gilbert avait réussi un parcours scolaire et
professionnel sans faute. Après le Bac, en 1971, il effectue un court passage
dans l’Education Nationale au Collège de Sainte Suzanne, où il compte parmi
ses collègues, Lucet Langenier , cadre du PCR et futur Maire de la commune.
Admis avec succès au concours d’inspecteur de police, il est affecté à Saint-
Denis, après une formation en Métropole. Quelques années plus tard, il est
muté à Saint-Benoît, puis à Saint-André jusqu’à la retraite en 2003.
Ces années passées au Commissariat de Saint-André lui avaient permis, en
autres, d’être témoin direct des agissements peu glorieux de la municipalité en
place, comme cette scène surréaliste survenue en juin 1987, lors d’une réunion
du conseil municipal. Laurent Vergès, élu PCR, ses camarades et le journaliste
de Témoignages avaient été bousculés, agressés. Présent dans la salle, Gilbert
s’était interposé courageusement pour mettre un terme au molestage.
Aux municipales de mars 2008, Gilbert rejoint la liste d’Eric Fruteau et occupe
la fonction de 9 e adjoint. Mais pas pour très longtemps. Il démissionne en avril
2009, officiellement, pour « raisons personnelles », et va s’installer au
Tampon, sans pour autant couper les ponts avec l’Est et son village de Salazie
qu’il aimait tant.
Gilbert appréciait la vie. Avec sa disparition, ce sont des tas de souvenirs
d’adolescents, des moments agréables passés ensemble, des chamailleries
aussi et beaucoup d’autres histoires qui nous liaient qui refont surface. Il
repose depuis ce vendredi, au cimetière de Quartier-Français”.

Paul Dennemont

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Poster un Commentaire

avatar