[Alt-Text] [Alt-Text]

Décès de Michel Latchoumanin : les réactions

dans Actualités/Infos Réunion

Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

C’est avec émotion que j’apprends le décès de Michel Latchoumanin, universitaire et Vice-président du CREFOM. Homme d’exception, il défendait ardemment les valeurs de Liberté, d’Egalité, et de Fraternité. Michel Latchoumanin était une de nos grandes mémoires, faisant partie de ceux qui font vivre et vibrer l’histoire réunionnaise. C’était aussi un penseur libre et engagé, portant chacun de ses combats avec conviction et détermination. La disparition de Michel Latchoumanin est bien évidemment une perte immense pour La Réunion. A sa famille et à ses proches, j’adresse en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Conseillers départementaux, mes plus sincères condoléances.

Ericka Bareigts, député de La Réunion

Michel Latchoumanin nous a quittés aujourd’hui. Ce défenseur de la langue créole était aussi impliqué dans la lutte contre l’illettrisme, ou la littératie comme il aimait à le dire, sujet sur lequel nous avions pu collaborer.
Son engagement pour le territoire était également reconnu, notamment au travers la défense de l’éducation populaire, et plus récemment, dans le combat mené par les gilets jaunes.
Michel Latchoumanin manquera à notre territoire.
À sa famille, à ses amis, à ses collègues, j’adresse mes sincères condoléances.

Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion

C’est avec tristesse que j’apprends le décès de Monsieur Michel LATCHOUMANIN , un intellectuel, un Homme de consensus. Professeur des universités, ancien doyen de la faculté des lettres, vice président du CREFOM, Michel LATCHOUMANIN  était connu et reconnu pour son engagement à la cause Réunionnaise mais aussi pour son dévouement auprès des étudiants.

J’ai eu moi-même l’occasion d’échanger avec lui, c’était un homme très attaché aux valeurs, avait une vision pour le développement de son pays avec et pour les Réunionnais. Il faisait de l’accession des Réunionnais à des postes de responsabilités un de ses combats prioritaires. Un fervent défenseur de l’unité Réunionnaise. Un combattant du colonialisme.C’est avec beaucoup d’émotion que je présente mes sincères condoléances à toute sa famille, à ses proches, à ses amis du CREFOM ainsi qu’à l’ensemble de la communauté universitaire.

Huguette Bello, députée de La Réunion

J’apprends avec tristesse la disparition soudaine de Michel LATCHOUMANIN. Témoignant d’une méritocratie dont il se faisait le chantre, Michel Latchoumanin avait su par son travail et par son talent mener une carrière exemplaire au service de l’éducation sous toutes ses formes et à tous les niveaux. Nous partagions une préoccupation commune et constante : la lutte contre l’illettrisme. Ses apports théoriques continueront à guider notre action. À sa famille et à ses proches, à ses étudiants et à ses collègues, je présente mes condoléances sincères et attristées.

Didier Robert, président de Région La Réunion

J’apprends  la disparition de Michel Latchoumanin, un homme de conviction doté d’une grande humanité. Que ce soit en tant que Directeur  du Centre interdisciplinaire de recherche sur la construction identitaire, ou responsable de la filière des Sciences de l’éducation, cet homme d’écriture a donné toutes ses lettres de noblesse à la recherche et à la pensée réunionnaise. J’adresse à ses proches et amis, toutes mes sincères condoléances.

Olivier Wagner, président du Conseil d’administration d’Arvise 

« Le Président d’Arvise – Association Réunionnaise pour la Valorisation des Initiatives Socio-Economiques – Olivier Wagner, son Conseil d’administration et toute l’équipe opérationnelle, sont tristes d’apprendre la disparition du Professeur Michel Latchoumanin. Ce grand homme, ce grand humaniste, cet esprit éclairé, a présidé, en bénévolat, avec la grande sagesse et toute l’humilité qui lui étaient reconnues par tous les réunionnais, les travaux du Comité d’orientation d’Arvise, dans le seul but désintéressé de concevoir et structurer un programme d’action pour améliorer et promouvoir la santé au travail dans les entreprises de La Réunion.  Il nous parlait avec son cœur, il nous éclairait par sa science, sa générosité et tout son talent pour rassembler des femmes et hommes d’horizons et d’appartenances diverses autour de la préservation de la seule ressource qui vaille dans nos entreprises, l’humain. Il est parti beaucoup trop tôt ! Nous adressons à sa famille et à ses proches nos profondes condoléances et notre grande gratitude envers ce grand homme qui va nous manquer énormément.

Henri Chane Tef, 1er vice-président de la Cirest

“J’ai été stupéfait ce soir, d’apprendre le décès de deux personnes que je tiens à saluer pour les avoir côtoyés à un moment de ma vie : M. Michel LATCHOUMANIN et M. Marc-André HOARAU. Le premier pour avoir partagé avec lui notre coin de misère pendant notre enfance. Nous avons grandi et vécu une partie de notre enfance dans les logements insalubres de la cour FONTAINE dans la rue CREMONT près de la rue BERTIN. C’est dans cette cour, inondée et boueuse à chaque pluie, où les toilettes étaient communes où la promiscuité et la misère étaient présentes quotidiennement, que nous partagions nos jeux, nos peines et parfois nos amourettes. Malgré cela, malgré ces conditions de vie extrêmement difficiles, nous avons réussi à nous en sortir et atteindre un niveau que l’on peut qualifier d’excellent. Nous nous sommes perdus de vue lorsque ma mère a pu avoir un logement individuel à la SIDR et je ne l’ai plus revu depuis mais je suivais avec attention ses interventions à la télévision, ses écrits et ses luttes pour la défense de notre identité et la cause créole.

J’adresse donc mes sincères condoléances à toute sa famille que je n’ai pas eu l’honneur de connaître

Marc-André HOARAU a été pendant quelque temps le coordonnateur Ouest de la République en Marche. Malheureusement nous n’avons pas pu être sur la même longueur d’onde concernant nos amis et notre stratégie politiques. Nous avions dû avec beaucoup de regrets nous éloigner l’un de l’autre. Cependant, nous avions gardé un profond respect l’un pour l’autre car au-delà de nos différences de point de vue, nous avions toujours comme priorité de travailler incessamment pour l’intérêt et la promotion de l’Homme réunionnais. Pars en paix Marc-André. Merci pour le travail accompli!

J’adresse là aussi toutes mes sincères condoléances à toute sa famille !”

 

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ykozGilbert La Porte - ancien Délégué régional de l'Annoe Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noe
Invité
noe

« La vie n’est pas un problème à résoudre, mais une réalité à expérimenter. » [Bouddha]
Mon ami Michel , repose en paix !

Gilbert La Porte - ancien Délégué régional de l'An
Invité
Gilbert La Porte - ancien Délégué régional de l'An

Michel, tu fais partie des quelques figures qui devaient illustrer ma belle galerie des grands hommes – grandes femmes, dans l’ouvrage auquel je me suis attelé en me retirant du monde du travail au bout de quelques années passées à son service. Je voulais y parler de la façon dont tu m’as appris, seulement en te côtoyant, à rester maître de soi-même et de ses émotions qui peuvent nous servir comme nous jouer de mauvais tours. J’ai appris le fossé qu’il y avait entre la compassion et la condescendance. Tu étais dans la compassion, passionnément pour la cause des plus… Lire la suite »

ykoz
Invité
ykoz

Oté
Band etudiants du sud y remercient pas lu et fac de lettres pou la fin zetudes de lettres au Tampon

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut