Décès de Roger Hiesse, une cérémonie organisée cet après-midi

3 min de lecture
4

Roger Hiesse est décédé ce jeudi 27 mai des suites d’un malaise cardiaque. Une cérémonie d’adieu en son honneur se tiendra ce lundi 31 mai à 15h au Centre Funéraire Sud.

Jean-Luc HUET lui rend hommage

Roger HIESSE nous a quittés, il fut un homme remarquable.

Arrivé comme VAT à la Réunion en 1971, il a créé la Coopérative des Producteurs de Porcs de la Réunion (CPPR) et accompagné dans son évolution plusieurs présidents dont Raymond VIVET, Loulou RIVIERE, Henri FORT, Maximin MAILLOT, Claude SAUTRON et Jean-Luc HUET. Il a dirigé et développé la coopérative et ses filiales, créant ainsi une filière complète qui faisait l’honneur et la fierté de l’agriculture réunionnaise tant au niveau des ministères de l’agriculture et des outre-mer qu’au niveau de la commission européenne

Il a fédéré 250 agriculteurs suivant un modèle d’élevage raisonné de taille moyenne, basé dans les hauts, afin de répartir au mieux la valeur ajoutée créée au sein des adhérents. L’objectif de fournir la Réunion en viande fraîche de porc a ainsi été atteint et reste à ce jour une sécurité pour l’approvisionnement de la population. Il a ensuite su conduire la construction des abattoirs (porc et bœuf) et des installations de découpe et de transformation charcutière (SVP) en ZI n°3 de St Pierre , et des usines de traitement des co-produits à L’Etang salé. La société de logistique, Centrale Frais, assurant la livraison quotidienne de tous les points de vente de l’île, concluait le schéma général.

Au-delà de la CPPR et de ses filiales, Roger HIESSE fut également à l’origine de l’URCOOPA afin de fournir à l’ensemble des éleveurs des aliments à un coût maîtrisé, participant ainsi à la performance des différentes filières animales. Il fut l’instigateur de nombreux autres projets dont la création du groupement de producteurs de poulets (SCAR), la création de la fédération des coopératives ( FRCA) et la constitution des interprofessions des productions animales (ARIBEV et ARIV ).

Roger HIESSE a œuvré, plus de quatre décennies durant, à l’amélioration des existences de beaucoup de personnes, adhérents, salariés, consommateurs, administratifs… en veillant à trouver inlassablement les meilleurs équilibres pour assurer la pérennité des organisations créées.

Sa capacité d’écoute et sa force de persuasion en faisaient un meneur d’hommes à l’autorité naturelle reconnue unanimement.

L’équité et le partage appartenaient à son idéal.

4 Commentaires

  1. Ah , c’est lui qui a verrouillé la filière animale à la Réunion alors, tout de A à Z doit passer par ses services et imposer aux Réunionnais le coût le plus élevé et surtout la consommation de lait et viande bovine malade interdit en France et dans toute l’Europe.

  2. Je confirme « sa capacité d’écoute et sa force de persuasion en faisaient un meneur d’hommes à l’autorité naturelle reconnue unanimement. » ainsi que sa grande humanité et sa joie de vivre.

    Je le connaissais très personnellement depuis plusieurs décennies. Sa joie de vivre, sa bonne humeur et ses belles qualités humaines vont nous manquer.

    Pensées à ta famille et à tes amis mon cher Roger.
    Aujourd’hui, nous te pleurons

  3. J’ai eu l’honneur de servir l’élevage reunionnais pendant 13 ans, sous ses ordres à la CPPR,puis à l’Urcoopa, puis à la SCAAR.
    Roger, un homme exemplaire,un chef et un ami.Que de bons souvenirs.hommages mérités à un homme parti trop tôt .Le développement de la Réunion lui doit beaucoup.

Répondre à FRANCOIS BARJOU Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Kamélia Express : les jeunes à la poursuite de demain

Article suivant

Sainte-Marie : l’école primaire Ravine Coco saccagée

Free Dom