Décès d’Eliana 2 ans à St-André : la mère remise en liberté conditionnelle à quelques jours du procès

1 min de lecture
5

Le collectif Eliana qui s’est mobilisé à la suite du décès de cette petite fille de 2 ans, survenu en 2018, à Saint-André, a révélé que la mère de la petite fille serait actuellement libérée et placée sous surveillance électronique après un an d’incarcération.

Avec son compagnon, le ti Père d’Eliana, elle devrait être fixé sur son sort la semaine prochaine. Ensemble, ils seront jugés devant la cour d’assises de Saint-Denis dès lundi 3 mai pour des faits de “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur mineure de moins de 15 ans par personne ayant autorité”.

Le collectif dénonce ainsi la remise en liberté sous contrôle judiciaire de cette maman. Il dénonce par ailleurs la tentative d’acquittement du ti Père, par Me Fabian Babas, l’avocat qui estime que son client “est innocent”.

Pour rappel, le 28 mars 2018, Eliana avait été retrouvée sans vie dans sa chambre, à Saint-André, sur fond de soupçons de maltraitances.

 

5 Commentaires

  1. Ah ben ma pu de mot mots pour la justice française…… ah ce demander si la justice française a une conscience. …….vous vous rendez compte combien a souffert cette enfant. …..

  2. C le job de l avoxat de faire acquitter son client … rien de surprenant.
    La maman peut respirer qqs jours de tts les facons elle sera acquittee

  3. J’espère que cette femme qui ne mérite pas le nom de mère , n’aura jamais d’autre enfants de sa vie. Si elle est acquittée, c’est nier les souffrances de cette petite victime et donner l’impunité à tous les monstres qui violentent et tuent leurs enfants. Une condamnation exemplaire pour cette ignoble femme et son compagnon qui fasse réfléchir, (si ils en sont capables) les “parents” qui osent maltraiter leurs enfants.

Répondre à Tutgadt Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

“Un bon rougail guêpes ou une bonne friture” (VIDÉO)

Article suivant

Covid-19 : Mayotte, meilleure élève de la France, avec un taux d’incidence de 53,3 pour 100 000 habitants

Free Dom