Défi relevé pour les petits ambassadeurs de la lutte anti-gaspi !

dans Collectivités/Saint-Paul

Ce lundi 24 juin, les élèves de l’école primaire Mont Roquefeuil impliqués dans la lutte contre le gaspillage alimentaire se sont vus décerner un diplôme pour leur effort fourni tout au long de l’année scolaire. Grâce aux actions de prévention et de sensibilisation, les élèves des classes de CE2 et de CM1/CM2 ont réduit efficacement leurs déchets alimentaires.

Tout a commencé par un constat… Il y a trop de gaspillage dans les cantines! Trop de nourritures jetées. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaire de Saint-Paul, l’école de Mont Roquefeuil à Saint-Gilles, a été choisie comme école pilote. Accompagnés par SCOOP RD2A, les marmailles et le personnel de la restauration scolaire ont mis en place des actions de prévention de lutte contre le gaspillage alimentaire, des actions simples mais redoutables.

Le gaspillage alimentaire est passé de 44% à 34% en six mois

Depuis le mois de décembre, trois campagnes de pesée alimentaire ont permis de récolter des données quantitatives afin d’établir un état des lieux et de mettre en place des mesures ciblées.
Bilan de cette aventure, le gaspillage est passé de 44% à 34% !
Défi relevé pour ces marmailles qui découvrent avec enthousiasme que les efforts ont payé. Ils découvrent avec bonheur les statistiques.
Pour rentrer davantage dans les détails, c’est sur le fromage et le pain que le gaspillage a le plus baissé.
Cela a été rendu possible notamment grâce à des actions concrètes lors du repas. Si l’on prend le service du pain par exemple, “chaque enfant se sert dorénavant en se demandant à chaque fois s’il allait le manger”, commente Mélanie Perche de la Société Coopérative et Participative d’Ingénierie de Projets. Le service du fromage et du dessert a également été décalé et présenté de façon non systématique.
Résultat : le taux de déchets en formage est passé de 38% à 5% ! Pour le pain, le taux de déchets avoisinait les 87% au début de l’expérience ! Aujourd’hui, il est passé à 26%. C’est dire !

Un projet collectif pour une prise de conscience sur le gaspillage alimentaire 

Les marmailles ont le sourire aux lèvres. Ce projet collectif leur a permis de mieux comprendre leur façon de manger, les avantages d’une alimentation diversifiée et équilibrée, les conséquences du gaspillage alimentaire sur l’environnement, l’importance de goûter un plat avant de le refuser… Une prise de conscience s’est opérée chez ces écoliers.
Bien sûr, il a fallu réadapter parfois quelques recettes. À l’image des pâtes à la créole qui sont devenues des pâtes au beurre, faisant l’unanimité chez nos chers petites têtes brunes ! Conséquences de ce changement de recette : on est passé de 51% à 21% de taux de déchets pour les pâtes au beurre.

L’école de Roquefeuil, une référence anti-gaspi dans l’ouest 

Toutefois, ces efforts restent à consolider pour ne pas perdre les bonnes habitudes acquises tout au long de cette année. “La sensibilisation se travaille dans la durée. L’école de Mont Roquefeuil, site pilote, doit travailler sur les bonnes pratiques pour qu’elle devienne un modèle à l’échelle de la commune”, encourage Mélanie Perche, ingénieur à la Société Coopérative et Participative d’Ingénierie de Projets.
Pour les soutenir dans cette démarche, un diplôme a été décerné aux ambassadeurs du tri ainsi qu’au personnel de la restauration scolaire, tout aussi motivé que les marmailles.
Et comme le souligne justement Thierry Martineau, élu délégué au sport et à l’aménagement des complexes sportifs de proximité présent lors de cette remise de diplôme : “Il ne s’agit pas de faire une expérience sur le moment, il poursuivre cette aventure dans une autre école. Cela permettra de faire un lien entre les deux et consolidera ces bonnes actions.” Sur ces derniers mots, toutes nos félicitations aux petits ambassadeurs de Mont Roquefeuil et bonne continuation !

 

Poster un Commentaire

avatar