Délivrance des certificats de décès à la Réunion : René Sotaca se félicite de la position du ministre de la Santé

4 min de lecture
3

S’il y a bien un élu qui est monté au créneau plus d’une fois sur cette problématique, c’est bien le conseiller départemental de Sainte-Suzanne, René Sotaca. Ce dernier, en compagnie de l’élue de la majorité municipale de Sainte-Suzanne, Sarah Assama, nous avaient sollicité il y a plus de deux ans afin d’interpeller les pouvoirs publics et venir en aide aux familles concernant ce problème. Une préoccupation que le ministre de la Santé, François Braun, semble avoir bien comprise et qui pourrait suivre un cheminement positif dans les semaines ou mois qui viennent. Raison pour laquelle, René Sotaca, qui suit attentivement ce dossier, appelle à présent à la rescousse les parlementaires de notre île pour donner encore plus de force à ce combat qui va se jouer à l’Assemblée nationale. Voici le communiqué de presse du conseiller départemental de Sainte-Suzanne :

Depuis maintenant plus de deux ans je n’ai cessé d’attirer l’attention des pouvoirs publics à la Réunion sur la situation très difficile vécue par les familles réunionnaises qui ne peuvent avoir accès à un médecin la nuit, les jours fériés ou en fin de semaine afin de constater le décès de leur proches. Dans un contexte tragique de la perte d’un être cher, s’ajoute alors l’angoisse de ne pas pouvoir entamer les formalités administratives en l’absence d’un certificat médical de décès. C’est la raison pour laquelle j’ai proposé, en partenariat avec madame Sarah Assama, infirmière libérale et conseillère municipale de Sainte Suzanne, que des dérogations réglementaires soient introduites à titre expérimental à la Réunion afin que des infirmiers libéraux puissent être autorisés à se substituer aux médecins pour constater les décès.
Je ne peux donc que me féliciter de la position exprimée par le ministre de la santé lors de son dernier séjour à la Réunion, lequel se déclare disposé à envisager une telle solution afin de pallier à la pénurie de médecins la nuit, les weekends et jours fériés. J’invite solennellement nos députés et sénateurs à se saisir pleinement de cette question lors de l’examen prochain par le Parlement, d’un amendement au Projet de Loi de Financement pour la Sécurité Sociale pour 2023. Le comité de pilotage ad-hoc mis en place par le Département et auquel je participe apportera tout son concours nécessaire à la résolution de cette problématique ».

Il y a deux ans, René Sotaca et sa collègue Sarah Assama, infirmière libérale et conseillère de la majorité municipale à Sainte-Suzanne, avaient tenu un point-presse afin de tirer la sonnette d’alarme sur cette problématique. (Crédit photos : Yves Mont-Rouge)

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Il connaît nullement le dossier. Il est prévu une expérimentation mais aucun député ni élu avait sollicité le gouvernement pour que la Réunion soit choisie prioritairement ou candidate à cette expérimentation lorsque d’une députée renaissance avait déposé un amendement dans ce sens dont le 49-3 vient de valider. Maintenant que chacun veut faire la récupération c’est de la bassesse. Il a suffi d’un courrier de lecteurs lambda voir le quotidien du 22 novembre ou IMAZPRESS du 21. Heureusement que le président du conseil départemental M. Melchior a pu interpeller le Ministre de la santé sur ce sujet. Un conseil, c’est quand le Ministre est là qu’il faut l’interpeller, après dire que c’est grâce à vous, CENTON, NAILLET, RATENON….C’EST GRÂCE À CYRILLE MELCHIOR QUE LE DOSSIER À PRIS UNE AUTRE TOURNURE. MÊME LE MINISTRE NE SAIT PAS CETTE PROBLÉMATIQUE. tirer la sonnette d’alarme c’est une chose, interpeller le Ministre c’est autre chose. Soyez modeste, il faut donner à M. Melchior ce qui lui revient. Je dirai même que c’est grâce à FREEDOM C’EST SA VICTOIRE ET DE SES AUDITEURS.

  2. Vive radio Freedom, la seule radio que les auditeursi ont pu s’exprimer ses souffrances en direct . Dont est le résultant. Sans Freedom pas de solution M. Sotaca.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une fin d’année intense pour l’amélioration des conditions de travail (PHOTOS)

Article suivant

Journée du Handicap : ansanm nou la relèv le défi ! (PHOTOS-VIDÉOS)

Free Dom