Démission de la ministre des Outre-mer : réactions des élus réunionnais

4 min de lecture
11

Jean Hugues Ratenon, député de La Réunion 

Comme pressentit depuis quelques jours, c’est désormais officiel. Madame Yaël Braun Pivet démissionne de son poste de ministre des Outre-Mer après y avoir été nommée le 20 mai dernier. Voilà une illustration de ce que représentent les territoires ultramarins aux yeux du gouvernement d’Elisabeth Borne, et donc du Président Macron. En effet Madame Braun-Pivet, l’ex-ministre des Outre-mer vise aujourd’hui la présidence de l’Assemblée Nationale. En quelque sorte, le ministère des Outre-Mer n’a été qu’une voie de garage dans l’attente d’être nommé ailleurs.

Pourtant, ils sont conscients qu’un malaise persiste dans les Outre-Mer. En effet, les Outre-Mer n’ont pas hésité à sanctionner Macron dans les urnes en avril dernier. Au premier tour comme au deuxième tour des présidentielles, Emmanuel Macron a été battu. Rebelote pour les législatives, la population ultramarine a encore dit non à Macron en privilégiant des candidatures NUPES qui portent un vrai projet d’urgence sociale notamment pour les Outre-Mer.

En ma qualité de Député, je demande encore une fois au gouvernement d’arrêter de considérer les Outre-Mer comme un plan B, mais de faire des Outre-Mer une richesse pour la France. Je demande à ce que le gouvernement soit responsable. Pourquoi nommer Madame Braun-Pivet si elle-même ne veut pas en être la ministre ?
Cela montre qu’elle n’avait pas de projet pour les territoires ultramarins et que nous étions sur le point de perdre 5 années encore. Nous devons le dire avec beaucoup de fermeté et de sincérité, nos territoires souffrent et ont déjà été négligés depuis 5 ans par Macron. C’est pour cette raison, que Macron devra prendre en compte le message des OutreMer et que le gouvernement se penche véritablement sur les problématiques existantes. L’amélioration du pouvoir d’achat, de la santé, du service public, la vie de nos étudiants … ne peuvent plus attendre.

Philippe Naillet, député de La Réunion

Le message d’urgence sociale, économique et environnemental envoyé par les électeurs ultramarins lors des dernières élections présidentielles et législatives n’a toujours pas été entendu. La nomination de Yaël BRAUN-PIVET au ministère des Outre-mer le 20 mai dernier et la fin de ses fonctions ce 26 juin ne peut être qu’interprété comme un signe de mépris pour nos territoires. Je regrette bien entendu cette décision.

Les défis sont en effet nombreux pour rétablir la confiance envers nos populations et relancer nos économies. En effet, la crise sanitaire et le conflit en Ukraine ont eu des impacts sur les cours des matières premières, le prix du fret et le pouvoir d’achat.

C’est aussi un mauvais message envoyé en pleine crise des négociations pour la prochaine convention « canne-sucre » et ce, alors que les planteurs font face à de grandes difficultés. Nous devons continuer le travail pour accompagner cette filière dans sa transition en valorisant mieux notre savoir-faire local.
J’appelle à un changement de paradigme afin que les Outre-mer puissent être pleinement associés. Nous devons agir et participer aux politiques publiques afin de protéger nos familles, accompagner nos entreprises pour retrouver la confiance et préparer ensemble l’avenir de nos territoires.

11 Commentaires

    • Je pense que quoi qu’il dise, ça te passe en travers de la gorge.
      Des fois c’est comme ça, tu peux pas piffrer quelqu’un et toi même tu sais pas pourquoi.
      Même le jour où il dit un truc de bien, tu trouveras une insulte.
      On t’en veut pas, la nature humaine est compliquée.

  1. On s en fout !! Nous ne sommes plus à une aberration près avec ce mini macron !!! Qu elle se casse et pourquoi pas u. Mahorais comme minis des outres mers….

  2. Mr Ratenon , je demande ci , je demande ça en commentaire ici à la Réunion ! non Mr Ratenon c’est labas en l’assemblé qu’il faut avancé ci et ca !!! parler pour rien y appelle ça !! parler pou donne la bouche ! ce que la NUPES y avance dans leur revendication , c’est absolument vrai sur certain point .. le pouvoir d’achats …les ruménérations  » de la classe d’en bas !  » la revalorisation des retraites . Mais dites un coup , vous , haut et fort, ce qu’ou revendique pour les gens de la région de l’est et de la Réunion ds son ensemble ! dites un coup va !! rabache pas ce que la finne dit depuis un moment ! sorte a nous unn deux revendications provenant de out part , na war un coup va !! si ou avance un , ou des bons trucs ou va gagne le point , mais …arréte dit en commentaire ou demande ci ou demande ça ici !!! bien calculer , En faite.. la pas besoin 5/6 députés pou aller dire les mémes choses labas c’est un gaspillage d’argent là !!! unn la cé !!! l’argent voyages et tout tout !peut et doit serve à étre mieux utiliser …zot , aou , qui pronent pour le social , voila un bon revendication !!! est ce que ou la déja pense ça !!!! non..batt karé !!..sinon rienk pou léve le doigt !! voila pourquoi la république ..Mister Mélenchon la besoin députés outre mer !!! pou léve le doigt , pou fait le compte !!!

  3. Tou sat i komant i di ninport kwé. Eske zot i giny fé sat RATENON i esay fé pasé. Zordi li lé si, li lé sa. Prézant à zot, pran le kouraz kom li, aprè zot va pouvwar à port zot komantèr. Apré réyoné la donn lio bann dépité éli, lo pouvwar, lèss à zot travay, nana si zan pou atann. Si zot lé pa o top, retournman dan si si zan. Zot lé dakor ???

  4. Tou sat i komant i di ninport kwé. Eske zot i giny fé sat RATENON i esay fé pasé. Zordi li lé si, li lé sa. Prézant à zot, pran le kouraz kom li, aprè zot va pouvwar à port zot komantèr. Apré réyoné la donn lio bann dépité éli, lo pouvwar, lèss à zot travay, nana si zan pou atann. Si zot lé pa o top, retournman dan si si zan. Zot lé dakor ???

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Samuel Perche-Jeannet, président de l’association Requeer agressée à St-Pierre

Article suivant

Madagascar : ne pouvant pas les revendre, ils préfèrent brûler 800 kilos de confiseries plutôt que de les redistribuer

Free Dom