Démission de Nicolas Hulot : les politiques réagissent…

dans Actualités/Infos Réunion

Nous l’avons appris ce matin Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique, démissionne de ses fonctions. “Je prends  la décision de quitter le gouvernement, je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie que l’on est à la hauteur sur ces enjeux là”, a-t-il déclaré visiblement ému

Attristée par cette démission, Yvette Duchemann conseillère départementale a été l’une des premières à réagir, écoutez :

 

Jean-Hugues Ratenon :  “un acte de courage”

“Je salue la décision courageuse de l’ancien ministre de la transition écologique de quitter le Gouvernement. Un ministre avec « peu de pouvoirs, peu d’influence » selon ses propres termes pour justifier sa démission. Oui Nicolas HULOT était un peu « l’intrus », une erreur de casting dans ce Gouvernement nucléariste. Il s’est laissé, comme beaucoup, attiré par les chants des sirènes de MACRON, mais il s’est vite rendu compte que les industriels, les multinationales, passeront bien avant lui au Gouvernement et bien avant la grande cause de l’écologie.

Juste un exemple : récemment, il a applaudi des 2 mains la condamnation de Monsanto aux USA contre le glyphosate cancérigène. Pourquoi alors, écrivait notre groupe parlementaire dans un communiqué le 19 août dernier, les députés de la République en marche ont-ils voté contre notre amendement en faveur de l’interdiction immédiate de ce pesticide ? Pourquoi Macron a-t-il cédé aux décisions de Bruxelles autorisant pour 5 ans encore la diffusion du glyphosate ?

Nous disions à l’ex ministre de la transition écologique qu’il était au pied du mur. Son honnêteté de reconnaitre publiquement que les « lobbies sont là », « qu’on s’évertue à entretenir un mode économique responsable de tous ces désordres climatiques », « que l’écologie n’était pas la priorité du Gouvernement », mérite respect. Espérons que cette démission, coup de tonnerre, provoquera un électro choc pour amener ce Gouvernement à la raison et de mener une vraie politique de la transition écologique au lieu de participer à la destruction de notre planète et des humains.

Devant les dernières annonces du Gouvernement qui vont saigner encore plus les pauvres, les retraités, souhaitons que d’autres ministres fassent leur examen de conscience et suivent l’exemple de Nicolas Hulot. Que des députés de la République en Marche en fasse de même et rejoignent les groupes d’opposition à l’Assemblée Nationale, en particulier la France Insoumise, afin de mettre un arrêt à cette politique désastreuse.”

Ericka Bareigts : “Nicolas Hulot envoie un signal fort…”

La députée de la 1ère circonscription “salue le courage de Nicolas Hulot qui se bat pour ses convictions. Je salue sa persévérance à vouloir changer, bousculer les schémasétablis pour protéger notre environnement et la santé des Français. Sa volonté n’aura malheureusement pas suffi à mobiliser le gouvernement sur ces questions. C’est un des ministres d’ouverture qui s’en va, signe d’un durcissement de la ligne gouvernementale contre l’écologie, contre les plus fragiles. C’est aussi le signe que l’écologie n’est pas une priorité pour ce gouvernement”, écrit-elle.Selon Mme Bareigts,
“Nicolas Hulot envoie un signal fort : l’intérêt commun doit passer au-delà des intérêts personnels”.

Didier Robert: “Je tiens à rendre hommage à la pugnacité et l’engagement” de Nicolas Hulot 

« Le Ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot, fait le choix de quitter ses fonctions au sein du Gouvernement. Je ne commenterai pas les raisons qui ont motivé cette décision. Je tiens cependant à rendre hommage à la pugnacité et l’engagement avec lesquels, il a porté ses dossiers en faveur de la sauvegarde de notre patrimoine naturel. Lors de notre dernière rencontre en mars dernier à l’Elysée, il a fait montre d’un grand intérêt concernant l’inscription du Chemin des baleines au Patrimoine Mondial de l’Unesco, mais également à la création d’une agence inter régionale de la Bio diversité. Invitation avait alors été faîte au Ministre, à se rendre à la Réunion dans les prochains mois à l’occasion de l’installation de cette agence. L’invitation faîte à l’homme engagé, pour lequel j’ai beaucoup de respect, elle, est toujours d’actualité. »

Vanessa Miranville: “tristesse, déception et espoir….”

“Tristesse, déception et espoir sont les 3 mots qui me viennent spontanément à l’annonce du départ de Nicolas Hulot du  gouvernement. Tristesse pour lui-même en premier lieu car après toutes ces années lutte, après avoir refusé d’être ministre auprès de François Hollande pour ne pas dénaturer sa lutte et se valeurs, puis finalement trouvé un compromis avec Emmanuel Macron, il en vient à démissionner pour ne pas se soumettre à des compromissions avec les lobbies. Triste car est triste une personne qui perd la foi comme il le dit. Déception car tous ceux qui luttent pour la biodiversité et le développement durable avaient ressenti la même joie que Nicolas Hulot d’avoir enfin un ministre qui allait pouvoir “faire avancer les dossiers”, traduire en actions les espoirs de toute une génération. Tous avaient ressenti les mêmes espoirs de voir s’opérer enfin une transversalité entre les différents ministères pour la défense de ces valeurs. Mais malgré la grande inquiétude qui peut planer avec cette démission sur les autres dimensions que sont le transport et l’énergie par exemple, eh bien l’espoir reste là tout de même. L’espoir que Nicolas Hulot va continuer ailleurs la lutte qu’il mène et que nous voulons continuer à mener avec lui. Cette lutte, les citoyens peuvent y contribuer, de même que les collectivités locales, tous nous pouvons apporter notre part du colibri.”

Daniel Gonthier : le départ de Nicolas Hulot est “une scission nucléaire”

“Doit-on s’étonner du départ de Nicolas Hulot du gouvernement Philippe ou doit-on plutôt s’étonner de la manière dont celui-ci a été annoncé aujourd’hui, sans même que l’exécutif ne le sache ?

La décision prise est tardive mais elle reste courageuse. A l’heure où nous avons déjà commencé à consommer en 2018 les ressources naturelles que notre planète Terre ne produira qu’en 2019, l’écologie ne peut plus souffrir de ce double-discours permanent du gouvernement, qui n’est qu’une couverture de sa véritable action en faveur des lobbies privés. Nicolas Hulot n’aura été qu’une caution, au sein d’un exécutif sans cap, qui ne connaît ni sa droite, ni sa gauche.

La gravité de cet événement doit éveiller nos consciences. Un autre chemin doit être emprunté pour enfin promouvoir le développement durable dans le Monde, en Europe, en France et tout spécialement à La Réunion, haut lieu de la biodiversité”, écrit le maire de Bras-Panon, vice-président du Département et président du Parc national des Hauts.

Ulrich Quinot: “Une cruelle désillusion!”

C’est avec une profonde déception que j’ai pris connaissance de la démission du gouvernement de Monsieur Nicolas HULOT, Ministre d’Etat en charge de la Transition Ecologique. Le programme du candidat Macron était relativement timoré sur ce sujet sensible du développement durable. La caution morale que Monsieur HULOT représentait pour le Président de la République n’aura pas tenu plus d’un an. Sa décision courageuse met en lumière la puissance des lobbys auprès du Chef de l’Etat. La France a pourtant un rôle important à jouer en ce qui concerne les problématiques de la transition écologique, du changement climatique, de la préservation de la biodiversité, de la protection de notre environnement… Je souhaite que cette démission amène le gouvernement à prendre conscience des priorités et des attentes des Français et des Réunionnais sur cette thématique. Elu député, je porterai à l’Assemblée Nationale mes propositions pour la protection du territoire, notamment en matière d’écologie.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Dormons tranquille, il faut leur faire confianceLilouroutard62noé Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noé
Invité
noé

Ministère inutile et sans valeur juste pour embêter les usines !

routard62
Invité
routard62

Bravo, si effectivement vous ne pouvez rien faire , vous avez pris la bonne décission avec 14 mois a ne rien faire

Lilou
Invité
Lilou

“Quand le dernier arbre sera abattu,la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors l’humain s’apercevra que l’argent ne se mange pas …”

Dormons tranquille, il faut leur faire confiance
Invité
Dormons tranquille, il faut leur faire confiance

parmi les adherents de la FDSEA, le groupe agroindustriel Avril, qui importe au moins 100 000 tonnes d’huile de palme par an en complément du colza français pour produire du biodiesel, n’a pas aprecié que le groupe Total obtiennent l’autorisation d’importer 450.000 tonne d’indonesie. 80% des insectes ont disparu en europe en seulement 30 ans. Le permafrost commence deja a fondre et libere des tonnes de methane et de carbone. Ce sont des millions de migrants qui vont devoir se deplacer. Guerres et castrastrophe vont s’enchainer jusqu’a ce qu’un trump ou un poutine appui par erreur sur le bouton nucleaire… Lire la suite »