Département : deux rapports de la Chambre régionale des comptes au menu (VIDÉOS)

9 min de lecture
7

Les élus du Département se sont retrouvés ce mercredi matin, 28 juillet 2021, pour la deuxième session plénière, depuis les dernières élections.

Une session consacrée dans un premier temps à la mise en place des commission et aux délégations des vice-présidents.

Amandine Hoareau, la benjamine de l’assemblée a procédé à l’appel des élus présents :

Mais avant d’aborder ces deux sujets, il faut savoir que l’assemblée devait examiner deux rapports de la Chambre régionale des comptes. Deux rapports rendus publics ce matin dans l’hémicycle. Ils sont relatifs au fonctionnement de la boutique de l’antenne parisienne du Département située dans le 4e arrondissement, et à la gestion des ressources humaines de la collectivité à la Réunion.

En fait, la Chambre régionale des comptes avait, à l’époque de la présidence assurée par Nassimah Dinar,  montré du doigt la gestion de la galerie artisanale qui était située au rez-de-chaussée de l’antenne de Paris. Quant aux ressources humaines du Département de la Réunion, sous la présidence de Cyrille Melchior, cette fois, les gendarmes des collectivités avait ciblé des recrutements pas toujours aux normes au cabinet de l’actuel président. Mais selon ce dernier, tout a été régularisé en tenant compte des observations de la CRC. Ecoutez Cyrille Melchior, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Un projet de mandature en novembre prochain

La séance de travail avait débuté par le mot du président Melchior. Lequel a mis l’accent sur “la nécessité de travailler ensemble au service des Réunionnais”, au-delà de la majorité et de la minorité. Il y a eu le temps des élections, de la campagne électorale, le peuple a tranché. “Il faut maintenant se mettre au travail”, a-t-il, d’autant que les défis à relever sont immenses. “Travailler ensemble” au sein de l’assemblée, mais “travailler ensemble” également avec l’Etat, la Région et tous les autres partenaires. C’est ce qu’explique le président Cyrille Melchior :

Cyrille Melchior est longuement revenu sur sa récente rencontre avec Huguette Bello, son homologue de la Région.

“Nos premiers échanges ont permis d’affermir cette volonté, évoquée lors de mon investiture, de travailler de façon coordonnée en vue de bâtir et porter des projets conjoints. Cela se traduit par un souhait partagé d’harmoniser les compétences de nos institutions respectives et de coordonner nos actions sur des thématiques qui seront définies prochainement. Elles doivent être portées au sein de la Conférence Territoriale de l’Action Publique dont une première réunion devrait se tenir au mois d’octobre prochain. Dès ce début de mois d’août, les services respectifs de la Région et du Département doivent se réunir régulièrement en vue de la préparation de cette Conférence à laquelle vous serez associés. Je me réjouis bien évidemment de cette vision convergente de travailler ensemble pour faire gagner La Réunion et les Réunionnais. Le sens de l’intérêt général doit et devra prédominer dans l’engagement conjoint qui sera le nôtre durant les prochaines années”.

L’exécutif départemental a également abordé un autre point, à savoir “l’avancement de la préparation de notre projet de mandature. Le travail a déjà démarré avec un premier séminaire qui a réuni les élus de la majorité ainsi que les services le 21 juillet dernier. Cette réunion a permis d’esquisser les premiers grands enjeux de notre projet. Ce travail se poursuivra le 18 août prochain avec l’organisation d’ateliers qui permettront, thématiques par thématiques, de détailler les orientations et actions stratégiques de notre projet de mandature et de ses modalités de mise en œuvre et de suivi, pour une présentation en séance plénière en Novembre prochain”.

Une direction générale adjointe des Proximités et une Direction consacrée à la jeunesse

Cyrille Melchior a annoncé la volonté de de l’équipe majoritaire “de renforcer la proximité de notre collectivité auprès de nos concitoyens. Cette décision, mes chers collègues, est le fruit d’un constat unanimement partagé à travers nos rencontres et nos échanges réguliers avec la population qui a exprimé la nécessité pour le Département d’être encore plus proche de ses administrés. C’est la raison pour laquelle je demande la mise en place d’une DGA des Proximités Renforcées telle qu’indiquée dans la présente note d’information.

Je souhaite également que nous puissions mettre en œuvre une Direction consacrée à la jeunesse afin de mettre en place un véritable service regroupant tous nos dispositifs en faveur de la jeunesse réunionnaise, pour davantage de cohérence et d’efficience de l’action publique départementale”. Le président a tenu à donner la parole à Shirel Gouraya, la présidente du conseil départemental des jeunes, présente à cette assemblée plénière.

Nassimah Dindar en discussion avec Gilles Hubert. (Crédit Photos Yves Mont-Rouge)

Nassimah Dindar est intervenue à plusieurs reprises, interpellant souvent le président Melchior. Elle a présidé cette collectivité durant 14 années. Même si elle ne fait plus partie de la majorité, la sénatrice considérée un peu comme “l’électron libre” de l’assemblée  estime que “tous les élus travaillent pour la population qu’ils soient dans la majoroté ou dans l’opposition”. Ecoutez Mme Dindar au micro d’Yves Mont-Rouge :

Les élus ont voté à l’unanimité le règlement intérieur du Département. Toutes les commissions ont été mises en place. Au total 6 commissions avec 10 membres chacune. Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir la composition des commissions.

Commiss° Spécialisées

L’assemblée a ensuite voté l’ensemble des délégations accordées aux vice-présidents pour le bon fonctionnement de la collectivités. Nous vous les présenterons dans le courant de la journée.

Trois motions ont par ailleurs été adoptées à l’unanimité. La première, “pour une égalité et une équité de traitement des Réunionnais dépendants et vulnérables”; La deuxième relative “à la gestion et à la mise en œuvre du FEADER 2023-2027 dans le cadre du futur Plan stratégique national” et la troisième relative à “l’impact de l’augmentation du coût du frêt sur les filières agricoles”.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

  1. c est marrant ils veulent travailler ensemble département et région mais pourquoi ne pas se rassembler en une assemblée unique la raison serait de ne pas pouvoir placer les copains coquins qu ils nous le disent puisqu’ils veulent travailler ensemble la réunion des deux assemblées bordel
    ..

  2. c est marrant ils veulent travailler ensemble département et région mais pourquoi ne pas se rassembler en une assemblée unique la raison serait de ne pas pouvoir placer les copains coquins qu ils nous le disent puisqu’ils veulent travailler ensemble la réunion des deux assemblées bordel
    ..

  3. les ressources humaines de cette collectivité méritent un grand coup de balai…. que des embauches copinages et des saint paulois i rentent en masse

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Stéphanie Poïny-Toplan : « comme Obélix, suis tombée dans la marmite (politique) dès mon plus jeune âge »

Article suivant

Huguette Bello : «la Région est endettée à plus de 1 milliard et 200 millions d’euros; L’heure de vérité a sonné…» (VIDÉOS)

Free Dom