Deux médecins condamnés pour facilitation de trafic d’artane au Tampon

1 min de lecture
6

L’affaire avait éclaté au grand jour au mois de juin 2019, et a vu son épilogue hier devant le tribunal de Saint Pierre.

Deux médecins ont été condamnés à 10 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende, pour avoir facilité un trafic d’artane, orchestré par une tamponaise et son conjoint. Nathalie et son compagnon toxicomane Mohammad, avaient monté une structure associative baptisée “Aid a nou”, censée venir en aide aux toxicomanes, sauf qu’ils en profitaient pour récupérer les cartes vitales, pour se faire délivrer chez certains “médecins partenaires”, des ordonnances, et se faire délivrer les médicaments par la suite sous couvert de “légalité”. 20 000 cachets seront ainsi prescrits. Pour leur défense, les médecins avaient indiqué ignoré les activités du couple et avoir été victimes de leur “bagout”.

Nathalie et son compagnon auraient agi entre 2014 et 2016 et leur trafic leur aurait rapporté un bénéfice de plus de 80 000 euros.

Le délibéré a donc été rendu ce 8 Août. Nathalie s’est vue condamner pour sa part à deux ans de prison ferme, la même peine a été prononcée pour son conjoint.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



6 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox