Développement durable : opération « Mi aime mon Kartié prop » au Gol

3 min de lecture

L’action portée par l’Association « Dan la kour » a été financée par un fond d’initiatives de proximité (FIP) de la ville et a rassemblé un panel d’associations sensibilisées à la protection de l’environnement et au développement durable.

Les élus, Brigitte Charles en charge de la propreté urbaine et Jean-Michel Florency, délégué à l’embellissement de la ville, Pascal Mangué, élu du quartier, Flora Etcheverry, vice-présidente du Conseil Départemental et Dominique Rivière-Amazingoi, élue du quartier, ainsi que les agents du service environnement ont accompagné la centaine d’écolos en herbe tout au long de cette matinée.

Après une bonne heure à ramasser des déchets dans la rue sous les conseils de agents du service environnement, 1ère halte dans le parc ravine piment pour les enfants au stand de GAB 974 (Groupement des Agriculteurs Biologiques de La Réunion). Là, les petits découvrent les senteurs du thym, du persil et ont droit à une dégustation de bananes bio et de tomates arbustes, un goût nouveau pour beaucoup d’entre eux.

La balade s’est poursuivie ensuite avec Ti Planteur, association pro-upcycling qui expose ce jour là, des meubles divers mais surtout un sapin de Noël en bois de palettes qui en intrigue plus d’un.

Un peu plus loin, ce sont les Inséparables, association sociale et culturelle du quartier, qui offraient un moment découverte de toutes les créations possibles avec des capsules ou des bouteilles et bouchons en plastique…

L’association « ONG l’Homme et l’environnement de La Réunion » coordinateur territorial Kolportaj pour la CIVIS et le groupe GRANDDIR présentaient également des objets qui ont fasciné les enfants.

Avant de quitter le parc où Carole et Daniella, « les Sistas Painters » qui se sont rencontrées le matin même, préparent le tableau souvenir de la journée, dernière halte pour tous au stand de maloya avec l’association « 1 2 3 Fanm » et le groupe Zarlor.

Au travers de cette matinée de sensibilisation, co-construite par les habitants, les équipes pédagogiques des écoles, les associations et la ville de Saint-Louis tous espèrent marquer encore les esprits et créer une vraie synergie contre le fléau des déchets et dépôts sauvages.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un groupe local de traitement de la délinquance créé à La Réunion

Article suivant

Les chiffres repartent à la hausse avec 2 décès et 1 875 cas de Covid-19 recensés en 7 jours

Free Dom