Didier Robert peut-il exister politiquement  sans les « dinosaures » ?

dans Edito de Yves Montrouge/Politique

Olivier Hoarau, maire sortant du Port, n’a pas apprécié les deux lignes écrites dans l’édito de vendredi dernier. J’écrivais en effet que, selon les mauvaises langues, il pourrait succéder à Huguette Bello dans la 2ème circonscription (si cette dernière était élue bien évidemment ) et qu’il laisserait, alors, la mairie aux mains de Loulou Hyppolite, conseiller municipal de l’opposition, qui l’a rejoint depuis. Pas content, Olivier Hoarau s’est fendu d’un texte qualifié de « droit de réponse » pour répondre aux mauvaises langues. Son courrier est relativement long par rapport aux deux lignes qui figuraient dans l’édito. Il tient à préciser : « Je ne quitterai pas mon mandat de Maire pour suppléer Huguette Bello à l’Assemblée nationale après sa victoire aux élections municipales ».

Autre précision apportée par le maire du Port : « c’est simplement faire preuve d’intelligence que de reconnaitre le travail fait par notre équipe municipale et c’est ce qui a amené Loulou Hyppolite à nous apporter son soutien. Et c’est également faire preuve d’intelligence que d’accepter ce soutien et de reconnaitre les qualités humaines et d’engagements de notre camarade Loulou, sans ego et sans une quelconque promesse. Nous sommes animés par le sens de l’intérêt général aujourd’hui, comme hier et pour demain ».

Vous remarquerez au passage que pour Olivier Hoarau, Huguette Bello est déjà élue. Lisez bien la première phrase ! C’est ce qu’on appelle « faire la boue avant la pluie ! ». Les électrices et électeurs ne se sont pas encore prononcés à Saint-Paul, ni même au Port d’ailleurs. Allez, sans rancune ! Cela dit, il n’a pas tort Olivier Hoarau. Faut se méfier des « mauvaises langues ». Tout comme des prétentieux !

Budget Région : tout va bien !

Avant de vous parler des municipales et des candidats qui, à l’instar des « fourmis mordre par temps de chaleur », sortent de terre du lundi au dimanche, je voudrais revenir en quelques mots sur les orientations budgétaires 2020 de la Région et, plus précisément, sur les explications apportées par son président Didier Robert quant à la situation financière de cette collectivité. Lesquelles explications pourraient se résumer en trois lettres : « RAS » (Rien A Signaler). On pourrait même ajouter : « circulez, il n’y a rien à voir ! ». C’est en tout cas la lecture faite par le président Robert pour qui tout baigne à la Région où  la situation financière est « excellente » pour ne pas dire « exceptionnelle ». C’est ce qu’il a dit lors de la présentation, en conférence de presse, mercredi, veille de la session plénière. Huguette Bello, Gilbert Annette et consorts soutiennent le contraire, mais ce ne sont que des élus de l’opposition « qui passent leur temps depuis dix ans » à rabâcher des sornettes », laisse entendre l’exécutif régional. Quid alors des remarques de la Cour des comptes, des magistrats de cette institution qui ont relevé un niveau d’endettement inquiétant, des dépenses pas toujours très claires sur le dispositif de la continuité territoriale ? Pour Didier Robert, rien d’alarmant ! Il maîtrise le « zafer ». Il gère. Selon lui, les clignotants ne sont pas du tout au rouge et la situation est plus que jamais « saine ». Et la NRL ? Elle sera finalisée d’ici à 2023 au pire. En un peu moins de dix ans. IL n’y a pas de roches massives ? « C’est un chantier exemplaire », a-t-il dit à la télé. Et la formation professionnelle ? Rien à craindre ! Et l’aide accordée aux établissements scolaires, les lycées notamment, et dont le manque entraîne parfois des mouvements de grève, comme ce fut le cas au Tampon ? Pas de souci. Tout va bien ! Il explique avoir encore les moyens de sa politique, les moyens « d’assurer tous les engagements » pris par sa majorité. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles. Et quand ça ne va pas, ce ne sera jamais de sa faute. « C’est pas moi, c’est l’Etat ou le Parlement Européen », répond-t-on du côté de la pyramide inversée. Les enquêtes judiciaires en cours, y compris sur la NRL ? Relax ! Il gère. Le parquet a d’autres priorités pour l’instant.

Cinor : des poteaux qui tombent comme des mouches

En parlant de justice, où en est le dossier des cases sans permis de construire de Gérald Maillot, président de la Cinor (et candidat aux municipales à Sainte-Marie), dans les champs de salades de la Bretagne ? J’ai récemment reçu un courrier me signalant un accord cadre à bon de commande pour des travaux de réfection des poteaux d’arrêt de bus PMR du réseau de transport urbain Citalis dans les trois communes de la Cinor (Saint-Denis, Sainte-Marie, Sainte-Suzanne). Un petit bon de près de 18 000 € accordé à la même entreprise de Saint-André pour réparer les poteaux qu’elle avait (mal) posés l’année dernière dans le cadre d’un premier marché dont l’enveloppe dépassait le million d’euros. Il y avait environ 900 poteaux de signalisation des horaires de bus à installer. D’après nos informations, ces poteaux doivent être mis en terre et coulés dans du béton. Or, ce ne serait pas toujours le cas, comme le montre la photo ci-dessous.

Aussi, certains de ses poteaux tombent comme des mouches. En à peine quelques mois, la même entreprise est de nouveau payée pour réparer ou remplacer les poteaux qui avaient été mal implantés. La bonne affaire et pour l’entreprise bénéficiaire du marché et pour un technicien du service concerné souvent couvert de cadeaux, au même titre d’ailleurs que sa hiérarchie. Les cadeaux sont monnaie courante, semble-t-il, au sein de cet EPCI qui n’a pas hésité à bitumer pour plus de 90 000 € un chemin privé pas loin du cimetière intercommunal. On me fait remarquer aussi que ce sont souvent les mêmes entreprises qui bénéficient des marchés. Bref, rien de nouveau sous le soleil. C’est souvent le cas dans les collectivités où l’argent du contribuable n’est pas toujours utilisé à bon escient et dans l’intérêt général.

En revanche, cet argent de nos impôts profite autant que faire se peut aux copains, dont des patrons de BTP, chez qui certains présidents vont prendre le café tous les matins au Chaudron. Même dans les collectivités où la Chambre régionale des comptes relève des irrégularités les plus énormes, leurs responsables continuent à « péter dans la graisse » et à parader en toute impunité. La justice a d’autres chats à fouetter : traquer les trafiquants d’Ectasy, courser les voleurs à la roulotte, verbaliser les automobilistes un tantinet étourdis…

Sans compter qu’il y a des élus, y compris des présidents d’EPCI qui crient sur tous les toits que de toute façon ils n’ont rien à craindre car ils sont francs maçons. Maçons ou pas, les murs aussi solides soient-ils finissent un jour par s’écrouler. Même celui de Berlin est tombé. Au sein des parquets, les magistrats ne sont pas éternels et la roue finit toujours par tourner. Il y a ceux qui classent sans suite les dossiers sensibles, il y en a d’autres qui instruisent.

La stratégie brouillonne du président d’Objectif Réunion

Des collectivités, des communautés d’agglomération aux municipales, il n’y a qu’un pas. J’en arrive maintenant au scrutin de mars prochain. Vous aurez remarqué, comme moi, que les candidats sortent de leur tanière. Chaque jour qui passe apporte son lot de postulants. Cette semaine, c’est surtout la commune de Saint-Paul qui a fait fort. Jugez vous même : conf de presse de Cyrille Melchior et d’un groupe d’élus pro-Sinimalé mardi, conf de presse de Giovani Poire, hier. Déclaration de candidature de Fabrice Marouvin ce dimanche à 9 heures, puis de Joseph Sinimalé, à 10 heures. La semaine dernière, Eric Gangama avait officialisé la sienne. Un peu avant lui, Sandra Sinimalé « la fille de » en avait fait de même. Yoland Velleyen, le 1er adjoint, ne devrait pas tarder à le faire.

Notons aussi que c’est Dominique How Pan Hie qui s’est chargé d’envoyer les invitations presse de Fabrice Marouvin. Dominique et Fabrice se connaissent bien. Ils ont bossé ensemble au cabinet de Didier Robert à la Région. Dominique bosse toujours avec la pyramide inversée à travers la société qu’il a créée. Question : est-ce que le président de Région soutient Fabrice Marouvin ? Mystère et boule de gomme ! Alain Bénard a-t-il le soutien du président d’Objectif Réunion ? Apparemment, non. L’entourage de Sinimalé laisse entendre que Didier Robert sera présent ce dimanche à la conférence de presse du maire sortant de Saint-Paul. Explications avancées : « il n’a pas trop le choix s’il veut exister en 2021, aux régionales. Il a besoin des dinosaures pour survivre politiquement. S’il ne soutient pas Sinimalé, s’il ne soutient pas Virapoullé, s’il ne se rapproche pas de Michel Fontaine, il sera KO debout  aux régionales de 2021».

Reste à savoir maintenant si tous les candidats Saint-Paulois annoncés iront jusqu’au bout ou s’ils ne font pas du bruit uniquement dans le but de se faire remarquer pour pouvoir négocier un « bon petit place bordage » sur la liste du maire sortant. Quel que soit le scénario, ces ex qui deviennent subitement dissidents avant le 1er tour se retrouveront obligatoirement entre les deux tours. Quant à Sandra Sinimalé dont une décision de justice doit tomber en février prochain concernant son inéligibilité, rien ne dit qu’elle pourra se présenter. Pour l’instant, elle occupe le terrain.

Concernant la « sortie » de Melchior, elle n’est pas très surprenante dans le sens où ce dernier sait que sans une victoire du maire sortant, la présidence du Département pourrait être compromise même si sa place de conseiller départemental dans son canton ne constitue pas vraiment un souci pour lui. L’équipe d’élus vus autour de Cyrille Melchior chez « Firmin » mardi dernier pourrait très bien se retrouver à ses côtés aux municipales de 2026 à Saint-Paul… Leur position, à savoir se serrer les coudes jusqu’au bout, reste logique et cohérente car on ne peut pas évoluer durant six ans aux côtés d’un maire, percevoir des indemnités, puis déclarer à la veille des élections que ce dernier « n’est pas bon ». Il fallait démissionner avant dans ce cas là ! Toujours à Saint-Paul, à noter aussi la déclaration de candidature à venir (mercredi prochain) de Jean-Pierre Armoudom d’En Marche.

Pour revenir à la stratégie adoptée par le président de Région, personne n’est dupe pour autant. Toutes et tous, dans le microcosme politique, ont observé la stratégie du président d’Objectif Réunion qui « téléguide » tout un tas de candidats dans les communes. Ranjit Camalon et l’avocat Me Cressein, Sylvie Moutoucomorapoulé, Serge Camatchy et peut-être Léopoldine Settama-vidon (en duo avec Mike Loan Sihou ?) à Saint-André.

Tout en soutenant Jean-Marie Virapoullé. Lequel devrait officialiser sa candidature en janvier, voire en février prochain. Nombreux sont ceux qui avaient encore un doute quant à la candidature ou pas du fils, pensant que le père pourrait revenir en première ligne. Nous avons posé la question. La réponse a été on ne peut plus claire. Jean-Paul Virapoullé serait venu s’il y avait eu un « candidat de poids » à gauche, « mais ce n’est pas le cas, la gauche est divisée ». Donc, comme il nous l’avait annoncé dans l’émission web « l’Entretien » sur freedom.fr, Jean-Paul Virapoullé sera 3ème sur la liste qui sera menée par son fils. Et en cas d’élection, le père prendra la délégation « Grands Chantiers » pour suivre notamment le dossier de l’écotechnoport de Bois-Rouge, la Route des Hauts de l’Est…

A Bras-Panon, Jeannick Atchapa continue à quadriller le terrain. Objectif annoncé : « battre Daniel Gonthier ». Celui du président d’Objectif Réunion est surtout de « faire barrage à Jean-Hugues Ratenon ». C’est ce qui a été dit lors du séminaire politique à la Région il y a deux semaines. En clair, si Daniel Gonthier finit 1er au soir du 15 mars devant Jean-Hugues Ratenon, Jeannick Atchapa, « candidat soutenu par Didier Robert » n’aura pas d’autre choix que celui de faire équipe avec le maire sortant. Faut-il rappeler que certains colistiers d’Atchapa ne sont autres que des élus démissionnaires de l’équipe à Gonthier, qu’ils ont quitté parce que le courant ne passait plus avec le maire ! Les négociations du second ne risquent pas d’être une partie de plaisir. Dans cette commune, d’autres candidats sur le terrain : un ancien policier municipal, Serge Dalleau, et le fils d’un policier municipal bientôt à la retraite.

A Saint-Pierre, on imagine mal Imrhane Moullan et Jean-Gaël Anda se rapprocher de Michel Fontaine si ce dernier est devant, après toute la campagne de dénonciation qu’ont menée les deux premiers notamment sur le fameux « incinérateur » du Sud.

En tout cas, à droite comme à gauche, au centre ou aux extrêmes, toutes et tous mettent le paquet pour essayer de grapiller quelques voix par çi, par là. En sachant que les maires sortants et les candidats des grosses écuries ont quand même beaucoup plus de moyens de persuasion que tous les autres. Mais attention, parfois « ti hache i coup’ gros bois ». Il ne faut jamais sous-estimer les plus « failles ».

A Saint-Benoit, pour son lancement de campagne, le candidat Jean-Patrick Dalleau a fait fort en rassemblant plus de 500 sympathisants. Les organisateurs avancent le chiffre de 700 mais les détracteurs estiment que « près de 200 personnes » auraient été amenés par Daniel Gonthier, le maire de la commune limitrophe. Info ou intox (voir ci-contre article du candidat sans étiquette mais soutenu par Gonthier et Michel Fontaine).

Le PCR soutient Bello qui soutient Piot contre Dejean…

Voyons un peu ce qui se passe à gauche. Au PCR plus précisément. Yvan Dejean, secrétaire général du Parti communiste réunionnais, est candidat à Saint-Louis face, entre autres à un communiste historique, Claude Hoarau. Face à eux, se trouve aussi le docteur Jean Piot. Lequel Jean Piot est soutenu par Huguette Bello, la présidente de PLR. Et laquelle Huguette Bello a le soutien, à Saint-Paul, du PCR. Lequel PCR, fondé par Paul Vergès en 1959, soutient Firoze Gador au Port, mais pas Pierre Vergès, le fils de Paul, lui aussi candidat dans la même commune, face au maire sortant PLR Olivier Hoarau. Vous y comprenez quelque chose ? Si oui, je veux bien une explication sensée et cohérente s’il vous plaît ! Je suis prêt à payer un ou deux cours de formation politique pour ne pas mourir idiot. Merci.

A gauche encore, à signaler la déclaration de candidature d’Eric Fruteau, à Saint-André. Ce dernier a tenu sa conférence de presse sur un parking, près du chemin Lebon. Durant toute sa conférence, il s’est livré à un véritable examen de conscience, à une autocritique pour dire en quelque sorte : « j’ai changé ». Comprenez qu’il ne commetra plus les mêmes erreurs du passé car, avec le recul, il aurait beaucoup « appris ». Du temps où il était maire de la commune (2008-2014), il est dit que son bureau était « digicodé », qu’il ne passait jamais par l’entrée principale de la mairie et qu’il avait pris une voiture de fonction avec vitres teintées pour éviter les administrés. Mais il a changé. Prendra-t-il une décapotable s’il est élu en 2020 ? La route est encore longue quant on sait que ses anciens alliés et lui, y compris au sein du parti, ne peuvent plus manger un grain de sel ensemble.

A propos de voiture de fonction, Maurice Gironcel, élu à la Cinor, vient de déposer sa Golf encore toute neuve pour une voiture hybride toute rutilante. Nombreux pensaient, au niveau de la Cinor, que le maire de Sainte-Suzanne aurait refuser de faire l’acquisition de cette voiture à trois mois des municipales. Ben, non ! Maurice i aime l’auto neuve. Surtout quand c’est pas lui qui paye !

Un mot sur cette hsitoire du travail dominical avec si on puis dire l’affaire de Mr Bricolage. Ce n’est que mon avis, ça n’engage que moi. J’estime que c’est de la grande hypocrisie syndicale. Dans mon esprit à moi, la mission fondamentale d’un syndicat quel qu’il soit est de défendre les emplois, le travail. Je ne savais pas que le syndicalisme pouvait encourager le chômage. Je note que par cette mesure du TGI qui s’appuie sur un texte datant presque du Moyen-Âge, une cinquantaine de jeunes et d’autres employés vont être privés et d’un petit boulot pour les premiers et d’une rémunération supplémentaire qui permet de boucler les fins de mois pour les autres. Je ne suis pas là pour défendre « GBH » qui n’a vraiment pas besoin de moi – et contrairement à d’autres médias sur la place, notamment de la presse écrite, suivez mon regard ! – je ne suis pas financé par Hayot. Mais comment peut-on en 2019 – bientôt 2020 – s’ériger contre l’ouverture des commerces un dimanche alors que dans quasiment tous les pays du monde, les magasins sont ouverts 7 jours sur 7 au grand bonheur des consommateurs dont font partie les syndicalistes les plus rebelles, les mêmes qui, sans doute, sont les premiers à pouvoir aller faire, à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit (c’est le cas aux USA), du shopping lorsqu’ils voyagent. Cette décision du TGI est tout simplement stupide d’autant qu’elle ne s’applique qu’à Mr Bricolage. Les mêmes qui s’insurgent contre l’ouverture de Mr Bricolage le dimanche déplorent la fermeture des magasins trop tôt, en semaine, dans les centre-villes.

Il faut savoir ce que l’on veut. Dans ces conditions, il faudrait aussi faire fermer tous les fast-food, toutes les stations-services etc… Cette décision du TGI, qui intervient suite à une lutte syndicale menée manifestement de façon unilatérale, est tout simplement stupide, anachronique et inadmissible. Pour finir sur ce dossier, je citerai le regretté Coluche : « le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme ; Le syndicalisme, c’est le contraire ».

J’ai réservé le mot de la fin à une annonce trouvée sur le BOAMP (Bulletin officiel des annonces des marchés publics). Pour vous dire que le marché d’Ileva à bons de commande de 7200 € jusqu’à concurrence de 115 000 € a été remporté par un « conseil stratégique et créatif » dont le directeur général n’est autre que le DG du JIR, journal « indépendant » d’informations. En clair, le syndicat mixte Iléva présidé par Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, paie cette filiale du JIR pour ses « prestations de conseil stratégique en communication, de création, de conception et réalisation d’actions de communication médias et hors médias ». Autrement dit, d’un côté, le JIR via son « Conseil stratégique et créatif » se fait payer par Iléva de Michel Fontaine pour vanter les mérites des « UVE » (unités de valorisation énergétique) qualifiées « d’incinérateurs » par les détracteurs du maire de Saint-Pierre et, de l’autre, il se fait subventionner par la Région de Didier Robert pour, notamment en matière de traitement de déchets, défoncer « les incinérateurs » d’Iléva. Mais c’est bien connu, l’argent n’a pas d’odeur. Pas comme les ordures !

Y.M.

([email protected])

37
Poster un Commentaire

avatar
22 Comment threads
15 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
16 Comment authors
LE PORTLaurentCroustillantRamalagasyAyo cousin Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noe
Invité
noe

Passer de 40 ans d’âge , on devient “homosaures” et non dinosaures ! Quand on devient “vieux/vieilles” , on ne devient pas plus “sages” mais magouilleurs car on sait employer de belles paroles , de belles blagues pour endormir son électorat par des promesses de vieux maîtres d’école d’antan !
Vive les homosaures !

Cauchemar la NRL
Invité
Cauchemar la NRL

Le journal le Monde parle du cauchemar de la NRL dans son édition d’hier en évoquant entre les lignes d’un certain amateurisme. Liberation a eu l’occasion d’écrire un article sur le fisaco de la NRL cette année. Il ne reste plus qu’à la justice de faire son travail. Au moins 4 ou 5 affaires judiciaires concernent la pyramide à l’envers. A la justice de faire le taf malgré les pressions : politique, de la FM. La justice doit passer pour montrer aux Réunionnais qu’on est tous au même niveau. Dans ce cas on verra que Domenjod est exemplaire voire exceptionnel… Lire la suite »

DRH
Invité
DRH

SOFÈR toujours en vadrouille dand’caravane en France, en Europe , i fé le tour du monde el quel pognon?????

lectrice
Invité
lectrice

Je viens de lire l’édito du monde, il est écrit par Jérôme Talpin. C’est pas un journaliste du JIR lui, il est plus là bas ? bizarre cette nouvelle liberté de ton, appréciable ceci dit.

Pinochio est exceptionnel
Invité
Pinochio est exceptionnel

Le budget de la region est exceptionnel ? Faut oser pour sortir cela alors que la CRC est très inquiète et a fortement critiqué le fonctionnement de la region.

Le budget dans le rouge de la ville du Tampon entre 3006 et 2010 a sans doute aussi été exceptionnel ? Heureusement que M. Payet et M Tak ont remis le compte de la ville dans le vert.

On peut même dire que Pinochio est exceptionnel tant qu’à faire. Plus c’est gros …..

” Wonderful life ” .

Marie ange
Invité
Marie ange

Life is beautiful dit elle! Life is money & vaudou

Le fiasco en marche
Invité
Le fiasco en marche

La NRL est un fiasco en marche. Toute la presse nationale l’a évoqué.

Merci qui ?

Ketyna
Invité
Ketyna

Macron l’a fuit en étant sur notre departement ! Why ?

Fournel et Victoria
Invité
Fournel et Victoria

Victoria et Fournel; 2 retraités qui exercent à la region ont fait rêver les Dionysiens en leur disant qu’une plage sera réalisée au Barachois.

Ou est la plage à st Denis ?

C’est un peu comme la NRL, un mirage !

HUBERT
Invité
HUBERT

Victoria : ti poste bordage chargé de mission, qu’elle honte pour un maire de venir se rabaisser ainsi! Fo là besoin l’argent hein ! I pointe tous les matins lo frère? Ou i vient une fois par semaine bat un tour pour fé semblant bosser …..

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Où est la plage ?
Demandez à Annette qui lui a succédé à la Mairie de St Denis.

Laurent
Invité
Laurent

A Ramalagazy

Vous vous êtes toujours hors sujets.
Prenez vos cachetons

Black friday et NRL
Invité
Black friday et NRL

La NRLnc’est un black friday a l’envers.

Avec plus de 2 milliards d’euros, tu as un moitié la route avec unenouverture prévue en 2050 ?

Si cela continue comme cela les pyramides de Guizeh et Keops ont mis moins de temps à sortir de terre.

contribuable
Invité
contribuable

ah ah ah, quel humour… ça serait trop drôle si ça n’était pas pathétique comme situation…

Les comptes dans le rouge
Invité
Les comptes dans le rouge

Le PCR envisagerait il a recruter Didier Robert ?

Partout où il va, tout devient rouge.

Malbar Riv des pluies
Invité
Malbar Riv des pluies

Le chauffeur Ou sa lu lé ? Quoi vi fé pou vive coma? Poukoi lu la couru de la pyramide alor que lu té fé la loi, la pluie et le bo temps? Nou okup à twoi car nou conné ton zafèr

Anti mafia
Invité
Anti mafia

Il n’y aurait pas une histoire de viol avec ce chauffeur ???

Cimetière marin saint Paul
Invité
Cimetière marin saint Paul

Lu né n’a 1èr fèm i travaye la region , 2eme fèm aussi, lé titulaire avant tou le miné zamais passe concours, …. la mette son famille dans la rezion lu . Ou té trouv’ à lu dans cimetière bonpé ek qui d’après zot ? Vé foto ?

Anti mafia
Invité
Anti mafia

Oui nous savons que sa femme et quelques personnes de sa famille sont placés à la région ou des antennes. Pour les photos on est volontiers preneur !

Croustillant
Invité
Croustillant

Oui nous vé foto nous!!! Balance sa su le reseau

Patricia
Invité
Patricia

Dominique how pan nie n’est pas celui qui est actionnaire à Design System? Merci de nous renseigner monsieur Monrouge

Sofer
Invité
Sofer

Black friday : le sofer fait les courses

BABOEUFE
Invité
BABOEUFE

Le vazah fait le tour de notre planète avec l’argent des contribuables réunionnais ? Un dossier complet avec accusé de réception est en cours? La rédaction renseignez vous sur les cartons ….. les cartons….

Simplet
Invité
Simplet

“Ce devait être le chantier-phare du mandat de Didier Robert, à la tête du conseil régional de La Réunion (divers droite). Mais l’avancée des travaux de la nouvelle route du littoral (NRL) tourne au cauchemar. Enquête judiciaire du Parquet national financier pour des soupçons de favoritisme, dérapages financiers pointés par la Cour des comptes …Des travaux ajournés faute de matériaux.”

Par Jérôme Talpin Publié hier à 10h39, mis à jour hier à 16h03 Dans le monde

ANONYME
Invité
ANONYME

Il n’y a rien sur Sainte-Marie Mr YM???

Mise.sous tutelle de la region
Invité
Mise.sous tutelle de la region

MIse sous tutelle de la region ?

K’bidi
Invité
K’bidi

Va laisse la caisse comme tampon

payet
Invité
payet

Peut on parler de l’adjudication de certains marches dans le sud attribués par un groupe clanique familial à des entreprises de cette même famille, des visites le soir dans des réunions afin d’obtenir la protection fraternelle d’un maire et de son employé., et cela allant jusqu’à dîner avec le BOSS himself de la police à étang salé ! gageons que des révélations confirmera la non représentation aux municipales, pour des raisons de sante de cet élu. quant à l’intercommunalité, nous avons aussi des champs de carottes, voitures, bus, ordures à vous compter.

Jean Amy partout
Invité
Jean Amy partout

Bras panon pire que chaleur tropicale et jackie et Michel réunis.des élus qui démissionnent de la liste gonthier pour aller avec atchapa et reviennent soutenir gonthier au 2 ème tour???.des crétins finis,des chasseurs d indemnités sans cerveau ni d honneur.de la racaille en costume et tailleur..tout ça aux ordres de Didier Robert.. C est fini le temps ou créole l’été couillon.ça sent le coup de bois pour ces 3 lascars

Pôle emploi ou harem
Invité
Pôle emploi ou harem

La région, c’est un pôle emploi ou un harem ?

TYRANNOSAURES
Invité
TYRANNOSAURES

Il faut que le PNF nous dise que ses enquêteurs n’ont pas bénéficié des billets d’avion de la continuité territoriale pour venir bat carré ici à la Réunion et mette lagourgue casse noisettes et fournel en grade à vue sur les malversations de la NRL parce que on n’entend plus parler. Comme a dit quelqu’un “ce sont des gros blancs qui savent parler aux magistrats”.

Ste marie
Invité
Ste marie

Peut on parler de ” magouilles organisées ” ?

On peut se poser la question tant il est vrai apres l’affaire de la casse d’épargne, rien ne s’est produit.

D’autre avec 5 affaires judiciaires font le kéké a la TV et voyagent très très souvent.

Payé par Fontaine.? Mon oeil
Invité
Payé par Fontaine.? Mon oeil

Ce sont les contribuables qui passent à la caisse . D’ailleurs les contribuables financent les voitures de fonction et frais annexes qui sont mis à la disposition des employés communaux 24 sur 24 . On fait ses courses , on va en salle de sport, on emmène ses enfants à l’école tous frais payés . En tant que voisin et payeur , le maire pourrait aussi me prêter la voiture de temps en temps au nom de l’égalité. Après mange ma payé ,c’est roule ma payé . Arrête mange mon courage .

Citoyen Le Port
Invité
Citoyen Le Port

A Monsieur , votre article sur le PCR, PLR avec tout ce maillage à ne rien comprendre, m’a bien fais rire!

Le pouvoir, ou la jouissance du pouvoir que j’ai entendu sortant du groupe PLR du Port, prouve bien que les communiste à la Réunion cheveux la maillé, ou bébêtes là tourne zot cerveau,
De plus, y ose dire qu’il travail pour l’intérêt du peuple. Quel tristesse sur le Port, pour ces candidats qui portent la couleurs de la gauche.

zavoca marron
Invité
zavoca marron

En mars 1995, est-ce que vous vous souvenez combien de communes ont changé de maire ici? Réponse : une seule sur 24, en plus grâce au jeu de la triangulaire (Cilaos). En mars 2001, toujours dans ce petit département éloigné de Paris et de Marseille, là il y a eu un peu de changement (Sainte-Rose (il a failli faire son 3ème: mais Michel lui en a empêché; depuis il bénéficie d’un drôle d’emploi entre la rivière du Mât & la rivière Saint-Jean: je précise : il n’arrive jamais à 8 h 00 et à 15 h 00 ce n’est plus… Lire la suite »

Ayo cousin
Invité
Ayo cousin

Maurice lance central train.

Et qui a enterré le tram train à la Reunion ?

Et en pliss lé même pas capable finir un moitié la route NRL.

LE PORT
Invité
LE PORT

Au Port on est mal barré avec ces candidats : Hoarau, Gador, Erapa, Vergès, rien mangé cochon!
Aucun n’est représentatif pour le Port!