Didier Robert sera-t-il le « Zorro » de la NRL ?

dans Edito de Yves Montrouge/Politique

Tout laisse à penser aujourd’hui que l’on s’achemine vers l’arrêt du chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL) dont les travaux avaient été lancés juste avant les élections régionales de décembre de 2015. C’est une certitude. C’est écrit noir sur blanc sur le mail que le groupement NRL a adressé, il y a une semaine, aux transporteurs de la plateforme syndicale. Lesquels nous l’ont transmis, vendredi dernier, lors d’une conférence de presse tenue à Bois-Rouge (Saint-André) au siège de la FNTR. Le message du groupement est on ne peut plus clair (voir mail ci-dessous) :

Il est précisé que les travaux pour les 60 mètres relatifs au raccordement se feront tant bien que mal jusqu’en mars 2020. C’est-à-dire au ralenti. Ce que les transporteurs appellent encore des « travaux en yoyo ». A savoir, arrêt du chantier pendant deux semaines, puis reprise, puis de nouveau arrêt et ainsi de suite, jusqu’en mars 2020.

Concernant, en revanche, les 2,6 km correspondant à la route digue, tout s’arrête faute de roches massives. Plus précisément, faute de carrière de Bois-Blanc. Le groupement y tient beaucoup à cette carrière dont la SCPR, filiale de Vinci est partiellement propriétaire. Comme on vous le relatait vendredi dernier sur notre site, les transporteurs sont en colère. Réunis en une plateforme syndicale, la FNTR représentée par son président Jean-Gaël Rivière et son vice-président Jean-Bernard Caroupaye, la FTOI (Joël Mongin), l’OTI (Didier Hoarau), le CTTR (Sandarsen Ritou), la CFDT (Johnny Lagarrigue, secrétaire général) et le CDJA (Bruno Robert) tapent aujourd’hui du poing sur la table pour dénoncer cette situation de blocage qui « paralyse l’économie locale à tous les niveaux ».

De gauche à droite : Johnny Lagarrigue, Joël Mongin, Jean-Bernard Caroupaye, Jean-Gaël Rivière, Didier Hoarau et Sandarsen Ritou. (Crédit Photos : Y.M.)

Tous tirent la sonnette d’alarme quant à cette « situation de blocage » qui sera à n’en douter néfaste pour les transporteurs, mais aussi pour le BTP et pour l’agriculture locale. Ils appellent ainsi tous les acteurs concernés, à savoir la Région, l’Etat, la DEAL, la DAF, le Groupement NRL et le Département « à arrêter de se tirer dans les pattes » et de « se mettre en urgence autour d’une table » afin de trouver une solution pour finir  la NRL, comme il avait été prévu initialement lors de l’attribution de ce marché de près de 2 milliards d’euros financé par l’Etat et l’Europe.

« Plus de 1000 emplois sont aujourd’hui menacés », alertent les transporteurs en colère. Tous s’accordent sur un point : « il y a assez de galets à La Réunion pour terminer ce chantier. Nous avons déjà utilisé 11 millions de tonnes pour la partie viaduc. Il manque aujourd’hui 3,5 millions de tonnes pour la partie digue. Plus d’un million de tonnes ont été déjà recensés. Il manque 2 millions de tonnes. Il suffirait de mettre en place un autre protocole andins et d’assouplir un peu les règles. La balle est dans le camp de la DEAL, de l’Etat, de la Région et du Département. En procédant ainsi, tout le monde sera gagnant : les transporteurs, les ouvriers du BTP, les agriculteurs, jeunes et moins jeunes, qui pourront récupérer des terres agricoles valorisées et, bien entendu, les automobilistes qui pourront enfin circuler en toutes sécurité sur une nouvelle route du littoral terminée ».

Les chauffeurs ont été nombreux à assister à la conférence de la plateforme syndicale vendredi dernier

Mais alors, pourquoi ça bloque ? Qu’est-ce qui fait que le groupement peut du jour au lendemain prendre la décision de tout arrêter ? Pourquoi le marché attribué il y a près de 5 ans n’est-il pas honoré ? La Région a attribué au groupement NRL un marché dans lequel il était prévu « la quantité de galets, la qualité d’une route et un délai de livraison”, comment se fait-il que le groupement puisse prendre la décision de mettre fin au chantier alors que la NRL n’a été livrée qu’à 80% ? Qui doit trouver les galets manquants ? La Région, maître d’ouvrage ou le groupement NRL, maître d’œuvre ? Pourquoi avoir lancé un chantier sans même prendre le temps de prévoir les matériaux ? Si les Réunionnais de retrouvent aujourd’hui avec seulement 80% d’une route, à qui la faute ? A la Région ou au groupement ? Pourquoi ne pas exploiter la carrière de Bellevue ? Ou celle des Lataniers à la Possession ? Ou encore celle de Dioré à Saint-André (qui appartient à un groupe concurrent au groupement NRL) ? Pourquoi les acteurs concernés ne se réunissent-ils pas ? Pourquoi personne n’a prévu un “plan B” pour suppléer à la carrière de Bois-Blanc ? Ce sont des questions que se posent les transporteurs obligés de licencier des chauffeurs, après s’être endettés pour s’équiper en vue justement de ce chantier titanesque. Qui va pouvoir mettre fin à présent à cette situation de blocage qui risque de déboucher sur une crise sociale sur laquelle pourraient venir se greffer les gilets jaunes ?

Les transporteurs expliquent « en avoir marre » d’être « pris en otages tout comme les automobilistes à cause d’un problème politique ». Certains d’entre eux veulent aller bloquer la Région dès ce matin. D’autres appellent d’abord à la concertation. D’autres encore souhaitent attendre la venue dans l’île, d’ici à la fin de ce mois, du Président de la République pour organiser une action conséquente.

Il est quand même surprenant de constater, en 2019, dans un département français, qu’aucune autorité administrative n’est capable de faire ouvrir une carrière pour permettre à l’économie de fonctionner. C’est quand même bizarre de voir qu’il faut 20 tonnes de paperasses et plus de deux ans pour essayer d’ouvrir une carrière !

Selon le dernier jugement en date du Tribunal Administratif, la responsabilité de cette situation incomberait à la Région et à l’Etat qui n’auraient pas su anticiper quant au schéma départemental des carrières pour le chantier de la NRL. Le groupement se repose donc sur ce jugement et souhaite, faute de carrière de Bois-Blanc, que la Région et l’Etat mettent la main à la poche pour la suite du chantier. Au cas contraire, le groupement plierait bagage. C’est ce qui se passe actuellement.

La Région de son côté estime qu’elle a signé un marché et que celui-ci doit être honoré. En fait, nous sommes dans une partie de poker menteur. Au final, tout laisse à penser que ce sont les contribuables qui vont devoir mettre la main dans le porte-monnaie afin de trouver une rallonge et finir cette NRL. Autrement dit, certains pourront laisser pourrir la situation et, à la veille de la visite présidentielle, soit Didier Robert de la Région, soit Emmanuel Macron en personne pourraient intervenir tel « Zorro » ou «Grand Seigneur » pour régler la situation. Comme cela avait été fait pour les 28 millions d’euros de l’aide compensatoire de la canne à sucre. Comme cela avait été fait aussi pour les PEC (Parcours Emploi Compétence) sortis en un coup de baguette de magique du chapeau d’Annick Girardin.

En précisant que tout surcoût, de toute façon, ne sortirait pas de la poche des « Zorro ». Il va sans dire que si une solution n’est pas trouvée pour terminer cette route, et que si, par malheur, d’ici aux régionales de 2020, un morceau de cap se mettait à « chaper » sur la tête des automobilistes, certains élus pourraient définitivement tirer un trait sur une éventuelle réélection à la pyramide inversée. Cela dit, les transporteurs n’ont pas tort lorsqu’ils disent que « tout ça, c’est un problème politique ! ». On enterre le tram-train pour une NRL inachevée, on enterre le Pôle océan pour aucun autre projet. Et ce sont des dizaines de millions d’euros d’études engloutis à chaque fois. Des dizaines de millions d’euros qui auraient pu servir à construire du concret dans l’intérêt des Réunionnais. Dommage ! C’est vraiment triste de constater que pendant que nos élus locaux ont du mal à finir une nouvelle route de 12 kilomètres avec un budget de 2 milliards d’euros, les Mauriciens, eux, arrivent à inaugurer un Métro avec (seulement) quelques centaines de millions d’euros. A méditer ! Et ils ont même des roches massives et des andins à nous revendre…

Municipales 2020 : plus il y a de fous, plus on rit !

Je vous avais promis d’en parler tous les lundis : à six mois des échéances municipales, difficile en effet de faire l’impasse sur les candidatures qui se multiplient dans les 24 communes de l’île. C’est fou de voir à quel point la chose politique est à la fois haïe et vénérée. Nombreux sont ceux qui tirent sans cesse à boulets rouges sur les élus, les maires… Mais toutes et tous veulent être maires. Comprenne qui pourra !

Cette semaine, ils étaient encore plusieurs à se déclarer : Giraud Payet (voir photo ci-dessus) à Saint-Leu avec à ses côtés Simone Yee Chong Chi Kan (la sœur d’Ary du PCR). Lequel Ary était lui, hier dimanche, aux côtés de Yvan Dejean, le secrétaire général du PCR. Yvan Dejan (chemise blanche au centre) sera candidat à Saint-Louis (photo ci-dessous).

Il a tenu sa conférence de presse au lieu-dit Bel-Air en présence de Maurice Gironcel et d’Elie Hoarau, sans oublier un bon paquet de militants. A Sainte-Suzanne, c’est Johnny Adékalom, qui a officialisé sa candidature dans le cadre de « Pacte » (Proposer Agir Construire Tous Ensemble), son mouvement. Rappelons que son frère Eddie fait partie de la majorité du maire Maurice Gironcel. Donc, pas besoin d’avoir fait Sciences-Pô pour comprendre que la candidature de Johnny Adékalom aura pour but de capter un certain nombre de voix pour ensuite s’additionner, au deuxième tour, avec les suffrages récoltés par Gironcel. C’est tout le temps la même rengaine, on finit par s’y habituer.

Au Port, Sergio Erapa, actuel conseiller départemental devrait se déclarer dans pas longtemps. Il y a un vilain tract anonyme qui circule à propos de Sergio Erapa accusé de profiter de ses mandats politiques pour « faire embaucher toute sa famille » dans diverses collectivités locales. A La Possession, Roland Lambert devrait très prochainement annoncer sa candidature, pressé qu’il est de croiser le fer avec la maire sortante Vanessa Miranville. A Saint-Leu, Karine Nabénésa a fait savoir sur son compte Facebook qu’elle ne sera pas la candidate « d’homme politique aveuglé par le pouvoir ». Elle ne vise personne, suivez son regard!  Mais Karine Nabénésa ne dit pas pour autant pour qui elle va «rouler ». Pour Bruno Domen ? Tout dépendra des négociations, en sachant qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Surtout en politique ! Aux Avirons, nous avons beaucoup parlé de Roseline Lucas, d’Eric Ferrère, mais nous avons un peu oublié Jean-Daniel Dennemont qui, via son « dalon » Jonathan Rivière, ne cesse de nous interpeller.

Donc sachez que Jean-Daniel Dennemont a déposé dans les boîtes à lettres un courrier intitulé « La force d’un engagement pour les Avirons » et dans lequel il rappelle, au cas où vous ne le sauriez pas, qu’il est « un homme d’action » et qu’il « envisage l’avenir avec plus d’ambition ». Tout un programme ! Jonathan Rivière tient à rappeler que Jean-Daniel Dennemont a été l’adjoint de l’ancien maire des Avirons, Michel Dennemont, de 2001 à 2011 et « qu’il pourrait être conseiller régional si deux personnes démissionnent ».

A Saint-André, il faudra compter sur au moins quatre candidats de gauche. Vous connaissez déjà Joé Bédier, Eric Fruteau, Julie Aroubani (la petite dernière), voici maintenant le PCR, section de Saint-André, qui n’a pas encore trouvé son candidat, mais il y travaille dur, à en juger par ce communiqué signé David Gauvin, le secrétaire de section : « A l’approche des municipales, les candidatures se multiplient un peu partout dans l’île. A cette allure, nous risquons de battre le record de 2014. St André n’est pas en reste. Si à ce jour 5 candidats ont déjà fait part officiellement de leurs intentions, on s’achemine vraisemblablement vers une dizaine de listes sinon plus. Ce constat fait, nous rappelons les défis qu’aura à relever la nouvelle équipe municipale, l’adaptation de la ville au changement climatique, l’élaboration d’une nouvelle politique vertueuse du déplacement, la construction d’une ville inclusive, la modernisation de l’administration communale, pour ne citer que cela. St André aura donc besoin d’une équipe à la hauteur de ces enjeux. Une équipe mue par l’intérêt général et non par l’ivresse du pouvoir et les règlements de compte. Les communistes de St André n’entendent pas rester à l’écart. Nous privilégions pour l’heure les rencontres avec la population dans toute sa diversité avant de nous positionner. Une chose est sure, le PCR sera présent dans la bataille des municipales de mars prochain ».

Vous l’aurez compris, à écouter les uns, les autres sur le terrain, on a le sentiment que la politique est détestée, mais force est de constater qu’au fil des semaines, les candidats se bousculent au portillon à l’approche des municipales. Plus on est de fous, plus on rit, comme dit le proverbe.

Bourrage d’urne à Saint-Pierre  : Calbo i dresse la tête!

Caroline Calbo. Un nom qu’on ne risque pas d’oublier ici à La Réunion. C’est la nouvelle Procureure de la République au Tribunal de Saint-Pierre. Si la justice, de façon générale, se montre plutôt molle envers les élus locaux, Calbo, elle, ne plaisante pas. La preuve, pour une affaire de bourrage d’urne dans un des 92 bureaux de vote à Saint-Pierre dont, disons-le franchement, tout le monde s’en fout royalement d’autant que cette affaire concerne les élections européennes, la nouvelle Proc n’a pas hésité à mobiliser le commissaire de police de Saint-Pierre et à organiser une conférence de presse. Comme si elle avait trouvé le trésor de la Buse. Ou comme s’il s’agissait d’un acte terroriste. Or, il s’agit selon les premiers éléments fournis à la justice par Jean-Gaël Anda, opposant au maire Michel Fontaine, d’une vidéo montrant que deux employés communaux dont le président du bureau en question auraient échangé des bulletins, 19 au total, contre ceux du candidat « LR » François-Xavier Bellamy, lequel a terminé deuxième à Saint-Pierre, derrière le Rassemblement National.

Vu la façon dont le dossier est présenté par la justice saint-pierroise depuis les révélations de Médiapart, on a l’impression qu’il s’agit d’une affaire d’Etat. On peut comprendre que certains magistrats puissent souhaiter avoir leur nom dans la presse nationale qui pourrait aider plus tard pour une promotion étant donné que La Réunion est souvent utilisée comme tremplin par de nombreux fonctionnaires d’Etat souhaitant gravir les échelons, mais quand même ! Ça va, y’a pas de quoi en faire un fromage ! Si les preuves sont là, faut coffrer les coupables, voire même le ou les commanditaire (s) ! La justice doit effectivement faire son travail mais de là à organiser une conférence de presse sur une élection européenne, qui plus est pour 19 voix, sans aucune incidence sur le résultat final, franchement, à part Anda et quelques uns de ses affidés, et à part peut-être faire monter un peu le diabète de Michel Fontaine, à six mois des municipales, (surtout dans la façon dont tout cela a été mis en scène par la magistrate), il n’y a pas de quoi fouetter un chat tant cela n’intéresse strictement personne Madame la Procureure. Les administrés, les contribuables, qui ont bien d’autres soucis en cette fin d’année, attendent de la justice, de la police qu’ils puissent vivre, se déplacer, travailler en toute sécurité et assurer un avenir décent à leurs enfants de plus en plus qualifiés et diplômés. Quant à savoir si deux employés communaux qui auraient peut-être abusé, en ce jour d’élection et également jour de la fête des fêtes, d’un repas un peu arrosé au point de se permettre de tripoter quelques bulletins de vote dans une urne, lors d’un scrutin européen, ça leur en touche une sans faire bouger l’autre. A quand une conférence de presse de madame la Procureure de Saint-Pierre et de son collègue de Saint-Denis sur tous les gros dossiers en cours (NRL, marché du traitement des déchets dans le Nord-Est…), y compris ceux du PNF, impliquant des élus et portant sur des centaines de millions d’euros d’argent des contribuables ?

Je voulais finir avec la guerre des mosquées à Saint-Denis, (Bas de la Rivière), suite, qui fait toujours rage, et sur pleins d’autres sujets assez croustillants, mais j’y reviendrai plus en détails très prochainement. Si vous me le permettez,  je m’arrête à là pour aujourd’hui.

Y.M.

([email protected])

 

 

 

53
Poster un Commentaire

avatar
41 Comment threads
12 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
20 Comment authors
Babouk loswoirMôveLangLesaquéUmanaEncore un espoir Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Galerie d’Art
Invité
Galerie d’Art

Life is money, Life is bat karé depuis 15 jours à Paris et ses alentours – Life is photography – Life is travelling Monsieur Monrouge ! ! !

Zan roné
Invité
Zan roné

Son canard lé noir & lé pé i sa entour’ a lu ; finni l’a belle vi

Thierry
Invité
Thierry

Pourquoi ça bloque ?

Parce que les politiciens jaloux sont derrière les bloqueurs et certains transporteurs.
Tous les blocages sont politisés pour nuire à ce chantier de grande envergure et surtout pour nuire l’homme qui est à l’origine de ce chantier.

Mais certains oublient qu’à ne plus ouvrir de carrières donc plus de matériaux pour la construction des logements, car les anciennes carrières vont être bientôt en pénurie.

Umana
Invité
Umana

On n’oublie rien. On sait parfaitement qu’après l’ouverture des carrières, il n’y aura plus aucune matière première pour la construction des logements. Plus de galet, plus de sable, plus de ciment. On aura tout jeté dans la mer. La crise du sable est une réalité mondiale actuelle. Il n’y a qu’à La Réunion qu’on veut dilapider ce trésor pour combler l’Océan.

Escrocs en liberté
Invité
Escrocs en liberté

A la Reunion, les escrocs, les magouilleurs sont toujours en liberté.

Pourquoi ? Le lobby politique et le lobby ….
Les contribuables sont dégoûtés et ne font plus confiance en la justice.

Comment expliquer avec 4 affaires judiciaires en cours et pas des moindres, le boug lé encore en liberté ? Voire y voyage en 1ere classe, frais d’hôtel payés, transport pris en charge.

Y vole, y triche, y magouille et c’est nous qui payons.
C’est le monde à l’envers comme la pyramide.

Sans-emploi
Invité
Sans-emploi

Il n’y a pas que les ouvriers d,’une célèbre entreprise qui vont se retrouver sans emploi. Les responsables ? Les politiques qui n’arrivent pas à terminer un projet.

La CRC a précisé de mettre fin aux nombreux abus concernant les recrutements dans collectivité ” égyptienne “.

Les petites mains de la region auront des lendemains qui chantent et ils n’auront qu’à s’en prendre à leur pharaon. Les titularisations sont interdites et surveillées par les organismes de contrôle.

Le zéro de la politique
Invité
Le zéro de la politique

On sait c’est qui le zéro de la politique a la Reunion.

Cupide
Invité
Cupide

Les Reunionnais que nous sommes ne sont pas solidaires. La NRL est une route capitale. Arrêtez avec votre politique politicienne. Terminez cette route et rapidement . Arrêtez de nous emmerder avec vos carrières qu’il ne faut pas exploiter en totalité . Si tel est le cas,laissez les acheter des roches ailleurs! Des tonnes de blocs risquent de tomber d’un moment à l’autre sur nous,sur vous,sur vos familles,enfants. Que Dieu nous en préserve. Dans ce dossier le zoreil il fait aussi la loi autant si ce n’est plus que le politique. Zoreils et pas le créoles i monte au créneau. Au… Lire la suite »

Tampon
Invité
Tampon

Solidaires des magouilles : non et non

Zavata
Invité
Zavata

Je dirais même pour nous réunionnais tous ce qui sort de l’extérieur est valorisé,à la science infuse.
La semaine dernière dans un journal on parlait d’expulser des familles au cap lahoussay .Quand il s’agissait du projet RNL nos élus n’ont pas voulu deplacer quelques personnes au dessus l’entrée Est la route littorale. Qui couptait moin cher et un chantier plus rapide que la RNL.
Créole ouvre les yeux…..

MôveLang
Invité
MôveLang

Rèzeman zoreils lélà pour défende nout ti peï contre les kaparèr.

Politique bling bling
Invité
Politique bling bling

Stop a la politique bling bling de ” mi voyage et c’est zot qui paye “.

2 milliards pour construire une moitie la route. Les Mauriciens avec quelques centaines d’Euros ont fait un train.

Bravo les Mauriviens.

Balkany et Zorro
Invité
Balkany et Zorro

Levallois et Reunion : même combat ?

Il faudra aussi 40 ans pour que la justice fasse son travail ?

40 ans c’est pour faire la route !

Question
Invité
Question

Bécassine est toujours présente pour faire la photo.

Le reste ? Elle est en retraite comme Fantomas ?

Edmond A
Invité
Edmond A

belle analyse et oui vos vérités monsieur le journaliste doivent faire trembler beaucoup. Continuez ce travail d’éclairage et d’informations nécessaires pour mettre fin à cette politique d’hier qui a été largement rejetée lors des dernières manifestations. A Sainte -Suzanne, c’est en mode panique. Tout s’organise pour tenter de garder ce maire en place depuis très longtemps et tout est permis. On poursuit les méthodes d’hier, mais mais les citoyens savent aussi analyser. Ils ont aussi bien compris, comment cette vieille machine fonctionne, n’est -til pas temps de changer tous ces vieux logiciels, qui ne peuvent meme plus faire de mise… Lire la suite »

Annexe de Domenkod
Invité
Annexe de Domenkod

Cette collectivité peut ouvrir une annexe de Domenkod dans ses murs avec les nombreux mis en examen chez ses élus.

Calbo : venez à st denis svp.

Pas de clim à la Region.
Invité
Pas de clim à la Region.

Il n’y a pas de clim à la pyramide à l’envers.
Pourquoi ? Avec les nombreux brasseurs d’air, cette collectivité n’en n’à pas besoin.

Slogan politique
Invité
Slogan politique

Le slogan politique : ” mi termine la NRL ”

Avec 3 milliards d’euros ?

LEGROSSE
Invité
LEGROSSE

Le reste l’arzent Lé cachette ou sa? Ou sa? Mdr

Jack
Invité
Jack

Jack is back ! Alors Mr Pharaon nous sommes des sans dents pour vous ? Partir à Paris alors que nous sommes réunis dans les jardins de l’état a st Denis pour l’hommage à Chichi ! Vous êtes déconnecté et assoiffée de pouvoir et de vengeance, mais il vous reste environ 20 mois pour torturer les réunionnais après bye bye, la NRL ( Nou sa Rire Lontan ) sera votre sarcophage et vos comptes à l’étranger vos trésors!! D’ailleurs la plante verte au Seychelles fût arrosé ou pas ? Enfin cela dit elle est à votre image, entrain d’agoniser et… Lire la suite »

Suggestion
Invité
Suggestion

Envoyez les élus de la Region en stage a Maurice.

Pour voir comment avec peu d’argent nos cousins font un train.

Fournel y faudra qu’il reste la bas 20 ans … pour comprendre.

Cadeau Noël
Invité
Cadeau Noël

Avant les élections, la region te promet une belle voiture.

2 mandats après au lieu de la voiture tu as la moitié d’un vélo.

Merci qui ?

DRH
Invité
DRH

Merci couapppppel hi hi hi , son loto lé climatisé au faite

Mister Bean
Invité
Mister Bean

Dans la série Mr Bean, tu peux tourner une série à la pyramide.

Tu veux une route et tu as la moitie 50 ans après.

Tu veux un train ? On annule.

Ricard patis
Invité
Ricard patis

Johnny Adekalom il se fout de la gueule des gens. Mieux nous entuber. Je rejoins Maurice au second tour.
Il dit tellement de méchanceté sur Gironcel avec les gens que Johnny Adekalom c’est une personne malhonnête.

Denis1
Invité
Denis1

Nabeneza elle est à saint leu ? Elle dans dans le nord a saint denis a la communauté de communes et cest saint leu qui a attaqué la route nrl

Et alors
Invité
Et alors

Ou appele bien Denis !

C’est has been fréro

Grand constructeur ?,
Invité
Grand constructeur ?,

Didier robert serait il un très très très grand constructeur ?

Il annule le tram train ! Chiche
Il.construit une moitié la route.re chiche
Ouverture en 2050 ?.re re re chiche

C est un très grand construction, on.vous dit.

A la region, ils tournent sans cesse en rond.

A t-on construit un rond point au.niveau de la region alors ?

Forts ces Mauriciens
Invité
Forts ces Mauriciens

Les mauriciens ont incité les élus pour l’inauguration du tram train, et avec leur sens de l’hospitalité ils ont mis la musique : ” comment ouvrable sa ou ”
Mdrrrr

Il.se.dit que Fournel.n’a toujours rien compris.

Tres forts ces Mauridiens.

Lapin chaude
Invité
Lapin chaude

Prend exemple sur maurice matelo

Anti mafia
Invité
Anti mafia

Ce sont les Reuniinnais qui paient la nrl!!! Pas de lauriers pour ce voleur de Didier Robert ! Ses comptes dans les îles voisines sont aussi bien remplis….

noe
Invité
noe

Comme d’habitude on se trompe de personnages , on n’attaque pas les vrais coupables qui ont bloqué les galets des carrières (ils ont tous et toutes , ces pseudo écolos et causeurs , de belles carrières et ne pensent pas aux réunionnais et le développement de la Réunion!) … Là ces transporteurs accusent bêtement le chantier , Didier Robert , le Préfet … ils se trompent de cibles ou ont peur des flèches de ces apprentis écolos bobos !

Prend tes cachetons
Invité
Prend tes cachetons

@ Noé

La.vieillessse est t elle un naufrage ?

4h

St andre en.ruine
Invité
St andre en.ruine

Tout va de travers à st andre.
Récemment des fenêtres tombent sur la tête des enseignants.

Bilan : traumatisme crânien.

Pour rappel, la mairie est responsable des locaux.

Cette vielle est en.ruine depuis 40 ans.

Comme.Macron.
Invité
Comme.Macron.

Didier robert est comme Macron..

Arrive au pouvoir unnpeu par hasard.
Avec lui des élus qui ont trahi.leur parti d’origine pour avoir des indemnités.

Bref c’est bien triste.

Guide du routard
Invité
Guide du routard

Finalement, avec les médias subventionnés, les petites mains de la region, la manipulation de l’opinion.publique, cela ne passe plus.

On découvrez le vrai visage de l’élu voyageur. Il pourra toujours se recycler dans le guide du routard.

Capitaine Garcia
Invité
Capitaine Garcia

Il suffit juste d’informer l’Élysée, Matignon, Bercy et la presse nationale.

Pour la presse nationale : c’est fait

Affaire et AFFAIRE
Invité
Affaire et AFFAIRE

Et si l’endiguement de la rivière des galets était du pipi de chat par rapport à la NRL ?

C’est ce qui se dit en off.

Lol
Invité
Lol

Comment YMR cautionne le bourrage d urne… mais aussi l emploi politique et familiale dans des precedents edito… choquant !

Jean Baptiste Botul
Invité
Jean Baptiste Botul

On peut comprendre que certains editorialises puissent souhaiter avoir leur nom dans les petits papier de tel ou tel homme politique qui pourrait aider plus tard pour une promotion étant donné que La Réunion est souvent utilisée comme tremplin par de nombreux courtisans souhaitant gravir les échelons, mais quand même !

97410
Invité
97410

Vous parlez en connaissance de cause ?

PCR vote a droite ?
Invité
PCR vote a droite ?

Le PCR fait gagner la droite maintenant.

Ramassamy a remporté les législatives avec l’appui du PCR.

Sinimale a ete élu maire avec l’appui du PCR.

Le PCR vote a droite ?

Non.au barrage des routes
Invité
Non.au barrage des routes

Les élus ne font pas leur job et c’est la population qui paye ?

SCANDAMEUX

Les élus voyagent en octobre ?

Ridée oh bô miroir
Invité
Ridée oh bô miroir

Pou fête l’anniversaire i voyage même!!!!!!!

Y a un.pilote ?
Invité
Y a un.pilote ?

Y a un.pilote a la pyramide inversée ?

Non il y a voyageur.

Maillot
Invité
Maillot

Après la tournée parisienne, d’ici mardi ou mercredi allé à la Pyramide à l’endroit

Rdv ?
Invité
Rdv ?

Iles transporteurs eulent un rdv ? Ils n’ont qu a aller au duty free de Gillot. Les élus font leur courses.

Zero ou Zorro
Invité
Zero ou Zorro

“Quant à savoir si deux employés communaux qui auraient peut-être abusé, en ce jour d’élection et également jour de la fête des fêtes, d’un repas un peu arrosé au point de se permettre de tripoter quelques bulletins de vote dans une urne, lors d’un scrutin européen, ça leur en touche une sans faire bouger l’autre.”

YMR vous cautionnez le bourrage d’urnes? Soyez clairs avec vos fidèles lecteurs mon ami!

Mardé
Invité
Mardé

Eskise à moi, mi domande pardon d’intervenir, dopi quand Bédier c’est in boug de gauche??? Mais y parle pas combien de mouney sorte dans la majorité et y présente contre JPMV. Etonnant ma la pas vu un écrit suite à l’affaire de l’enseignante que la prend une fenêtre dans la figure. Té hors département à ce moment là YMR ?

Il démissionne quand Didier Robert ?
Invité
Il démissionne quand Didier Robert ?

Macon arrive avec des roches dans son airbus… J’espère qu’il va forcer Didier Robert à mettre son ego de côté pour terminer cette route sur des pilonnes. Pour ce qui est des transporteurs, qu’on les indemnise et qu’ils arrêtent avec l’obsession d’une digue. Ils bloquent eux aussi la fin de cette route, autant que l’incompétence régionale.

Encore un espoir
Invité
Encore un espoir

Il y a encore un espoir. On n’a pas essayé d’importer des roches des Seychelles, de Mayotte, de Rodrigues, de Brandon ou des Comores. Soyons patients.

Lesaqué
Invité
Lesaqué

Le tout voiture est une hérésie totale à la Réunion.

Babouk loswoir
Invité
Babouk loswoir

Une collectivité locale s’administre certes librement, mais c’est toujours sous le contrôle de l’État français. Mais quand l’État est complaisant voire complice, que se passe-t-il ? Le DPR (domaine public routier) est imprescriptible et inaliénable. Une route nationale, comme son nom l’indique, relève avant tout du niveau national, le transfert ne concernait que la gestion et l’exploitation de ce patrimoine, mais pas la reconstruction, qui plus est dans un milieu où une CL n’est pas compétente : la mer! Il aura fallu contourner la chose en octroyant une petite dérogation pour aller mettre les engins de TP et génie civil… Lire la suite »