Discrimination au sein du SDIS : le colonel Jean-Marc Loubry définitivement relaxé

1 min de lecture
1

Les faits remontent à 2015. Le sergent-chef Christophe Pélerin, dont la carrière n’avance plus depuis plusieurs années, décide de porter plainte contre le général Loubry pour discrimination pour critère géographique. En effet, ce dernier aurait refusé de nombreuses fois l’avancement d’un soldat du feu en poste à la Réunion depuis 2001.

Portée devant le tribunal administratif en 2017, l’affaire avait été gagnée par le sergent-chef Pélerin, le TA jugeant le tableau d’avancement établi par le SDIS discriminatoire. En avril 2019, le colonel Loubry avait fin par être condamné par le tribunal correctionnel à 3 mois de prison avec sursis. Il avait alors fait appel et avait été relaxé en novembre de la même année.

Le parquet général de Saint-Denis avait alors formé un pourvoi en cassation à l’encontre du général, qui, nous l’apprenons aujourd’hui, a finalement été définitivement relaxé, après des années de bataille juridique. En effet, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi du parquet général, jugeant que la discrimination découlant des critères du tableau d’avancement n’a cependant jamais été intentionnelle.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Alerte au colis suspect sur le parking du Cap Sacré Coeur

Article suivant

Covid-19 : 22 décès et 1929 cas confirmés en une semaine, les indicateurs en légère baisse

Free Dom