Double attentat suicide à Kaboul : au moins 21 morts

2 min de lecture

Avec notre partenaire infos EUROPE 1

Après une première explosion déclenchée par un kamikaze à moto, une seconde attaque a visé les reporters accourus sur place. Un photographe de l’AFP fait partie des victimes.
Un double-attentat suicide, dont un perpétré au milieu des journalistes, a frappé un secteur proche du siège des renseignements afghans (NDS) à Kaboul à l’heure de rentrée des bureaux lundi, faisant au moins 21 morts et 27 blessés, selon un bilan provisoire du ministère de la Santé. “Ce bilan pourrait encore évoluer”, a précisé le porte-parole du ministère Wahid Majroh sur la chaine Tolonews.

Shah Marai, un photographe de l’AFP, fait partie des victimes, a annoncé l’agence de presse. Trois autres reporters ont été tués.

La seconde explosion s’est produite quelques minutes après la première, visant les reporters accourus sur place, a confirmé le porte-parole de la police de Kaboul Hashmat Stanikzai, qui n’a pas été en mesure de préciser laquelle des explosions avait fait des victimes.

Tous les morts sont des civils. Le premier attentat, perpétré par un kamikaze à moto, s’est produit peu avant 8 heures près du siège des services de renseignements afghans, a précisé le porte-parole du ministère de l’Intérieur Najib Danish. “Un kamikaze circulant à bord d’une moto s’est fait exploser devant un cours d’anglais dans le secteur de Shash Darak”. “Nous avons dénombré quatre morts et cinq blessés, tous des civils”, a-t-il également rapporté. Selon lui, plusieurs bureaux du NDS se trouvent dans ce secteur “mais l’explosion a eu lieu devant le cours d’anglais”.

Le siège du NDS avait été la cible d’un attentat-suicide en mars : un kamikaze à pied avait franchi le barrage de police et s’était fait exploser à l’entrée des bureaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox