Du matériel anti-pollution acheminé près du Tresta Star à Saint Philippe (Photos)

2 min de lecture

Après avoir interrompu sa mission de surveillance dans la zone sud de l’océan Indien, le BSAOM Champlain a regagné son port base à La Réunion le samedi 25 février, afin de pouvoir être mobilisé dans le cadre de la réponse de l’Etat à l’échouement du « Tresta Star ».

Après une remise en condition effectuée, le BSAOM Champlain a fait route vers l’est de La Réunion, lundi 28 février, avec à son bord, du matériel antipollution (chaluts, karcher, boudins absorbants…), ainsi que des marins de la base navale de Port des Galets, embarqués en tant qu’experts.

Arrivés sur zone en fin de journée, le Champlain se tient prêt à intervenir sur toute nouvelle manifestation de rejet d’hydrocarbure à la mer.
Ce type de bâtiment, moderne et polyvalent, principalement employé dans le cadre de missions de souveraineté et de soutien logistique, offre par ailleurs des capacités lui permettant de conduire des tâches de protection de l’environnement et de lutte contre les pollutions en mer.


La lutte antipollution en mer repose sur des moyens mécaniques de confinement, de récupération et de stockage du produit polluant. Son efficacité est très dépendante des conditions météorologiques, état de la mer et force du vent, qui peuvent régner dans la zone d’opération à proximité de l’épave où les conditions de navigation sont très délicates compte tenu de la présence de hauts fonds.

@crédit photos Serge Marizy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Présidentielle : pensez à vous inscrire sur les listes électorales

Article suivant

Le salon agricole « La ferme en ville » va proposer cette année un « Village Gastronomique »

Free Dom